• Tokyo Ghoul

    The gentlemen's alliance cross

    Tokyo Ghoul

    Tokyo GhoulTout commence cet été où je pars dans un petit village où internet n’existe pas. En apprenant ça, j’ai commencé à chercher pleins de séries que je devais regarder et c’est là que je me suis dit « Tokyo Ghoul ». Etrangement, même si je n’avais jamais vu aucun épisode de la série, j’ai toujours adoré le personnage principal Kaneki, j’ai des posters de lui, j’ai fait des créations de lui-même si je les ai ratés et que donc je ne les ai pas postés sur mon blog de graphisme. Bref, je le trouvais vraiment cool sans même le connaître.

    Le scénario est des plus inédits pour moi, rien à redire à ce sujet. Ce manga est considéré comme un shonen pour la plupart des gens (en vrai c'est un seinen) et c’est tant mieux. En effet, c’est quelque peu violent, c’est légèrement gore mais ce qui caractérise un seinen c’est surtout ce côté très malsain comme dans Kakegurui. Je trouve pourtant l’histoire assez psychologique vu les problèmes auxquels sont confrontés les personnages : un humain devenu ghoul ne peut se résoudre à manger un autre être humain même si son corps en a très envie, un personnage adore les humains surtout l’un d’entre eux et se force beaucoup pour lui faire plaisir quitte à se rendre malade… J’avoue que le dernier épisode de la saison 1 est un peu plus violent que les autres parce qu’il est moins censuré je dirais mais sinon je n’ai pas été choquée. Ce que j’aime bien dans ce manga, c’est que c’est un shonen où le héros n’est pas comme tous les Naruto ou Goku que l’on peut retrouver souvent dans les mangas de ce genre.

    Tokyo GhoulJe trouve l’univers du manga des plus intéressants. C’est bien pensé cette histoire de ghouls, monstres à l’apparence humaine et qui se nourrissent de chair humaine et vivant parmi leur repas. J’ai trouvé l’histoire très prenante grâce à ça.  Cependant, il y a un léger bémol : la saison 1 est trop molle, Kaneki (avant « transformation ») se résume à être une petite fleur fragile qui ne sait rien faire et qui se repose sur Tokâ. Je décrierais ce personnage de victime. Les choses commencent à devenir vraiment sérieuses à partir de la saison 2.

    Pour les personnages… Ils sont assez nombreux et la plupart ne sont pas assez développés notamment les colombes (membres du Centre de Contrôle des Goules). Je pense que ceux auxquels on peut s’attacher se résume à Kirishima Tôka, une ghoul qui aide à sa façon le héros, Kaneki Ken parce que c’est le personnage principal de l’histoire et qu’il est trop cool dans la saison 2, et enfin Nishio Nishiki parce qu’il n’est pas mal introduit dans la saison 1 et que son histoire m’a fait de la peine un peu.

    Graphiquement c’est beau, on reconnaît bien le style shonen (les filles n’ont pas des yeux qui font la moitié de leur visage) et le personnage que je préfère niveau chara design parce que je trouve vraiment top la manière dont il est dessiné c’est Mado Kureo.

     Nombre de volumes : 14 

     Nombre d'épisodes : 24 

    Lecture en ligne (tous les scan en vf)

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 14/20


    votre commentaire
  • Synopsis

    Le premier tome est sortie en France le 16 août (le même jour que Caffee & Vanilla). C’est la deuxième série de l’auteur Rina Yagami, à être publiée chez nous aux éditions Soleil Manga. Le manga est fini au Japon avec un total de 6 tomes. Le synopsis est très baisque, le voici « Il est comme un Prince, un prince sombre et mystérieux. Kokoa, l'a vu pour la première fois dans le train, elle est tout de suite tombée sous le charme, mais il est si distant, si inaccessible. Rien n'aurait dû permettre leur rencontre, sauf que... Tout ça à cause d'un parfum, tout ça à cause d'un secret... Et KoKoa, malgré son apparente fragilité, possède bien plus de force qu'il n'y parait... Sera-t-elle capable de briser l'immense tour d'ivoire dans lequel le Prince s'est enfermé ? ».

    Informations

     
    Titre Original :  Seifuku de Vanilla Kiss / 制服でヴァニラ・キス
    Titre : Un baiser à la vanille
    Auteur : Rina Yagami
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Soleil Manga                                                                                                                           Nombre de tomes : 6                                                                

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    On retrouve ici, le grand classique du « Prince de l’école » qui est dans une classe, non de beaux gosses comme on pourrait s’y attendre mais dans une classe nommée « la classe spéciale ». On a aussi la petit fille totalement enfantine et agaçante qui en pince pour lui évidemment.

    J’ai trouvé le premier chapitre assez court pour poser les bases de l’histoire. Je trouve dommage que l’étape « faire connaissance » arrive si vite, on ne ressent pas assez la frustration de Morinaga. Quelque chose qui m’énerve vraiment dans les shojo, c’est le comportement des filles, c’est trop stéréotypé. Pas toutes les filles sont à ce point timides et regardent de loin, le garçon qu’elle trouve beau… surtout que la plupart du temps, dans les mangas, elles ne le connaissent pas mais vu qu’il est grave mignon, elles sont amoureuses LOL. Bon au moins, on voit d’autres personnages que les deux protagonistes principaux #Coffee & Vanilla.

    Les deux chapitres suivants sont beaucoup plus intéressants, on s’axe plus sur le garçon et le mystère qui l’entoure avec cette ou cet Aki. On voit également un « ami » de Banri qui semble bien le connaître ainsi que Aki. Après que le mystère se soit un peu dissipé, on constate à une petite évolution de la relation de nos personnages.

    La suite est vraiment clichée. On a le voyage scolaire, la chute et l’entorse et ensuite le prince qui vole à son secours. On continue avec une micro dispute, un bisou et une confession.

    Sinon, graphiquement, j’aime bien le genre de l’auteur.

    Conclusion

    En résumé, je pense que vous l'aurez compris mais l'histoire n'est pas très originale et n'apporte rien de nouveau au genre shojo. Cependant, le manga reste agréable à lire et je le recommande à tous les adeptes de romances de lycéens. Les personnages sont attachants. Et pour finir, les dessins sont assez beaux.

     
     
     
     

    votre commentaire
  • Cœur de HérissonLe premier tome est sorti le 1 mars de cette année en France, c’est également le premier manga de Hinachi Nao publié chez nous. L’histoire est très simple : « Hozuki est le mauvais garçon du lycée, connu pour être bagarreur et insociable… Seule Kii, une fille de sa classe, le voyant comme un hérisson sur la défensive, se prend d’affection pour lui et lui adresse la parole. Une amitié naît entre eux, évoluant rapidement en amour du côté de la jeune fille. Or, face à Hozuki qui n’arrive pas à faire la différence entre ces deux sentiments, leur relation s’annonce compliquée… ».

    Je sais qu’il n’est pas vraiment tout récent, mais je fais quand même un article découverte sur ce manga. Tout d’abord mais impression sur la couverture et le titre : je pensais que c’était vraiment niais et je n’étais pas très emballée pour le lire surtout avec un nom pareil et pour la couverture couleur pastel, qui fait vraiment style « ange et pureté ».

    Pour le premier chapitre, on retombe dans un shojo classique sans rien d’exceptionnel ni de nouveau. On a le cas typique de la fille timide est fragile qui tombe par hasard sur le pire mauvais garçon de son école (qui est d’ailleurs dans sa classe) et voit en lui quelque chose de bien (ce qui n’est pas faux) et POUF amis, et dans les tomes à venir POUF amants. Ici, la protagoniste s’acharne à intégrer Hozuki mais en vain, les autres ont clairement fait le calcul : Hozuki = le mal et en s’efforçant de faire cela et s’ajoute : Kii = Hazuki, mais ce dernier lui sauve la mise pour qu’elle ne soit pas exclu.

    Dans le chapitre 2, on remarque bien une évolution dans leur relation mais pas assez pour dire « amour ». De plus, un petit souci arrive, les examens. Deux classes sont en compétition pour savoir qui a la meilleure moyenne et Yamada est le point faible. Nos deux protagonistes vont devoir l’aider malgré sa nonchalance. Ceci semble être un premier pas pour l’intégration de notre petit voyou dans la classe, non ?

    En ce qui concerne le troisième chapitre, c’est une sorte de RDV en famille au centre commerciale qui s’annonce mais évidemment, il se finit en balade en amoureux et échange de petits cadeaux. Bref un grand classique. Mais un nouveau personnage apparaît et pourrait semer le trouble.

    Comme on s’y attend, le nouveau arrive et vient embêter nos deux héros au moment où Kii allait se déclarer. Teruhashi (le nouveau) semble avoir une véritable admiration pour Hozuki et ne comprends pas sa relation avec la jeune demoiselle surtout qu’il pense qu’ils sont ensembles. En apprenant la vérité, il n’abandonne pas l’idée de devenir ami avec Hozuki et de le séparer de Kii.

    Dans le dernier chapitre du tome, Kii est bien décider à faire changer les sentiments amicaux de Hozuki en sentiments amoureux. De plus, une nouvelle année commence, maintenant le petit groupe est en première, je veux parler de nos deux protagonistes, de Yamada, de Teruhashi et des deux meilleures amies de Kii. Tandis que les rumeurs sur Hozuki ont cessé et qu’il devient populaire, les amies de la protagoniste aident celle-ci à se rapprocher de l’élu de son cœur. Contrairement à Coffee & Vanilla, ici je ne peux pas dire que les choses aillent vites, au contraire. Pourtant, je trouve que cela correspond à l’histoire et aux personnages, même si dans ce dernier chapitre, on voit une grande avancée dans les sentiments de chacun, et qu’une nouvelle gêne apparaît.

    Graphiquement, les dessins sont pas trop mal mais je ne les aime pas plus que ça. Notamment sur le premier chapitre où je trouve les dessins pas top.

    Cœur de Hérisson


    3 commentaires
  • Je me suis fait la réflexion l’autre jour et je me suis dit que les Analyses et les Découvertes sont vraiment les articles que je préfère faire. Donc bonjour à tous et bienvenue pour une nouvelle analyse : top des animes / mangas sans fin. Attention il y a un gros risque de SPOIL.

    Top des mangas sans finDans la catégorie « séries interminable » nous trouvons tout d’abord Détective Conan qui est pour moi le manga le plus long que je n’ai jamais vu, avec plus de 1000 scan et une fin qui ne semble pas venir. Cependant Gosho nous a promis de ne pas dépasser les 100 tomes, nous en sommes à 93 pour le Japon et 90 en France, au vu des derniers chapitres, je pense que le dernier tome sera le numéro 98. C’est vraiment le seul manga aussi long que je suis encore et dont je ne peux pas deviner les évènements avant la re-transformation de Conan quoi que peut-être que Shinichi ne reviendra jamais ? Mais à ce moment-là la fin serait vraiment horrible.

    Ensuite, un copain qui est pas loin, si je dis « le roi des pirates se sera moi » ? One Piece avec 86 tomes au Japon et chez nous 83. Alors j’ai arrêté il y a très longtemps le manga, qu’il faut que je reprenne d’ailleurs, mais quand je vois le nombre de scan ou même d’épisode, ça donne pas trop envie surtout qu’il me semble que la fin n’est pas encore pour bientôt.

    Vous pensiez que ces mangas étaient long mais ce n’est rien à côté de Kochira Katsushika-ku Kameari Koen mae Hashutsujo (ouah même le nom est long), série terminée avec 200 tomes, c’est le manga le plus long que je connaisse, je vous rassure juste de nom, je ne me suis pas lancée au vu du nombre de scan (plus de 1 600). Beaucoup ont abandonné à mi-chemin.

     

    Top des mangas sans finOn continue avec la catégorie « coucou je suis continue ah non en fait je fais une pause ». Je sais que c’est souvent parce que les auteurs ont des problèmes ou sont malades mais je trouve ça très frustrant de voir un manga super s’arrêter puis reprendre plusieurs années après, et là je parle notamment de Hunter x Hunter, qui est aujourd’hui un de mes mangas préférés. Ayant fini l’anime, j’ai continué le manga et je suis presque au dernier scan sorti, alors je suis vraiment contente que la série ai repris.

    On peut poursuivre avec Nana. Le manga est stoppé depuis 2009 je crois et l’état de l’auteure ne permet pas à la série de se poursuivre. Nous avons donc un manga de 21 tomes sans fin. Moi qui avait commencé de le lire (les deux premiers tomes), je me suis vite arrêtée pour ne pas m’énerver du fait qu’il n’y a pas de véritable fin.

     

    Top des mangas sans finDans la catégorie « série qui sort un tome tous les jamais » nous avons Skip Beat. Déjà, la série a très mal commencé avec moi puisqu’elle m’a appâté avec son anime de 25 épisodes et j’ai horreur de ça. Alors j’attends que le manga se termine pour voir si je continue ou pas la série (ça dépend surtout de sa longueur). Pour le moment, 39 tomes en France contre 41 au Japon.

    Et je poursuis avec une série qui n’est pas sortie en France mais que beaucoup connaissent sous le nom de « Laura et la Passion du Théâtre », je veux évidemment parler de Glass no Kamen. La série a commencé en 1976 mais ne possède que 49 tomes. C’est clairement l’un des shojo les plus long qui existe. Cependant, d’après l’auteur, la fin ne serait tardée.

     

    Voilà !! Si vous avez d'autres suggestions pour des animes ou mangas de ce type-là, mettez un commentaire pour m'en faire part ?

    Rioko :')


    5 commentaires
  • Sword Art Online

    The gentlemen's alliance cross

    Sword Art Online

    J’ai mis beaucoup de temps à m’y mettre. Je savais que c’était génial mais je n’ai jamais réussi à regarder l’anime. Mais maintenant que j’ai regardé la saison 1, j’ai hâte de voir la saison 2 et le film d’animation.

    Sword Art OnlineSword Art Online

    Le scénario est vraiment bien recherché et super bien travaillé pour moi il n’y a pas de doute, l’univers est fantastique et vraiment beau. La raison d’une histoire originale : c’est qu’à la base c’est un Light Novel. Je me rends compte au fil des mangas ou animes que je regarde que lorsque l’histoire est originale, en général, c’est une adaptation d’un LN comme Orange. Cependant, heureusement que l’épisode 1 (épisode un peu pilote) est là parce qu’il ne faut pas compter sur les autres pour comprendre. En effet, un point négatif, c’est que les épisodes 2 à 7 sont juste des histoires un peu HS je trouve, on peut carrément les sauter ça donne le même résultat. Sinon les épisodes 8 à 14 sont géniaux et la petite touche romance… j’ai adoré. Ce n’est pas nian-nian du tout, c’est plutôt mature comme romance mais mature pas dans le sens physique, je trouve que leur relation va au-delà, c’est très psychologique voire spirituel (je n’arrive pas à trouver mes mots). L’arc suivant et un peu étrange, l’anime perd un peu de son originalité [Attention Spoil] et je n’aime pas trop le fait que la sœur aime son frère et que Asuna « la badass » soit réduit en simple demoiselle en détresse [Fin Spoil]. D’ailleurs ça me fait penser que je suis très contente du fait que les filles ne soient pas des bimbo à gros seins et totalement idiotes, pour un shonen c’est rare.

    En ce qui concerne les personnages, on voit clairement une évolution. Par exemple « Kirito le beaster » ou « Kirito le joueur solo » devient petit à petit, quelqu’un qui s’attache et qui veut protéger les gens qui l’entourent. Ensuite Asuna devient plus posée tout au long de l’histoire. Cependant, le nombre de personnages secondaires de type « je suis important mais pas trop » est trop élevé par rapport à leur apparition, ce qui fait que leur développement et leur évolution passent un peu à la trappe. Par contre, j’ai vraiment beaucoup apprécié le fait que le personnage « centrale », j’ai nommé Akihiko Kayaba, le créateur du jeu, soit resté aussi mystérieux même après le premier arc [Attention Spoil] où il meurt d'ailleurs, mais seulement dans la vraie vie [Fin Spoil].

    Sinon, niveau graphique, c’est vraiment beau. Le chara design des personnages est bien et les animations sont très réussies. Les musiques sont géniales et vont parfaitement avec le moment de l’action.

     Nombre de volumes LN : 19 + 

     Nombre d'épisodes : 50

    Lecture en ligne (tous les scan en vf)

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 15/20


    13 commentaires
  • Black Clover

    Du même auteur

     

    Informations
    Studio d'animation : Studio Pierrot
    Saison : Automne 2017
    Licencié en France : Oui              Editeur VOD :  Crunchyroll
    Nombre d'épisodes : 81                    Bande d'annonce : www                   ________________                                    Première avis épisode 1 : www
     
    Titre Original :  ブラッククローバー
    Titre : Black Clover
    Auteur : Yuki Tabata
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Kazé                                        Nombre de tomes : 18 (VF) / 20 (VO)                    Extrait : www                                           Disponible en version numérique

           

    Synopsis

    Yuno et Asta sont deux jeunes héros qui partagent le même rêve : celui de devenir le prochain Empereur-Mage du royaume de Clover, grâce à la puissance et l’omniprésence de la magie. Meilleurs amis et élevés côte à côte depuis leur plus tendre enfance, nos deux héros sont pourtant radicalement différents. Si Yuno est naturellement surdoué pour la magie, Asta en est, quant à lui, totalement dépourvu.

    C'est ainsi que lors de la cérémonie d'attribution de leur grimoire à l’école des mages, Yuno reçoit le légendaire grimoire au trèfle à quatre feuilles tandis qu'Asta, lui, repart bredouille de son examen. Mais très vite, un ancien et mystérieux ouvrage noir décoré d'un trèfle à cinq feuilles surgit devant lui ! Un grimoire d’anti-magie qui pourrait bien réserver un avenir plein d’aventure à notre jeune héros, qui va vite devoir composer avec son destin hors du commun. Plongez dans l’univers fantastique de ce shônen ensorcelant !

    Review

    On m’a conseillé ce shonen après la fin de Fairy Tail, alors je me suis lancée et j’ai vraiment tout de suite accroché. Bon je ne suis pas allée très loin dans le manga, j’ai lu à peine les 37 premiers chapitres sur plus de 100 (au moment où j’écris, il y en a environ 120), mais je vais rattraper mon retard comme j’ai fait avec Hunter x Hunter. Ce manga a connu une grande vague de popularité dès sa sortie et le fait que je ne le connaisse pas m’a “perturbée”, je suis impardonnable, non ? Quand l’anime a débuté, j'ai repris l’histoire depuis le début, surtout que j’avais fait une longue pause, du coup c’était l’occasion idéale. Maintenant que l'anime est en route avec maintenant près de 80 épisodes, et j'ai fini par dépasser l’arc où j’en été resté avec le manga. 

    Tout d’abord l’histoire, elle n’est pas forcément inédite, mais elle innove sur certains points même si très franchement l’univers et les personnages m’ont fait penser à un petit mélange entre Naruto et Faity Tail, mais pourquoi pas tant que le résultat est super ! Sur quoi l’histoire n’est pas originale ? Un gamin qui n’a aucun talent, mais qui a quand même quelque chose d’exceptionnel et qui veut devenir Hokage… OUPS pardon je veux dire Empereur-mage, malgré le fait que tout le monde se moque de lui, pour moi c’est Naruto. Ensuite, il intègre une compagnie (guilde), pas la meilleure certes, mais la plus cool et surtout la plus folle qui existe, pour ça ressemble à Fairy Tail sur ce point. Cependant, au final, au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, l’auteur se détache complètement de ces “points de repères” et prend son envol pour nous offrir une histoire vraiment intéressante et inédite. Chaque épisode nous donne l’envie de poursuivre la série, tellement que je me suis fait plus de 30 épisodes en seulement 4 jours...  

    Bon je charrie un peu la série, mais elle est vraiment top. Je pense que si je voyais des “allusions” à d’autres shonens, c’était sûrement parce qu’il en existe tellement que maintenant c’est difficile d’écrire quelque chose de totalement inédit. Du coup, qu'est-ce qui rend l’histoire différente des autres shonens ? Je dirais les péripéties dans les divers arcs et la diversité des personnages, même si je crois avoir reconnu une Hinata et une Kana dans le lot. Après, on retrouve encore trop souvent le pouvoir de l’amitié ou de l’amour ou de je-ne-sais-quoi-encore, mais c’est peut-être aussi pour ça qu’on aime ce genre d’histoire, je ne sais pas. Par contre, c’est vrai que ça peut en fatiguer certains de voir un héros toujours intact et qui se relève même s’il est en train de littéralement mourir devant l’ennemi. Il faut laisser un peu le devant de la scène pour les autres, non ? Ensuite, un gros point négatif parce que c'est redondant, c’est le gros cliché du « je suis ami avec tout le monde », déjà avec Naruto et même Hunter x Hunter ça m’avait un peu saoulé, et ici, en à peine une trentaine de chapitre (environ 20 épisodes), il rencontre son idole qui n’est autre que l'Empereur-Mage avec qui, il devient limite pote et à la reconnaissance de plein de mages beaucoup plus talentueux que lui et plus puissant. Lui qui veut devenir Empereur pour montrer à tous sa véritable valeur, plus besoin. Il est même rival avec un chef de compagnie, Fuegoleon Vermillion. C’est mon chouchou, il est vraiment trop cool comme personnage, vous ne pouvez que l’adorer et le vénérer. Non vraiment, regardez jusqu'à l’épisode 23 et vous pourrez comprendre de quoi je parle. 

    Comme je vous ai dit, il y a pas mal de personnages dans ce manga mais on va s’intéresser juste à quelques-uns. Asta est une sorte de Naruto. Il a un grand potentiel mais est totalement nul sauf quand il le faut. Pour combler sa “non magie”, il s’est entraîné des heures entières ce qui a renforcé sa force physique (c’est peut-être pour cela qu’il est si petit) du coup il est vraiment très fort et peut courir très vite. Bon comme tout héros de shonen, il n’est pas très malin, mais il a quand même quelques moments classes qui le mettent vraiment en valeur. On peut clairement comprendre que même s’il n’a aucun talent, grâce à ses ambitions et sa persévérance, il peut tout de même avancer. En vrai, c’est une belle leçon qu’il nous enseigne-là. A contrario, nous avons Yuno est un véritable Sasuke, il est mystérieux et un peu sombre. C’est le rival du héros mais également son ami d’enfance. D’ailleurs, il éprouve une certaine admiration envers Asta depuis qu’ils sont tout jeunes. Cependant, Yuno est très doué pour utiliser la magie, surtout qu’il a reçu un grimoire assez exceptionnel orné d'un trèfle à 4 feuilles, comme le 1er Empereur-Mage. Du coup, leur rivalité vient du fait de leur niveau soit très différent, mais aussi parce que tous les deux veulent devenir le prochain Empereur-Mage depuis petit. 

    Ce que je trouve vraiment bien, mais c’est souvent le cas dans les shonens, c’est qu’à chaque arc on en apprend un peu plus sur les différents personnages. Par exemple, pour la première mission de Asta et Noelle, on nous a révélé le passé de Magna. Ensuite, dans l’arc Exploration du Donjon c’est au tour de Luck de nous révéler son sombre passé, puis Gosh dans l’arc Enlèvement, ect. Peu à peu, on peut se sentir plus proche de ses personnages et ainsi vraiment se sentir dans l’histoire. Ensuite, un autre point qui fait que j’aime beaucoup cet anime, c’est l’humour toujours présent. C’est vrai, que ce soit Noelle qui essaie de se convaincre toute seule qu’elle n’en a rien à faire d’Atabruti, justement ce dernier qui en fait toujours trop ou encore toute la clique du Taureau Noir qui sont complètement fous, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer dans Black Clover. D’ailleurs, True Story, j’ai montré à ma mère l’anime et elle a adoré, même plus que Fullmetal Alchemist parce qu’elle trouve dixit : “FMA il y a parfois trop d’épisodes triste au moins Black Clover on rigole bien”. Voilà, c’est pas moi qui le dit. 

    Graphiquement, c’est dans la norme des shonens, ce ne sont pas les plus beaux dessins du monde mais pas les plus moches non plus. Pour ce qui est de l’anime, j’aime beaucoup. On reconnait bien là le travail des studios Pierrot. En ce qui concerne la bande son, j’aime bien. J’adore regarder les animes shonens juste pour leur OST, mais pour le moment c’est l’opening 4 qui a marqué mon cœur, il est vraiment top !

    Avis Positif 14/20 (PROVISOIRE)

    9 commentaires
  • Coffee & VanillaCe manga est sorti le mercredi 16 août en France. C’est le premier manga de Akegami Takara à être publié chez nous. Le synopsis, le voici : « Ayant toujours été dans des écoles pour filles, Risa s'est inscrite à l'université et pense enfin y trouver l’amour. Bien que particulièrement mignonne, à vingt ans, elle n’a toujours pas eu de petit ami. En effet, sans expérience, elle refuse toutes les avances de la gent masculine. Un jour, en commandant une glace chez "Coffee & Vanilla", un garçon tente de la forcer à venir avec lui malgré son refus. C'est alors qu'elle bouscule un homme qui la sauve de cette situation. ». Ayant peur de tomber sur un banal shojo, j’ai décidé de lire les scans sur internet pour me faire une idée, et l’acheter s’il me plaît. Pour cette découverte, je vais essayer de faire chapitre par chapitre. Attention SPOIL.

    Bon point, la fille n’est pas lycéenne, elle est étudiante à l’université et est donc plus mature. Seulement, elle n’a eu aucun copain ce qui la ramène au même stade qu’une lycéenne. Surtout qu’elle est timide et rougit pour tout. De plus, on retombe dans le cliché de la fille qui plaît à tout le monde parce qu’elle est hyper belle. Et pour en rajouter une couche, on n’a même pas le temps de connaître notre héroïne et de poser les bases de l’histoire que POUF Don Juan arrive. Il la sauve de gars qui voulait la forcer à prendre un verre puis comme si de rien n’était on se retrouve au restau.

    Dans le deuxième chapitre, on saute toute les étapes de connaître la personne ou quoi (le restaurent ne compte pas parce qu’un dîner c’est trop court), ici on s’en fou royale, [après avoir tenté de coucher avec elle,] il lui demande de sortir ensemble et donc de devenir sa copine parce que je cite « Je suis tombée sous le charme au premier regard ». [Attention Spoil]Nous avons à faire à un homme de 32 ans donc évidemment il ne l’a pas violé, quand la gentille demoiselle lui a avoué être vierge, il s’est arrêté en bon gentleman qu’il est. [Fin Spoil]. Par contre, l’auteur est sympa, elle a réussi à placé la meilleure amie dans 5 pages sur 33.

    Attention, à partir d’ici je vais pas mal spoiler et sans cacher. Troisième chapitre, alors là ça fait une semaine qu’ils sont ensembles, ils se sont vus 1 fois au total et la deuxième fois qu’ils se revoient, elle passe la nuit avec lui. Evidemment, inutile de préciser qu’elle en ressort plus vierge. Alors d’un côté, on a les shojo qui sont si lent que ça en est frustrant et on a ce manga qui saute toutes les étapes d’une vraie relation. Ce qui m’intrigue c’est qu’il est considéré comme un shojo alors que personnellement, je le trouve plutôt mature sur certains points.

    On poursuit avec le chapitre 4. On va de surprise en surprise, je sais que j’ai l’air de casser le manga mais franchement, malgré le petit côté niais, je le trouve vraiment bien. Le fait qu’il aille si vite, fait qu’on ne s’attend pas forcément à la suite, et on dévore les pages les unes après les autres. J’aime particulièrement le personnage de Hiroto, il est mature, beau, taquin, il attire vraiment la sympathie. Pour ce qui est de Rina, elle est attachante même si parfois c’est agaçant de la voir rougir tout le temps (pour vous dire dans la chapitre 4, elle rougit sur 29 pages sur 34). Ici, encore ça fait toujours une semaine qu’ils sont ensembles, ils ont couché puis maintenant, Hiroto lui donne ses clés d’appartement. J’adore la vitesse de ce manga.

    Pour finir avec le dernier chapitre du tome 1, c’est vraiment la cerise sur le gâteau. Je n’ai aucun mot pour le décrire, je vais juste vous dire mes impressions. J’ai rigolé tout au long du chapitre tellement les rebondissements étaient épics. Seulement je vois venir un gros cliché de triangle amoureux. Ayant lu un peu la suite, triangle amoureux confirmé, mais je vous assure qu’il n’est pas comme les autres.

    Dernière chose, en ce qui concerne les dessins, je n’ai rien à redire, ils sont tout simplement parfaits. On voit clairement que c’est un shojo mais ça ne gêne pas, il n’y a pas des étoiles partout ou je ne sais quoi encore.

    Coffee & Vanilla


    votre commentaire
  • Analyse #16 -Les pires fins-Nouvelle analyse aujourd’hui. Les pires fins d’animes / mangas ou les plus frustrantes. D’ailleurs quand j’ai écrit mon article, j’ai remarqué que ce que je reprochais c’était surtout au niveau des couples, je suis trop une romantique x)
    Attention il y a un gros risque de SPOIL

    Dans la catégorie « séries sans une vraie fin » nous trouvons tout d’abord Heart No Dia avec seulement 3 tomes et que ce soit sur Nautiljon ou Mangas news on peut voir écrit « manga en pause » LOL depuis 5 ans, c’est plus une pause là… Bref grosse frustration, la série s’est arrêtée juste quand cela allait devenir intéressant et les chances pour qu’il y ait une suite son très mince.

    Ensuite, No Game No Life. L’une des meilleures séries de l’été 2014. Avec seulement 12 épisodes, beaucoup pensaient qu’il y aurait une suite. Un film est sorti cet été mais on attend tous une saison 2, d’ailleurs il me semble en avoir entendu parlé mais la source est peu sûre. 

    On continue avec la catégorie « coucou je suis une série avec une fin pas comme tu voulais ».  C’est la plus grosse rubrique de l’article alors attention. On commence avec Daytime Shooting Star, il est vrai que beaucoup adore cette série mais moi, je suis désolée, je ne voulais pas que le manga se termine comme ça, il fallait qu’elle aille avec l’autre gars… (je sens la haine de fan venir). Mais cela reste un excellent manga que je conseille.

    Paradise Kiss est un peu du même genre que Daytime ST. En effet, série plutôt courte (5 tomes je crois) je pensais déjà savoir la fin mais non, retournement de situation et POUF elle finit pas avec celui auquel tu pensais. J’ai eu beaucoup de mal à encaisser le choc mais en fait je commence à comprendre pourquoi et la fin correspond bien au final.

    Ensuite City Hunter, un de mes mangas préférés dans la catégorie années 80. L’anime n’avait pas une vraie fin alors j’ai acheté le dernier tome juste pour savoir comment l’histoire se terminait, comment vous dire à quel point j’ai été déçue. Heureusement il y a Angel Heart… LOL c’est encore pire, j’ai été contente d’apprendre que ce n’était pas une réelle suite du manga, que c’était plus le Dragon Ball GT de la license.

    On passe maintenant à Fairy Tail. Le manga s’est terminé il y a peu de temps et même si je m’attendais vraiment à ce qui allait se passer, j’aurais voulu que les couples soient différents je suis une pro GreyLu désolé le gens. Par contre, le seul couple où j’ai été ravie c’est Gajeel et Levy où on remarque une réellement avancée si vous voyez ce que je veux dire… #bb

    Enfin, Sakura chasseuse de cartes. Heureusement que les films étaient là parce que sinon je crois que j’aurais détesté l’anime. D’où on finit une histoire avec le départ de Lionel et la non réponse de Sakura ? Bref, avec la suite qui arrive en 2018, je ne peux qu’être que comblée.

    Dans la catégorie « série avec fins horribles » nous avons La Rose de Versailles. C’est vrai que l’anime (je ne sais pas si l’anime et le manga corresponde vraiment) ne pouvait se conclure que comme ça et que c’était mieux pour les personnages comme ça ils peuvent vivre leur amour dans l’au-delà mais bon… mourir alors qu’ils venaient à peine de se dire « je t’aime » c’est un peu abusé surtout que l’anime passait sur Midi les Zouzous, donc c’était destiné à des enfants, donc paie ta joie le reste de la journée avec ça.

    Je ne vais pas parler de tous les animes qui existent seulement dans le but de promouvoir la série papier comme Blue Spring Ride ou Say I Love you parce que ce ne sont pas réellement des séries pour moi.


    4 commentaires
  • Synopsis

    Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de ... Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle... dans la peau d’une jeune fille !
    Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement.
    Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

     

    Manga News

    Informations
    Studio d'animation : COMIX WAVE Inc
    Saison : Automne 2016
    Licencié en France : Oui                                  Editeur VOD :  @Anime
     
     
    Titre Original :  君の名は / Kimi no na wa
    Titre : Your Name
    Auteur : Shinkai Makoto 
    Type : Seinen
    Éditeur vf : Pika                                                                                                                            Nombre de tomes : 3 (VF) / 3 (VO)                                                                                                      

                                                            

     
     
     
     
     

     

    Review du FILM

    Kimi no Na waRien qu'en lisant le résumé du film, je me suis dit que j'allais l'adorer et qu'il fallait que je le vois. Le film a une durée de 1H47, ce qui montre qu'il n'a pas été fait à la va vite.

    C'est une oeuvre originale, mais depuis la sortie du film, un manga adaptant le film est sortie cette année en France et est disponible au édition Pika. Nous trouvons aussi un light Novel reprenant l'histoire originale mais également des histoires supplémentaires. Bientôt, un spinn-off sortira sous le nom de "Your Name. Another Side : Earthbound" dû au succès du film.

    Graphiquement, c'est sûrement un des plus beaux films d'animation que j'ai vu. J'ai été subjugué du début à la fin sans jamais me dire "tiens ça c'est pas top" ou encore "là c'est très joli", non jamais. Le film est fait de dessins tout simplement superbes, mais il y a aussi des plans en animation 3D qui sont, quant à eux, très beaux. Pour ce qui est des personnages, j'ai bien aimé le chara-design et les émotions sont très bien transmises. Ma séquence préférée restera le moment où la comète apparaît dans le ciel, un vrai régale pour les yeux.

    Bon après si les graphismes suffisait à faire un bon film alors La Reine des Neiges serait le meilleur des films disney. Donc maintenant, on va se concentrer sur l'histoire. Celle-ci est très prenante, on ne peut s'empêcher de se sentir emporter par le film et d'être touché par ce qui se passe devant nous. Je trouve que e scénario est très recherché. En effet, l'histoire est assez complexe et difficilement analysable sur le coup.

    Le film est original, voire même novateur pour ma part. On ne s'attend pas du tout au retournement de situation qui apparaît vers la fin du film et je n'ai pas réussi à décrocher du film avant de connaître la fin. J'ai été émue et touchée, voire même effrayée lorsque j'ai regardé les dernières secondes du film, j'avais peur qu'il y ai une fin que je considère comme "mauvaise". Your Name peut vraiment rivaliser avec A Silent Voice dans le genre - Drame - Mystère - Romance - School Life -, même si j'ai une préférence pour A Silent Voice. En effet, le film présente beaucoup de notions complexes, parfois assez dur à suivre et qui peut entraîner la confusion, mais cela rajoute du mystère à l'histoire. A côté de ça, l'humour est présent et permet d'alléger le côté sérieux, ce qui permet de faire une pause entre deux larmes versées.

    Pour ce qui est des personnages, nous avons une filles avec pas mal de caractère, ce n'est pas une fille de type Shojo qui ne sait rien faire, elle prend les choses en main quand il le faut.Et de l'autre côté nous trouvons un garçon qui a du caractère mais qui a également un côté très romantique ou sentimental qui l'aidera dans sa quête de l'être manquant. Ils sont attachants ce qui rend la fin encore plus belle. Il y a pas mal d'autres personnages, mais ils ne sont là que comme figurants, ils apportent quelques choses à l'histoire mais s'ils étaient pas là, ça ne changerait pas grand chose.

    La bande-son est, à mes yeux, géniale. Après j'ai connu beaucoup mieux comme dans le film Professeur Layton et la Diva Eternelle. Cependant, elle s'accorde parfaitement avec les actions du film et participe au versement de larmes. Elle aide à nous transporter dans l'ambiance du film et les scènes où la musique prend le dessus par rapport au dialogue, sont encore plus profondes et intenses.

    Avis Positif 17/20


    21 commentaires
  • Cet été, beaucoup d'animes ont vu le jour. Je ne les ai pas tous regardé mais j'en ai vu pas mal... seulement neuf sur quarante-sept donc en vrai c'est assez peu. Si vous voulez savoir de quoi parle les animes dont je vais parler et aussi quels sont ceux dont je n'ai pas parlé voici le planning des sorties de l'été 2017 (pour voir le planning cliquez sur l'image). J’aurais voulu faire un top 10 mais malheureusement je n’en ai vu que neuf donc bah c’est parti pour mon top 9 :

    Planning été 2017

    Analyse #15 -Top des animes [été 2017]-Numéro 9, Katsugeki Touken Ranbu. Je n'avais vu qu'un seul épisode de cet anime mais il ne m'avait absolument pas plu. A la base, je trouvais l'histoire assez intéressante, mais c'est lent et au bout du compte rien ne m'a réellement captivé. Je me suis forcée à regarder la suite… Après le deuxième épisode, l’anime commence à devenir intéressant mais je ne suis pas trop emballée.

    Numéro 8, Jigoku Shoujo Yoinotogi, la saison 4 de La Fille des Enfers. J’ai été très déçue par cette nouvelle saison. Je pensais qu’on nous apprendrait d’autres choses ou qu’il y aurait un nouveau concept mais pas vraiment. On voit juste une fille qui semble étrange et qui connait une sorte de secret en lien avec Enma sinon c’est la même chose : quelqu’un se fait « martyriser » puis POUF il entend parler du site « La Fille des Enfers » puis Enma apparaît et lui donne la poupée puis rien ne s’arrange et POUF direction les enfers. J’avoue que parfois les histoires sont intéressantes mais c’est tout.

    Analyse #15 -Top des animes [été 2017]-Numéro 7, Princess Principal. J’ai beaucoup apprécié cet anime malheureusement les missions sont un peu dans le désordre on passe de la mission 10 à 1 puis on repasse à la 2 et ensuite à la 9. Au final, on s’y perd un peu mais cela reste un bon anime à voir si on aime ce genre-là.

    Numéro 6, Koi To Uso. J’ai été attiré par le synopsis. J’ai eu raison, le principe semblait intéressant et franchement je n’ai pas été déçue. Comment l’amour va-t-il triompher des obligations de l’état ? Surtout que l’amour est partout chez une camarade, chez un camarade aussi, pourquoi pas après tout ?

    Numéro 5, Jikan no Shihaisha. L’histoire est très prenante et recherchée je trouve. Bon j’avoue que le premier épisode est pas top et que c’est juste les trois dernières minutes qui m’ont convaincu réellement de regarder la suite. Et j’ai eu raison parce qu’à chaque fin d’épisode je veux tout de suite voir la suite. J’en suis à l’épisode 4 et j’ai comme l’inpression que le 5 va être chargée en action.

    Analyse #15 -Top des animes [été 2017]-

    Numéro 4, Hajimete No Gal. L’anime est vraiment drôle et rafraichissant je trouve. Pour ceux qui l’ont vu, j’aimerais bien avoir votre avis. On est d’accord pour se dire que des gens comme ça, ça existe vraiment et que ça rend la chose encore plus drôle ? Faites attention si vous êtes jeune ou quoi, c'est un ecchi.

    Numéro 3, Isekai Wa Smartphone To Tomo Ni. L’univers est superbe, d’ailleurs il me fait un peu penser à Fairy Tail (oui je l’ai déjà dit dans mon article découverte) pour ce qui est des pouvoir et des quêtes pour gagner de l’argent. Il n’est pas forcément intéressant surtout en ce qui concerne le harem de filles qui se trouve autour du protagoniste principal mais il m’a beaucoup amusé.Analyse #15 -Top des animes [été 2017]-

    Numéro 2, Classroom of The Elite. Mon coup de cœur de cet été mais qui ne mérite pas la première place à mon goût. L’anime est très prometteur et j’aime beaucoup les histoires où il est question de groupe. Je m’explique : dans cet anime, on se concentre sur une classe (bon évidemment, il y a des personnages principaux) qui n’est pas du tout soudée, c’est la rentrée et personne ne se connaît. Cependant, ils vont vite comprendre que pour atteindre leurs objectifs, ils vont devoir faire équipe et s’entraider. C’est ce concept que j’aime bien.

    Numéro 1, Kakegurui. J’ai eu beaucoup de mal avec le premier épisode à cause du côté très malsain et glauque mais je lui ai laissé sa chance avec le deuxième, puis le troisième épisode et ainsi de suite. C’est vraiment un excellent seinen. Il est très intéressant et très prenant surtout à partir de l’épisode 4. Je vous le conseil vivement.

    Voilà mon petit top est terminé. Juste une dernière question : j’ai tenté de regarder « Fate/Apocrypha » mais dès les première minutes je ne comprenais pas grand-chose, si je n’ai pas vu les autres séries « Fate » est-ce que je peux quand même regarder l’anime ? Parce que je voudrais bien le voir…

    Quels autres animes me conseillerez-vous ?

    Rioko ;’)


    votre commentaire
  • Après le succès de Come to Me, ils ont décidé d'éditer un nouveau manga de Nachi Yuki, Kiss Me Host Club, alors que ce dernier est sorti au Japon bien avant Come to Me. Le synopsis est simple "Salut ! Je m’appelle Mako Anzai et j’ai 15 ans ! Ce printemps a commencé pour moi la vie merveilleuse de lycéenne ! Enfin, c’est ce que je croyais ! Mais voilà que je me retrouve embauchée comme bonne à tout faire du « Club d’Hôtes » ! Vous savez ces garçons trop mignons que tout le monde adore ? En fait, ils sont tous plus farfelus les uns que les autres ! L’un d’eux m’a même soudainement volé un bien précieux… !?"

    L'histoire est totalement différente de Come to Me et les personnages aussi. D'un côté on a une fille toute frêle, fragile et qui se dénigre tout le temps du fait de sa pauvreté, de l'autre nous avons une fille avec pas mal de caractère pour une fille de shojo. D'ailleurs, ce côté-là ma beaucoup plu. Par contre, on retrouve l'insaisissable cliché du playboy masculin super beau et populaire qui tombe sous le charme de la nouvelle. Mais l'histoire reste tout de même agréable et mignonne.

    Évidemment, l'histoire est du déjà vu en ce qui concerne les hôtes et tout ça mais les péripéties sont parfois inattendues et amusantes. Je pensais que l'histoire porterais sur l'amitié aussi mais il y a surtout une histoire de rivalité qui règne. L'histoire est plutôt rapide mais c'est parce que contrairement à Come to Me, le manga sera assez court avec seulement 3 tomes.

    Au niveau des dessins, je suis contente puisque, même si les personnages sont très ressemblant à Mirei et Fumiya (quoique lui pas tellement), on voit clairement une différence : Mirei : www   Mako : www et Fumiya : www   Go : www.

    J'ai hâte de voir ce que l'auteur nous réserve.


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires