• Découvertes CCS

    Synopsis

    Tout le monde connaît CardCaptor Sakura, connu chez nous sous le nom de Sakura Chasseuse de Cartes. Après la fin de la série animé, on a eu le droit a un film pour bien conclure l'anime. Une suite nous a été annoncée, et est disponible depuis le 15/11/2017 aux éditions Pika.

    L'histoire se passe  après la capture de toutes les cartes de Clow, après leur transformation en cartes de Sakura et après le départ de Shaolan. Si vous le souhaitez, il y a un prologue (OAD) à cette nouvelle série qui se nomme Card Captor Sakura - Clear Card Hen - : www. Je vais faire une petite parenthèse à ce sujet d'ailleurs : cet "épisode" reprend la fin du manga (les deux derniers chapitres en gros). Cependant, moi qui n'ai vu que l'anime, j'ai été surprise parce que je ne connaissais pas du tout cette fin, enfin cela fait longtemps aussi que je n'ai plus regardé l'anime... En tout cas, on remarque une réelle évolution au niveau des animations, du chara design avec l'anime de 1998. Cela peut faire bizarre pour certains alors je vous conseille le manga.

    Alors qu'elle vient tout juste d'entrer au collège, Sakura est perturbée par un rêve étrange. Après celui-ci, notre jeune héroïne découvre avec surprise que ces cartes sont devenues transparentes et inutilisables. De plus, elle obtient un nouveau pouvoir, celui de sceller de nouvelles cartes encore inconnues jusqu'à maintenant. Mais quel est le lien entre ces cartes disparues et les nouvelles ? (Source Nautiljon).

    Informations
    Studio d'animation : Madhouse
    Saison : Hiver 2018
    Licencié en France : Non                                      Editeur VOD : Wakanim
    Nombre d'épisodes : 26
     
    Titre Original :  Card Captor Sakura - Clear Card-hen / カードキャプターさくら クリアカード編
    Titre : Card Captor Sakura - Clear Card Arc -
    Auteur : CLAMP
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Pika                                                                                                                            Nombre de tomes : 1 (VF) / 3 (VO)                                                                 

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    Dans le premier chapitre, on a la mise en place de la trame, on retrouve tous les personnages de l’œuvre originale. Puis elle retrouve, comme dans la fin du manga, Shaolan, qui est revenu de Hong Kong. Cependant, le manga s'arrête là, laissons place à la suite. C'est le premier jour de classe au collège pour Sakura, Tomoyo et Shaolan. Malheureusement, ils ne se retrouvent pas tous ensemble. BREF passons, à la fin du chapitre on voit Sakura qui fait un rêve, un peu comme ceux qu'elle faisait lorsqu'elle était au primaire (des rêves pas très normaux). Bon, j'étais super contente et nostalgique de retrouver tous les personnages de mon enfance avec toujours le même caractère (j'aime beaucoup la personnalité de Toya, c'est pour moi, la touche d'humour qui me fait toujours rire). J'espère voir une avancée dans les relations entre les personnages notamment Sakura et Shaolan.

    Ensuite, au chapitre 2, on est face à l'élément perturbateur : son rêve étrange avec un inconnu. Cet élément entraîne la "disparition" ou plutôt l'invisibilité des cartes de Sakura. Arrivée à ce stade, ma peur était de replonger encore dans une chasse aux cartes (bon en même temps c'est le titre de l'oeuvre) mais je parle d'une chasse aux mêmes cartes.

    Chapitre 3, ici commence l'action avec un tout nouveau sceptre mais aussi la capture d'une toute nouvelle carte "Gale" (Coup de vent). Cependant, ce ne sont pas des cartes de Clow ni des cartes de Sakura. Pendant ce temps, Shaolana un comportement plus que suspect. On peut alors se demander ce qu'il a fait à Hong Kong, cela aurait-il un lien avec ce qui arrive à Sakura ? J'ai été un peu déçue de revenir au schéma classique du manga (ça m'a fait un peu le même effet qu'avec la saison de la fille des enfers qui est sortie cet été). mais bon, le nouveau sceptre est sympa. L'histoire reste tout de même intéressante et capte l'attention du lecteur.

    Dans le chapitre suivant, on voit Eriol qui cache des choses à Sakura, sans doute pour la protéger parce que d'après lui "le moment n'est pas venu". Pendant ce temps, Sakura, Tomoyo et Kero font face à une nouvelle carte, "Siege" (boîte). L'intrigue commence à se mettre en place et beaucoup de questions sont sans réponses mais c'est normal on est qu'au début du manga.

    Chapitre 5, Shaolan et Eriol sont au courant de quelque chose mais quoi ? Et quel lien cela peut-il avoir avec Sakura ? On a encore à faire à une nouvelle attaque d'une entité qui donnera la carte "aqua" (eau). D'autre part, Toya semble avoir récupéré un peu ses pouvoirs. Retour de Yukito !! Quel plaisir ! Une nouvelle intrigue s'ajoute à l'histoire avec les pouvoirs de Toya. Quels sont-t-ils ?

    Et enfin, le chapitre 6. Entre son collège où c'est le moment des inscription pour les club et sa vie de chasseuse de cartes, c'est pas facile pour Sakura. Pendant ces inscriptions, elle est confrontée à une autre carte "reflect" (reflet). Shaolan semble s'inquiétait de plus en plus et l'inconnu probablement responsable de tout ça réapparaît... Aucun indice nous est donné en ce qui concerne son identité, mais je pense qu'on le saura dans le prochain tome ou alors le troisième, et je pense que Eriol et Shaolan le connaisse déjà.

    Conclusion

    Un vrai plaisir à lire malgré une petite déception au niveau du scénario qui, à mon goût, aurait dû chercher un autre schéma que "tranquillité → problème → sceptre → nouvelle carte". Cependant, l'intrigue est là, et elle est assez prenante. Nous sommes amenés à nous poser beaucoup de questions, et c'est cela qui garde le contact avec le lecteur. On remarque vite une grosse évolution en ce qui concerne les graphismes entre ceux de l'époque et ceux de maintenant. En effet, les traits sont plus fins et moins prononcé, c'est plus délicat et plus agréable aussi.

    Chose qui m'a bien fait rire, c'est aussi un clin d'oeil à la série d'origine (par rapport à la fin du manga), c'est l'ours en peluche que Shaolan tient lorsqu'il revoit Sakura. Il a dû le porter toute la journée jusqu'à ce qu'il le redonne à Sakura, le soir. Cet ours est à mes yeux, un symbole qui représente la suite qu'on attendait avec impatience.

     
     
     
     

    votre commentaire
  • Découverte #16 -Love Hôtel Princess-Le premier tome est sortie en France le 2 novembre. C’est la quatrième série de l’auteur Toyama Ema (connu notamment pour Love Mission), à être publiée chez nous, aux éditions Pika. Le manga est toujours en cours au Japon avec un total de 5 tomes pour le moment. Voici le synopsis : « Layla Watanuki est une jeune fille en seconde année au lycée Koyomino dont elle est la présidente du conseil des élèves. Elle est décrite comme "parfaite" par ses camarades. Sous cette apparence sérieuse et sans défaut, elle cache un secret : elle vit dans un "Love Hotel" tenu par sa mère. Par crainte que ses camarades découvrent son secret, elle tente de dissimuler la vérité. Mais un jour, le nouveau trésorier, Owaru Sangatsu, découvre la vérité de façon plutôt inattendue... ».

    Quelques commentaires : la jaquette est vraiment super, elle est même beaucoup mieux que la version japonaise. En effet, je trouve intéressant de mettre les objets "importants" du premier tome sur la couverture.

    La forme de l’histoire est totalement basique. On a une fille parfaite, sans le moindre défaut mais qui a un secret et un gars qui paraît un peu enfantin mais qui est en fait totalement diabolique. C’est deux-là se rencontre et cela va changer radicalement la petite vie tranquille de la fille parce que le gars a découvert son secret. Cependant, ce qui est moins commun, c’est le fond de l’histoire : le secret c’est qu’elle vit dans un Love Hotel.

    Dès le chapitre suivant, on apprend un autre secret qu’elle ne souhaite pas faire partager aux autres et celui-ci est encore pire que le premier [Attention SPOIL] quand elle a un contact physique avec un homme, elle transpire à grosse goûte et sans arrêt [Fin du SPOIL].

     

    Découverte #16 -Love Hôtel Princess-Au fur et à mesure des péripéties qui sont plutôt drôles je dois dire, on apprend à connaitre les personnages et à s’y attacher notamment à Sangastu Owaru avec ses deux facettes, il est rebelle et enfantin, mais aussi à Watanuki Leila puisque sous ses airs de fille hyper mature, ses faiblesses la rendent aussi vulnérable qu'une enfant.

    Par la suite, ils vont passer le plus clair de leur temps ensemble, chacun essayant de gagner un point par rapport à l’autre, pour avoir l’avantage et ainsi pouvoir par exemple faire du chantage. Mais cela amène aussi à un rapprochement important.

    Graphiquement c'est beau, j'ai toujours bien aimé les dessins de cet auteur. Par contre ses histoires ont toujours un rapport plus ou moins étroit avec la relation amour / corps, mais ce n'est que mon avis.

    Au final, je conseil ce manga parce qu'il est original, amusant et intéressant. L'histoire semble simple au premier abord mais je trouve qu'elle est plus profonde que ça, ce n'est pas simplement l'histoire d'une fille et d'un garçon, le manga parle de honte, de faiblesses et de peur, et ça touche tout le monde parce que tout le monde en a. Ensuite, les personnages sont sympas et je trouve que le manga fait passer le temps sans ennui.


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires