• Bonjour tout le monde. Cette semaine je me suis lancée dans une toute nouvelle aventure :  Dragon Ball Super  (DB Chou en japonais). La fameuse suite de DBZ, futur alternatif de DBGT. Moi qui suis une grande fan de la licence je voulais voir ce que cette série pouvait nous offrir.

    Tout le monde connait Dragon Ball Z qui est devenu encore plus connu que Dragon Ball, le plus grand succès de Toriyama Akira. Tout le monde connait également DBGT, surtout connu pour avoir été une véritable bouse et une déception totale pour les fan de la saga. Alors quand est sorti DBS, beaucoup se sont demandés si cela n'allait pas être aussi, voire pire que GT, et moi la première. Autour de moi, j'ai entendu des avis plutôt positifs alors je me suis laissée tenter...

     

    Je vais vous parler des  différences entre la série animée et le manga papier .

    Premier épisode " Le prix de la paix. À qui revient le prix de 100 millions de zénis !?" // Premier chapitre "Le rêve prophétique du dieu de la destruction". On peut déjà noter des titres assez différents ce qui rejoint ce qui va suivre.

    Tout d'abord, synopsis de l'épisode (et du manga si on enlève la dernière phrase) : Après la disparition de Buu, les Dragon Balls l’ont effacé de la mémoire des Terriens. Mr Satan a reçu le « prix mondial de la paix » pour avoir sauvé la Terre et a été récompensé par 100 millions de Zeni. Pendant ce temps, Son Goku, contraint par Chichi, se retrouve à travailler comme agriculteur. Trunks et Son Goten, quant à eux, se mettent en route pour trouver un cadeau à Videl, mariée depuis peu à Son Gohan.

     

    Première chose qui m'a surprise parce que je m'attendais plutôt à l'inverse, il y a des choses qui ont été ajouté au manga et qui n'apparaissent pas dans l'anime. Mais l'inverse y est aussi. Notons également, la présence d'un "quête" totalement inutile mais  sympathique dans le manga, je parle de la recherche d'un cadeau pour Videl.

    • Goku s'entraine seul dans l'anime mais dans le manga, il le fait avec les anciens ennemis (dans son imaginaire bien sûr).

    Analyse #9 -Dragon Ball Chou-

    • Tandis que dans le manga, la voiture de Satan vole, dans l'anime, elle roule. C'est un petit détail, je sais :3
    • Dans l'anime, on nous montre pas tout de suite le méchant, il y a un peu de suspense. Dans le manga, on s'en bat les steack du suspense, on a un nombre de page limité donc Fuck tout le monde.

    Analyse #9 -Dragon Ball Chou-

     

    Nous retrouvons l'humour de la saga peu de temps après le début du chapitre ou de l'épisode avec la légendaire insouciance de Goku quelque soit la situation ou le fait que Chichi souhaite que son fils soit un grand savant, surtout que maintenant que Gohan est grand, c'est au tour de Goten. Et nous trouvons même des scène inédite dans le manga, qui n'apparaissent pas dans l'anime.

    Analyse #9 -Dragon Ball Chou-Analyse #9 -Dragon Ball Chou-

     

    Je pense que le manga est plus pour les "adultes" et l'anime est plus enfantin et est destiné à un public plus jeune.

    Deuxième épisode "Direction les vacances comme promis ! Vegeta en voyage familial !?" // Chapitre Deux "La défaite de Goku". Encore deux titres qui n'ont rien avoir l'un avec l'autre.

    Et je m'arrête là. Je ne veux pas en dire plus sur les autres épisodes pour éviter de spoiler les gens qui souhaite commencer la série. Cependant je referais sûrement quelque chose comme ça pour la deuxième saison sans doute.

    En tout cas, ici aussi, j'ai une préférence pour la version papier même si l'anime reste très fidèle au manga (bon par contre vu que le manga a été fait après l'anime, je dirais que le manga reste fidèle à l'anime). Si vous avez vu la série, dites-moi ce que vous en pensez, si vous me conseillez vraiment de la voir, pour le moment je dirais que c'est large mieux que GT.

     

    Rioko ;)


    votre commentaire
  • Eyeshield 21

    Ao Haru Ride

    Eyeshield 21

    Enfin un shonen !! Cela fait bien longtemps que je n'en ai pas critiqué un. Parmi toutes les sortes de shonen, nous trouvons les mangas de sport tels que Captain Tsubasa, plus connu sous le nom de "Olive et Tom". Ils sont souvent dédiés exclusivement aux garçons car il y a peu de romance et que après tout, tout le monde le sait : les filles et le sport ne sont pas compatibles... LOL. Mais ça c'était avant, maintenant les mœurs ont quand même, pas mal changé.

    L'histoire est peu original sauf sur le fait d'avoir choisi un sport peu pratiqué (sauf aux US). Ce qui est vraiment bien je trouve, c'est d'expliquer tout au long de l'histoire les règles de ce sport notamment au début, parce que pour ceux qui n'y connaisse rien, cela leur permet de suivre tout autant que ceux qui connaissent déjà. J'aime également beaucoup le fait de ne partir de rien, seulement avec deux puis trois joueurs et, au fil de l'histoire, recruter d'autres personnes qui ne se sentent pas obligé de jouer par Hiruma. Donc on voit une réelle progression de l'histoire et même des personnages en ce qui concerne leur passé, leur entente au sein de l'équipe, etc.

    Ce qui fait que ce shonen est bon manga de sport, c'est qui ne base pas tout sur son scénario de sport. En effet, on retrouve beaucoup d'humour avec des personnages plus drôle les uns que les autres. Nous avons Monta, le fichu singe, Kurita, le fichu gros lard, Sena, le fichu nabot, Mamori, la fichu manager ou encore Yukimitsu, le fichu chauve.Tous ces surnoms viennent d'Hiruma le démon de l'école qui effraie tout le monde. Je le trouve génial !! D'ailleurs, il y a pas mal de personnages, des autres équipes également, qui sont tellement caricaturés / stéréotypés, qu'ils en sont drôle.

    Il y a un réel travail des personnages (personnalités, etc) et des relations qu'ils ont les uns les autres. Le sport, ce n'est pas uniquement de l'action, c'est aussi des sentiments qu'il faut savoir transmettre à travers des images. J'avoue ne pas avoir pleuré devant une défaite mais j'éprouve un peu d’empathie pour les personnages parce qu'ils sont attachants et que l'histoire ce n'est pas uniquement du sport, du sport et du sport, il y a une vie derrière tout ça. Par contre, je reviens un peu aux personnages parce que j'ai une question : pourquoi la seule qui ne comprend pas qui est Eyeshield est une fille ? C'est pas que je me sente blessée ou quoi mais bon...

    Ensuite, pour l'anime je trouve ça dommage qu'il se soit fini sans la vraie fin du manga. Mais ils ont fait un effort de faire une sorte de petite fin au lieu de tout laisser en plan comme ça. Surtout qu'au final, cette "fausse" fin se rapproche de celle du manga donc je suis plutôt contente de ce côté là parce qu'évidemment on peut très bien imaginé ce qui s'est passé entre le dernier match des Devil Bats qu'on voit et la fin qui a l'air de se passer quelques années plus tard.

    Petit point dans l'animation qui m'a fait bien rire. Bon les graphismes sont pas mal, même si pour moi le papier reste numéro 1 quelque soit le manga mais c'est moi où on dirait vraiment que Sena a des super pouvoirs sur le terrain avec cette aura verte qu'il a... C'est ça qui m'a rebuté au début, parce que je croyais que c'était un animé de sport avec des super pouvoir, ce que je n'aime pas vraiment. 

     Nombre d'épisodes : 145 

     Nombre de volumes : 37 

       Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 15/20.
     
     Lecture en ligne (tous les tomes en vf)
     

    OST Code Name Eyeshield 21

    Opening 1 - BreakThrough -


    13 commentaires
  • Le fil rouge

    The gentlemen's alliance crossLe fil rouge

    Un autre mangaka que j'aime beaucoup autre que Natsumi Aida (auteur de Switch Girl, je rappelle), c'est Kaho Miyasaka, celle qui a fait Kare First Love, A Romantic Love Story ou encore Le Fil Rouge. Pour cette critique j'ai dû relire la série qui se lit très facilement. L'histoire est classique mais sympathique avec une touche d'humour qui vous fera sourire, mélangé à une romance parfois maladroite entre les deux jeunes gens, vous serez sûrement captivés par leurs aventures. L'histoire peut paraître un peu lente, mais je trouve que c'est mieux ainsi, que ça ne fasse pas comme avec Come to Me où la fille va habiter chez quelqu'un qu'elle vient à peine de rencontrer. 

    Donc déjà côté positif, parmi tous ses mangas que j'ai lu, c'est la première fois que je vois une fille avec du caractère, dans le sens où elle est pas timide, c'est pas un geek qui joue à des Otome Game (jeu de romance). Ici, nous avons une fille respectée par son club, plutôt jolie aux yeux de tout le monde et surtout avec du répondant et ses expressions faciales laissent à penser qu'elle est tout le temps en colère malgré les efforts de Chihiro. Quand à Hinase, il a à peu près le même rôle que les garçons des autres mangas de Miyasaka, il est beau, populaire et adore embêter l'héroïne. En effet, quand elle rencontre Hinase, celui-ci ne peut s'empêcher de la taquiner, la rendant furieuse. C'est ainsi que commence leur relation de haine. En effet, ils passent leur temps à se disputer. Cependant, dès qu'il y a le moindre soucis, ils sont là pour l'autre parce que bien que beaucoup de choses les opposent, "le fil rouge" est là pour les attirer l'un vers l'autre.

                                    
    Ainsi, on peut trouver les personnages attachants, même les deux personnages secondaires, les meilleurs amis de nos héros. D'ailleurs, ce qui m'a fait sourire, c'est que je trouve que Rino ressemble d'avantage aux héroïnes que l'on voit habituellement dans les oeuvres de l'auteur, elle est discrète et n'a pas confiance en elle. D'ailleurs, un mystère reste encore non résolu : comment s'est-elle faite cette cicatrice ?

    Côté graphique, j'aime beaucoup les dessins de l'auteur, ils sont très reconnaissables, c'est comme sa signature. Les visages sont expressifs, on peut sentir la gène, la colère et surtout l'amour x)

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 13/20.

     Nombre de volumes : 9 


    3 commentaires
  • Come to me

    The gentlemen's alliance crossCome to me

    Je voulais faire cette critique depuis pas mal de temps parce que c'est l'un de mes mangas préférés du moment, j'attends le dernier tome avec impatience. Même si l'histoire est bateau, on se laisse emporter par cette romance

    Bon j'avoue l'histoire est pas dans le top de l'originalité et surtout de la logique. En effet, comment tu peux accepter de vivre avec quelqu'un que tu ne connais pas ou alors que tu viens de rencontrer même si pour toi c'est un prince ou un "trésor national de beauté" (justement il faut encore plus se méfier lorsqu'ils sont beaux) ? Bref, le manga se transforme en manga de cohabitation avec l'être aimé un peu comme L-DK sauf qu'ici l'âge n'est pas le même. En effet, Mirei rentre à peine au Lycée, tandis que Fumiya est déjà étudiant.

    En ce qui concerne les personnages, Mirei est trop naïve est c'est énervant de la voir être si pessimiste et surtout toujours en train de se dévaloriser alors qu'elle a pas mal de qualités. Elle est mignonne et adorable, on ne peut que s'attacher à ce personnage même si, parfois, son côté "sans le sous" est un peu exagéré comme par exemple le fait qu'elle n'utilise pas de dentifrice parce que c'est trop cher ou alors la douche qu'elle ne connait pas. Je veux bien exploité un sujet aussi sensible que la pauvreté mais pourquoi l'utilisé pour en faire un shojo aussi cliché, cela aurait été tellement mieux dans un josei je pense, où ce sujet aurait pu apporter une réelle maturité, au lieu de vite passer de la pauvreté à la richesse en un instant. Fumiya , quand à lui, prend un grand plaisir à troubler la jolie demoiselle, d'ailleurs il ne s'en cache pas, mais Mirei est tellement enfantine qu'elle ne comprend pas pourquoi. Cependant, sous ses airs de gentleman / Don Juan, il y a du "mystère" autour de son passé qu'on découvre petit à petit dans l'histoire. Ce qui fait étrange, c'est qu'il s'attache tellement vite qu'on pourrait croire qu'il a eu le coup de foudre, ce qui fait que l'histoire va trop vite, mais c'est grâce à cet attachement qu'il a proposé à Mirei de vivre avec lui. Bref, dans ce manga, on s'attache vite aux personnages qui sont plutôt charismatiques.

    Côté graphique, je trouve les dessins jolies et soignés. Ils représentent très bien les émotions des personnages.

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 13/20.

     Nombre de volumes : 10 


    25 commentaires
  • Image associée

    Synopsis

    Parce qu’elle a toujours vécu à la campagne avec son ami d’enfance Kôsei, la jeune Kâko craint d’être la risée de sa nouvelle classe... Car c’est en ville que les deux amis vont poursuivre leurs études, en intégrant l’académie Seiryô. Afin que personne ne sache d’où ils viennent, Kâko décide de relooker Kôsei sur le modèle de Lawrence, le héros de son shôjo préféré ! Une nouvelle vie démarre pour les deux héros...

    Source Mangas News : www.

     

    Résultat de recherche d'images pour "shojo relook"Critique

    Alors aujourd'hui je vais vous parler du manga Shojo Relook. Donc bon les graphismes sont plutôt très beaux, les traits sont très soignés, franchement de ce côté là je n'ai rien à redire. J'ai acheté les 4 tomes et ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais. Bon à ce moment-là ce n'est pas grave, ça arrive de ne pas aimer un manga qu'on achète au pire on le revend... Donc côté histoire c'est vraiment vide et inintéressant, je ne suis vraiment pas dur niveau manga mais là je n'ai été que très déçue.

    La fille qui juste parce qu'elle porte des lunettes et dite "moche" et quand elle les enlève POUF elle est jolie, je dis NON. Ensuite, on a même pas pris la peine de développer les personnages, ce qui auraient pu être intéressant parce que, à par Kako et sa niaiserie on ne sait rien d'autre. Pas besoin de préciser qu'elle n'est pas charismatique et qu'on ne s'y attache pas.

    Ensuite, la moral de l'histoire c'est quoi, l'apparence apporte le bonheur parce que si Kako avait été moche, est-ce que Kosei serait-il tombé amoureux d'elle ? Parce vu le manga on peut se poser la question. Je veux bien que notre société soit superficielle mais pas tout le monde est comme ça. En plus j'adore le fait de faire passer les filles pour des idiotes, elles aiment Kosei que quand il est en mode classe sinon après c'est un plouc... bon on repassera pour la profondeur de l'histoire et des personnages...

    Quand j'ai commencé à écrire cette critique, j'ai voulu voir si j'étais la seule à penser cela, mais je suis tombée sur une critique vraiment super drôle et qui relate les faits du manga et de ce que je pense. Comme je l'ai bien aimé, je vous la mets : (source : www)

    "Cher journal

    C'est de nouveau moi

    Aujourd'hui, j'ai compris le plus important dans la vie : l'apparence!

    Tu te souviens de mon ami d'enfance ? Il est super sympa hein! toujours un mot gentil, respectueux, drôle, intelligent... Mais c'est trop la loose, il a des manières de villageois et pas de citadin. Alors dans notre nouveau bahut, il va se faire jeter non? Franchement, on peut pas rester habillé n'importe comment, aimer grimper aux arbres, être sympa avec tout le monde non? Clair que s'il garde sa personnalité il va se faire marcher dessus non?

    Les magazines me l'on dit, pour rendre quelqu'un plus populaire, faut du relook! (ma mère m'a conseillé d'être naturel, elle comprend trop paaaaaas ! ^^) Alors j'ai trouvée une supeeeeer idée : je vais en faire un gros connard qui prend les meufs comme des poufs, qui juge tout le monde sur l'apparence. MIEUX! C'est moi qui le coache selon mes goûts, comme une poupée, car je le fringue comme le héros de mon manga préféré!

    Je pense que je suis amoureuse... depuis qu'il me sort des "poupée", me dit que je suis habillée comme une merde, j'ai des papillons dans le ventre!!! Je pense que ma nature de femme aime bien plus être humiliée que d'être estimée.

    Bref, cher journal, je vis dans l'un des pires mangas que tu auras l'occasion de croiser..."

    Je rajoute également un dernier point qui m'a vraiment énervée et c'est ce point qui m'a poussé à faire cet article. Dans le dernier tome du manga, le 4, vers la fin, je ne sais pas pourquoi mais en plein milieu d'un chapitre on revoit pendant plusieurs pages (entre 20 et 30) des chapitres précédents et donc je ne connais pas la fin... Bref, merci pour ce manga Delcourt.... là j'ai réellement l'impression de m'être fait avoir.

    Désolé pour ceux qui aime bien ce manga, mais cette critique n'est que mon avis personnel, je suis sûre que pas mal de gens doivent l'apprécier.


    19 commentaires
  • Comme toujours après une sortie de scan de  Fairy Tail , voici une nouvelle analyse du  chapitre 540 "Equilibre" . Pour commencer, je dirai que ce chapitre est bien mieux que celui de la semaine dernière, il y a plus de chose, il est moins vide et un peu moins décevant. Mais ce que j'aime c'est quand je regarde les différents avis sur les forums, je tombe toujours sur des "ce chapitre sert à rien", "il est nul", "déception" dans ces moments-là je suis contente de penser la même chose que les autres sinon ça voudrait dire que mes goûts sont euh... enfantins ?!

     

    Analyse #8 -Fairy Tail scan 540- Analyse #8 -Fairy Tail scan 540-

    Bon alors comme toujours, Hiro Mashima ne change pas alors POUF Anna et Ichiya sont de nouveau là... il ne fera pas mourir même des personnages pas super importants alors de ce côté-là, j'ai perdu tout espoir... Fairy Tail est définitivement et incontestablement pour les enfants !!

    Analyse #8 -Fairy Tail scan 540- Analyse #8 -Fairy Tail scan 540-

    Bref passons, donc, par je ne sais quel miracle, Acnologia a pu dévorer la distorsion temporelle où même une mage expérimentée telle que Anna, n'a pas pu penser à cette éventualité (je pense que personne d'ailleurs y a pensé, parce que c'est tellement bateau). A cause de cela, le méchant dragon à séparer son corps de son âme et compte se battre contre Natsu dans les ravines ou distorsion temporelle (j'ai pas bien compris la différence...) pour en faire un pilier comme les autres dragons slayers, c'est ce que craignait Anna LOL. Vu qu'ils ne sont pas dans le monde réel, personne ne peut rien faire sauf "croire en leurs forces". En gros 0 utilité... Heureusement Erza et là pour relever le niveau et penser qu'il faut peut-être battre le corps réel du dragon... Cependant, grâce à l'amour et l'amitié, Natsu n'est plus tout seul... OUF j'ai eu peur, quoi que non en fait, il l'aurait quand même battu x)

    Au fait je l'avais prédit "Mais je pensais vraiment que ça serait plus un combat Aconologia vs Dragon Slayersssss donc avec Wendy, Luxus, enfin tous les chasseurs de dragons. Mais encore une fois c'est Natsu qui va se battre et qui va être en avant tandis que les autres.... bah voilà quoi... ils font limite tapisserie" Natsu est réellement mis en avant par rapport aux autres qui n'apparaissent qu'à la fin, au final mon "espérance" était vrai.

     

    Donc voilà mes quelques hypothèses pour le scan suivant :Bon j'imagine que dans le prochain scan le boss final ne sera toujours pas battu sinon quelle déception... je pense que le combat durera un peu le temps de bien énerver tout le monde et de préparer doucement le gros pouvoir de l'amitié qui va encore tout arranger. S'ils sont tous battus et que seul Natsu reste encore debout, je vous jure que je balance mon ordi !! è.é

    Ensuite pour le monde réel, j'imagine que Erza va jouer un rôle important pour battre Acnologia, et pourquoi pas le maître également, peut-être qu'il va mourir (et pour de vrai cette fois) en emportant le méchant dragon avec lui ?! Mais vu qu'on parle du manga de Hiro Mashima, j'ai de sérieux doute.

     

     

    Voilà, j'espère que cette analyse vous aura plus. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !!

    Rioko :')


    5 commentaires
  • Analyse #7 -Shonen-

    Après avoir parlé des shojos, je ne pouvais pas ne pas faire un article sur les shonen. Alors pour moi, c'est un type de manga qui change vraiment du shojo niais. Il y a des combats, parfois des morts (sauf dans Fairy Tail LOL), il y a des histoires d'amitiés mais aussi d'amour... il y a vraiment beaucoup de choses dans un shonen ce qui en fait le type de manga le plus vendu au monde.

    Donc d'après wikipédia, un shonen c'est un terme utilisé pour désigner un type de manga, le shōnen, manga pour jeune garçon, parfois écrit shounen. C'est un type de manga dont la cible éditoriale est avant tout constituée de jeunes adolescents de sexe masculin. Il est à opposer au shōjo manga, pour jeune fille. Contrairement au shojo, il n'y a pas différent genre de shonen, ce qui fait qu'ils se ressemblent un peu touts tout en étant totalement différents.

    Mais depuis que j'en regarde (oui je lis les shojo et je regarde les shonen, je suis compliquée), je me suis aperçue qu'on pouvait retrouver quelques techniques classiques du genre, ce que j'appelle dans mes articles les clichés. Alors qu'est-ce qu'on a déniché aujourd'hui :

     

    • Les héros ont souvent un gros appétit comme Luffy, San Goku, Natsu, etc, ils peuvent aussi être niais/stupide et sont souvent orphelins, je prends l'exemple de Naruto ou même dans Fairy Tail même si il y a la guilde qui remplace la famille. Mais ils sont surtout méga forts, quelques fois ils ne le savent pas encore mais il suffit de quelque chose pour les énerver en mode sérieux puis POUF on est des warriors les gars !! Et pour finir, la plupart du temps, ils sont charismatiques et attirent des gens tout au long de leurs aventures. Genre ils partent à deux puis ils reviennent à cent.
    • Un personnage secondaire devient subitement très populaire comme Zoro, Végéta ou même Kiluwa. D'ailleurs, les ennemis d'un jour, deviennent les amis de toujours comme on le remarque avec Picolo, Végéta ou encore Gaara. Cependant, il y en a certains qui ne servent plus à grand chose à partir d'un moment, on a vu ça dans DBZ avec Ten shin han, Yamsha et Krilin par exemple même si lui, on le voit toujours à la fin du manga avec C18 :3

     

    • Les protagonistes féminins ont souvent des forme excessives, ça attire plus les garçon :x mais en vrai c'est totalement inutile, c'est juste du fan service...
    • Un héro peut perdre un fois contre un adversaire mais le bat par la suite, surtout avec dans les "mangas de cartes " comme Yugi-oh ! ou Pokemon mais aussi les shonens normaux comme Naruto ou Fairy Tail après tout, c'est le héros et dans les shonens on déconne pas avec ça.
    • Les héros crieront toujours leurs attaques (kamehameha, adoken, orbe tourbillonnant...) parce que évidemment ça fait plus badass ou alors sinon ça ne marche pas... je ne sais pas...
    • Ensuite, il y aura toujours une petite mascotte comme Happy, Plume, Pikachu parfois ils servent parfois non mais c'est si mignon (la plupart du temps).
    • Un dernier truc qui me fait bien rire aussi... Autant je comprends que par exemple Goku puisse sauver le monde avec ses pouvoir de Super Sayen autant je comprends pas comment on peut sauver qui que ce soit avec des cartes.... d'un coup c'est beaucoup moins crédible (mais ce n'est pas pour autant que je n'aime pas le manga au contraire, je joue encore à Yugi-oh ou Pokemon).

     

    Je crois qu'il y a moins de clichés, j'ai dû en oublié surtout en ce qui concerne les shonen de sport comme Olive et Tom, mais je pense que je vais m'arrêter là. En tout cas j'espère que cela vous aura plu !!


    11 commentaires
  • Secret Feelings

    The gentlemen's alliance crossSecret Feelings

    Ce manga a une histoire basique et est assez court finalement, avec seulement 2 tomes. Cela parle d'une fille tout à fait ordinaire qui est attirée par le garçon mystérieux de sa classe, un shojo très classique. En effet, par la suite ils seront souvent ensembles pour s'occuper du chat et vous imaginez très bien la fin.

    Autant le premier tome est vraiment niais et peu intéressant, autant le second est plus agréable à lire. Les thématiques abordées sont beaucoup plus captivantes comme les relations à longue distance qui, je pense, est de plus en plus courant dans notre société. Mais le scénario n'est pas tellement profond, c'est limite vide. Le simple but de l'histoire c'est juste qu'ils finissent ensemble et c'est tout. Je trouve qu'ils n'ont aucune complicité comme on peut retrouver dans le couple Nika / Arata de Switch Girl.

    Secret FeelingsPour les personnages, je commence avec Yuu. Elle est la parfaite fille de shojo, naïve et qui se fait des films tout le temps. Évidemment, elle est secrètement amoureuse de Shizuka, avec qui elle n'a jamais parlé et qu'elle ne connaît pas, mais bon peut-être que dans les shojo on tombe amoureux juste parce que le garçon est trop beau et qu'il est mystérieux ?! Elle n'a beaucoup de caratère, elle me fait d'ailleurs penser à Nono dans Dangerous Love à être aussi naïve.Ensuite Shizuka. Alors lui, il est beaucoup plus charismatique que la fille, mais bon je n'aime pas le fait qu'il veuille pas se créer des relations [Attention Spoil] juste parce que monsieur va bientôt changer de lycée [Fin Spoil] je trouve que ça fait juste "victime".

    En ce qui concerne le dessin, il est très mignon et très caractéristique du type shojo avec les grands yeux, etc. Les traits sont soignés et fin, cela compense un peu l'absence de scénario.

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 11/20.

     Nombre de volumes : 2 


    4 commentaires
  • Voici une nouvelle analyse pour le  chapitre 539 de Fairy Tail "Effondrement du Monde" . Alors je ne sais pas pour vous mais, le chapitre était un peu vide, tellement que je n'ai presque rien à dire dessus. Il faut dire aussi que la phase combat du chapitre prend près de 6 pages où rien ne se passe à part des attaques et deux petites bulles pour décrire ce que pense Erza... ouah !!!

    Analyse #5 -Fairy Tail scan 539-

    Bref, pour commencer, je n'ai pas étais surprise par ce qui se passe dans ce chapitre. En effet, comme on s'y attendait, Acnologia est de retour après avoir mangé la distorsion temporelle (et oui tout est possible dans Fairy Tail...). Alors évidemment, il est pas content, et on oublie vite que Anna et Ichiya ont servi à pas grand chose. Donc on a quand même le droit à une phase de combat où il attaque les mages. D'ailleurs c'est moi où il ya un petit soucis... On est d'accord que sur l'image il dit en gros qu'il est badass et tout et que son pouvoir est au max de sa puissance. Alors pourquoi lorsqu'il fait son souffle, tout le monde s'en sort sain et sauf, alors que dans l'arc Tenrô, l'île avait totalement disparu ?! Bref tout est normal bien sûr :3

    Ensuite, je ne comprends pas pourquoi, mais il me semblait que Natsu avait disparu avant que Acnologia sorte, alors pourquoi dans dans ce chapitre-là, on a l'impression qu'il a été attiré par le dragon ?! Mais ce n'est qu'un détail bien sûr...

     

    Donc voilà mes quelques hypothèses pour le scan suivant : Tout d'abord en ce qui concerne le titre "Harmonie" je ne sais pas pourquoi je le sens vraiment mal... j'ai vraiment peur que ça se finisse en mode "Oh je suis désolé tout le monde je pensais faire quelque chose de bien mais je me suis trompé, merci de m'avoir remis sur le droit chemin (Acnoligia qui parle, je précise)" et on répond "mais ce n'est pas grave l'important c'est que tout soit terminé" -END-. Ou encore BOUM le dragon meurt grâce aux super pouvoir de Natsu et POUF Harmonie dans le monde, tout le monde va bien (sauf Anna et Ichiya mais OSEF après tout, nan ?!) et tout le monde est heureux.

    J'espère vraiment que le chapitre sera beaucoup mieux que ça, qu'il y ai un peu de chalenge. Mais je pensais vraiment que ça serait plus un combat Aconologia vs Dragon Slayersssss donc avec Wendy, Luxus, enfin tous les chasseurs de dragons. Mais encore une fois c'est Natsu qui va se battre et qui va être en avant tandis que les autres.... bah voilà quoi... ils font limite tapisserie.

     

    Pour cette critique, j'ai pu paraître un peu dur avec le manga mais c'est parce que je trouve que Fairy Tail part un petit en steak en ce moment mais j'adore quand même ce manga et ça ne m'empêchera pas de lire la fin !!

     

    Voilà, j'espère que cette analyse vous aura plus. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !!

    Rioko :')


    11 commentaires
  • Dangerous Love

    The gentlemen's alliance crossDangerous Love

    Ce manga est assez court, seulement 2 tomes, mais je me suis laissée tenter par le titre et la couverture (qui fait ça de nos jours sérieusement). Je dois bien avouer que quand je l'ai lu pour la première fois, j'ai trouvé le manga pas si mal (pour une histoire en deux tomes bien sûr, parce que j'ai largement lu mieux. Mais en le relisant pour la critique je me suis aperçu de quelques petites détails qui m'ont troublé.

    Tout d'abord, j'ai été surprise dans le sens où le titre ne correspond pas trop à l'histoire. En effet, quand j'entends "L'amour dangereux" je pense plus au manga Wolf Girl & Black Prince, où le gars malmène sa copine. Mais ici, c'est en fait le comportement de la protagoniste principale envers les garçons qui est à mon goût dangereux, surtout pour elle. Par exemple, un inconnu la protège d'un ballon et lui propose tout de suite après de sortir avec elle, quelqu'un de normal aurait dit non, bah elle oui...

    Bref, le comportement rend le personnage "attachant" dans le sens où elle est tellement naïve qu'on penserait que c'est une enfant, en plus elle n'a vraiment pas de chance en amour. Heureusement qu'elle peut compter sur ses deux amis. Donc, au début de l'histoire, elle sort avec une personne 10 ans son aîné, tandis qu'elle est lycéenne. Outre le fait que c'est illégal et malsain, ce n'est pas le soucis. En effet, Nono veut juste un copain sérieux, pas un coureur de jupons (il faudrait qu'elle revoit l'ordre de ses priorités). Le deuxième copain de Nono la harcèle (la suit, lui demande tout le temps ce qu'elle fait et va même jusqu'à lui interdire de parler à d'autres garçons). Nono est trop naïve et trop fleur bleue pour oser faire quoi que ce soit. Alors elle ne fait rien, c'est encore un de ses amis qui la sort de ce pétrin...

    Dangerous Love

    Cependant, dans le tome 2, on remarque une progrès net en ce qui concerne le comportement de Nono : on la sent plus mature. Alors que son ami qui l'a toujours protégé et aidé, lui avoue ses sentiments, elle refuse (alors qu'avec des inconnus c'est oui direct) juste parce qu'il est un peu frivole et qu'elle a peur que leur relation change et ainsi, qu'elle le perde en tant qu'ami pour toujours. C'est un bon raisonnement, je dois avouer. En tout cas, la fin de cette série est assez satisfaisante. C'est drôle comme le premier tome était plutôt moyen voire décevant et que le tome suivant remonte le niveau du manga.

    Sinon graphiquement, c'est plutôt pas mal, j'aime bien mais sans plus.

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 11/20.

     Nombre de volumes : 2 

     


    8 commentaires
  • Je pense qu'il est préférable de parler des  scans de Fairy Tail  ici pour ne pas spoiler les autres personnes. Donc désormais, au lieu d'en parler dans l'article des sorties comme je l'avais fait pour le scan 537 ici : www, je le ferai en tant qu'analyse.

    Pour commencer, le  scan 538  est sorti, hier comme je l'ai annoncé dans  les news de la semaine . Il ne reste maintenant plus que 8 chapitres avant la fin de Fairy Tail. Alors quand j'ai lu le scan, je pensais voir des choses intéressantes, puisque dans le scan 537, on ne voyait que la mort de Mavis et Zelef...

    Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-

    Franchement je ne sais pas quoi dire... je dois bien avouer que je me demandais ce qui allait se passer pour Lucy, puisse qu'elle réécrivait le livre du démon et qu'on voyait apparaître sur son corps d'étranges marques. Cela faisait un moment déjà qu'on attendait des explications et surtout de voir ce qui pourrait lui arriver. Quelle déception j'ai eu... J'ai réellement pensé "tout ça pour ça" et je me demande si je suis bien la seule !! Je n'imaginais pas qu'en une seule page ça serait réglé, genre je me sens mal puis POUF ça va mieux et merci aux pouvoir de tueur de démons de Grey, heureusement qu'il était avec Lucy, sinon je sais pas comment Hiro Mashima aurait fait LOL.

     

    Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-

    Ensuite le livre disparaît, c'est normal vu que Zelef n'est plus. Mais le titre du scan c'est quand même "Quand les flammes s'éteignent", non ? Alors j'avoue que ça ne m'a pas surprise de voir encore Natsu... je me suis dit "ouais c'est du Hiro Mashima quoi, il fera mourir jamais personne d'important"...Seulement, il me semble que lorsqu'il était dans le coma, Natsu a réussi à détruire le côté démon de son être et a réussi à garder celui de Dragon Slayer... Alors cela pourrait sembler logique... Puis quand je suis arrivée aux dernière pages, j'étais vraiment surprise que d'un coup il ne soit plus là, genre tout le monde est content puis on le voit plus et soudain la tristesse réapparaît., ce n'est pas dans les habitudes de l'auteur, alors je suppose autre chose.

     

    Analyse #5 -Fairy Tail scan 538-

    Après, on change de lieu. On voit Wendy qui regarde quelque chose mais qui n'a pas encore réalisé ce que c'était je suppose parce que sinon elle aurait pas cette tête-là. Mais quand je vois " chapitre 539  'Le monde s'effondre'" avec une image montrant le trou noir se brisant, on sent à peu près ce qui va se passait...

     

    Ensuite un autre détail qui m'intrigue, mais ce n'est sans doute rien. Je n'ai pas compris pourquoi on nous a montré un collier en gros plan, au début du chapitre, je n'ai pas le souvenir qu'il appartenait au premier, qui aurait pu le laisser en souvenir peut-être ?! 

     

    Donc voilà mes quelques hypothèses : Tout d'abord en ce qui concerne le trou noir. Comme dans l'arc Eclipse, on pouvait traverser la porte d'un côté ou de l'autre. Alors on peut penser au retour du roi des dragons ? Ou pourquoi pas celui de nos héros qui se sont sacrifiés pour le tuer mais dans ce cas, pourquoi ce titre-là ? Cependant, il se peut que Acnologia réapparaisse accompagné des deux mages. Il y a aussi une autre possibilité.  Il se pourrait que d'autres monstres encore inconnus débarquent, mais c'est vraiment peu probable vu le nombre de chapitre qui reste.

    C'est là que ce joint mon hypothèse pour Natsu. Et si celui-ci avait senti quelque chose et était parti pour battre Acnologia, mais dans ce cas-là pourquoi ne pas avoir avertit ces amis, pour les protéger ? Ou si Natsu est réellement disparu, se pourrait-il qu'il revienne mais en mode END par je ne sais quel miracle (comme Hiro a fait pour Makarov).

     

     

     

    Voilà, j'espère que cette analyse vous aura plus. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !!

    Rioko :')


    2 commentaires
  • Analyse #4 -Shojo-

     Attention, il est possible de se faire spoiler dans cette article  (c'est déjà arrivé une fois). Donc si vous n'avez pas fini les mangas suivant, revenez une prochaine fois ;) : Tsubaki Love - Bad Boyfriend - Parmi eux - dans Love Mission.

    Aujourd'hui on va parler de mangas et plus particulièrement d'un certain type : shojo. Désolé aux garçons... Mais peut-être qu'un jour je sortirais un article spécial shonen ou seinen. Alors les shojos... pour moi c'est juste LE TYPE de mangas que je préfère, en fait je crois que je n'ai que ça dans ma bibliothèque (à peu près). C'est tellement mignon :3  puis ensuite, après avoir fini de lire, tu te dis souvent "pourquoi ça se passe pas dans la vraie vie putain ?" C'est vrai ça pourquoi ? La vie serait pas plus simple si on vivait dans un shojo ? Bon après tu réfléchis et tu te dis que la vie serait surtout beaucoup plus niaise...

    Tout d'abord, pour ceux venant d'une planète très lointaine qu'est-ce qu'un shojo ? D'après wikipédia, un shojo est un mot japonais signifiant jeune fille ou petite fille. Le shōjo manga est une bande dessinée japonaise publiée dans un magazine de prépublication dont la cible éditoriale est avant tout constituée de jeunes adolescentes. Merci wiki. Donc en bref c'est des histoires romantiques parce que, comme tout le monde le sait, les filles n'aiment que ça (ironie). Non il y a plusieurs genre de shojo, nous avons les fameux magical girl souvent pour les petites filles comme Gigi, Sailor Moon, Tokyo Mew Mew, ... ou également des genres sportifs comme Jeanne et Serge. Heureusement qu'on a aussi les josei qui sont plus poussé niveau scénaristique...

    Analyse #4 -Shojo-Analyse #4 -Shojo-

    Mais au cours de mes critiques de mangas, je me suis aperçue qu'on pouvait retrouver dans les shojos des nombreux techniques classiques du shojo, ce que j'appelle dans mes articles les clichés. Alors la recette parfaite pour ce faire :

    • Tout d'abord, pour les protagonistes principaux, on a souvent le coup du nouvel élève que ce soit la fille où le garçon. En effet, j'ai déjà vu ça dans Switch Girl par exemple ou aussi Fruit Basket. Ou alors les personnages entament leur première année de lycée comme dans Rockin Heaven ou Tsubaki Love ou encore Sugar Soldier.

     

    • Ensuite, on a affaire quelques fois au fait que le garçon (le plus souvent) est hyper populaire, tandis que la fille est toute discrète. Mais on peut aussi rencontrer une histoire où la fille est tout ce qu'il y a de plus banale comme dans L-DK, ou alors elle est moche comme dans Mairunovich ou elle a une personnalité de merde comme dans Skip Beat. Mais parfois (mais pas souvent) la fille est très populaire comme dans Switch Girl, ou alors le garçon ne l'est pas du tout comme dans B.O.D.Y. 

     Analyse #4 -Shojo-

    • Pour que les deux protagonistes sortent ensemble il y a plusieurs possibilités. Soit c'est un truc totalement banale du style, ils s'embrassent d'un coup, on tourne la page et POUF ils sont ensembles. Soit ils arrivent à être ensembles d'une manière peu singulière. En effet, dans Wolf Girl & Black Prince, il y a du chantage mais aussi de l'esclavage, dans Tsubaki Love c'est grâce à un pari, dans L-DK c'est parce qu'ils habitent ensembles...

     

    • Il y a aussi l'histoire qui dure tellement longtemps et c'est juste dans les deux derniers tomes que les personnages principaux sont en couple, comme dans Parmi eux ou dans Love Mission ou même Skip Beat (pour le moment il y a 37 tomes ils sont toujours pas ensemble).

     

    • Les Triangles amoureux, ça vous dit quelques choses, non ? Il y en a souvent un. C'est un classique, on en trouve presque partout, dans Vampire Knight, Lucile amour et Rock'n Roll, Blue Spring Ride...

     

    • Après, nous avons la rupture. Et oui, quelques temps après s'être mis ensemble, les personnages sont obligés de se séparer et le plus souvent c'est évidemment pour protéger l'élu de son coeur comme dans Bad Boyfriend.

     

    • Ensuite, je sais pas si vous avez remarqué, mais souvent il y a un blond qui arrive (si le protagoniste principal homme ne l'est pas déjà). Et oui, on le retrouve dans Parmi eux, Switch girl, Blue Spring Ride et évidemment, ce dernier est souvent un prétendant de l'héroïne, étonnant, non ?

     

    • Sinon, côté graphisme, on remarque les filles de shojo sont toujours dessinées de la même façon : les trait du visage fin mais avec de gros yeux. Et oui, à ce qu'il paraît, le visage parfait pour les filles, c'est les grands yeux.

     

     

    La recette est finie, alors bon appétit !!

    Rioko ;)


    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires