• The Promised Neverland

    Informations
    Studio d'animation : CloverWorks 
    Saison : 2019
    Licencié en France : Oui                                      Editeur VOD : Wakanim / ADN
    Nombre d'épisodes : 12                                    Bande d'annonce : www  
    Titre Original :  約束のネバーランド / Yakusoku no Neverland 
    Titre : The Promised Neverland
    Auteurs : Shirai Kaiu et Demizu Posuka
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Kazé                                                                                                                            Nombre de tomes : 10 (VF) / 16 (VO)                                                                                                      Extraitwww                                                                                                                                             Disponible en version numérique                                                                                                                         

     

     

    Synopsis

    Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

    Review

    Une série qui a su faire parler d'elle dès sa sortie manga, pourtant je n'ai sauté le pas que cet été en regardant la saison 1 de l'animé. Puis encore récemment, j'ai re-regardé la série pour la montrer à ma mère, qui a tout de suite accrochée. On s'est tout vu en seulement 2 jours. Ce n'est pas forcément une série que j'aurais regardé de moi-même cependant, je suis loin d'être déçue par cette nouvelle petite pépite.

    Dès le premier épisode, le cadre est posé. On remarque vite nos trois protagonistes principaux à savoir Emma, Norman et Ray, qui semblent heureux et de vivre avec tous les autres enfants et leur Maman à l’orphelinat Grace Field House. Aucun d'eux ne se doutent un instant que ceci n'est qu'une "illusion", une couverture dissimulant la terrible vérité : ils ne sont que du bétail destiné à être manger par des monstres. Ils n'ont qu'une seule idée en tête : s'évader en quête d'un monde meilleur. En ce qui concerne l'histoire de l'orphelinat, c'est du déjà-vu pour moi, je pense notamment à Nadja Applefield ou Candy Candy, mais je dois avouer que pour le reste c'est inédit. La fin de l'épisode 1 te met directe en condition avec la mort d'un enfant. Mais étant donné que tu n'as pas eu le temps de t'attacher à ce personnage, ça va tu survis. En effet, attention par la suite parce que j'en ai versé des larmes, mais peut-être suis-je trop émotive ? Tu comprends tout de suite que l'anime est assez mature avec un scénario bien élaboré. Évidement, c'est un anime à suspense, du coup on se pose pleins de questions dont peu ont des réponses, même à la fin de la saison. Qui sont ces monstres ? Pourquoi Maman fait-elle ça ? Qui a-t-il derrière ses grilles et ses murs ? Bon par contre, tu sens le trucs louches dès les 5 premières minutes en voyant les numéros marqués sur le cou des enfants, ça fait trop style prisonnier. Ensuite ces tests étranges qui évaluent l'intelligence, ça aussi c'est pas clair.

    "On ne peut pas rester ici, Emma. On doit s'évader."

    Contrairement à la plupart des manga à suspense, The Promised Neverland se différencie des autres œuvres du genre par ces personnages. En effet, nos héros sont des enfants de 11 ans aux capacités étonnantes, beaucoup plus intelligents que la plupart des héros de shonen. L'anime est très bien mené, chaque épisode se finit sur un cliffhanger insoutenable où le spectateur est en haleine constante et est "obligé" de poursuivre la série. En effet, dès que l'on croit que les choses s'arrange POUF un obstacle vient freiner leurs efforts et ce schéma commence dès le premier épisode avec la découverte de Little Bernie par Maman. Du coup, on accroche très vite à l'histoire et on veut qu'une chose connaître la suite !

    Le scénario est recherché mais tant que ça si l'on le compare à Attack on Titan, après il est bien plus développé que les classiques Nekketsu qu'on voit partout tels que Naruto, One Piece ou Hunter x Hunter. Pourtant le manga continue de nous captiver grâce à son intrigue mis en place dès le début, son suspense insupportable, son ambiance lourde et à côté de ça nous avons aussi de l'humour, l'esprit de famille, la joie et les pleurs. Tant d'émotions qu'on peut retrouver ici et qui nous fait frissonner un peu plus à chaque épisode. J'avoue avoir pleuré pendant cette première saison. En effet, au fur et à mesure de ces 12 épisodes, ce qui est très peu quand même, on s'y attache à nos petits héros.

    En parlant d'eux, parlons-en des protagonistes. Le trio se compose d'Emma, Norman, Ray, trois enfants qui se complètent les uns les autres, ceci est leur force. Ces compères sont amis d'enfance, ils ont grandi ensemble au sein de l'orphelinat et se vouent une confiance aveugle et mutuelle, et ils sont près à se sacrifier si c'est pour sauver les deux autres ou tout le monde. Parfois cliché, sur certains points, comme le gars taciturne ou la naïveté à l'état pur de la fille, tout au long de cette première saison, l'auteur nous développe ces personnages, se concentrant pour le moment uniquement sur le trio. Commençons avec Emma, c'est l'archétype du protagoniste principal impulsive avec le cœur sur la main, à l’exception que c'est une fille. C'est le personnage qui donne de la douceur au manga. Elle est naïve mais a une agilité physique et intellectuelle hors norme ce qui en fait un pilier essentiel avec son esprit familiale. Elle veut sauver tout le monde les grands comme les nourrissons. Ensuite, nous avons Norman, c'est le génie du groupe et malgré son esprit très terre à terre, il demande souvent l'avis d'Emma pour avoir ce recul plus "humain" de la situation et essayer de faire au mieux pour sauver tout le monde. Il est très attachant tout autant que la fille qu'il aime. Pour finir, il y a Ray, également très intelligent c'est le seul à pouvoir réellement rivaliser avec Norman. Malheureusement, on se rendra compte que son esprit trop "fermé" lui empêche de voir la solution juste devant lui. C'est le bad boy sombre et mystérieux qu'on voit souvent dans les mangas, il me fait penser à Katchan de My Hero Academia. Il cache en lui un fardeau assez lourd et est prêt à tout pour sauver les deux personnes qu'il aime le plus. C'est mon chouchou de la série et les révélations sur son passé m'ont fait encore plus fait aimé ce personnage.

    The Promised NeverlandJ'ai beaucoup apprécié l'authenticité de l'histoire malgré le thème dark fantasy. La série entraîne le téléspectateur dans le manga lui faisant s'interroger sur ce qu'il se passe, lui donnant les frissons pendant les scènes à haut stress, tout ce que les personnages ressentent, on peut le ressentir. Je trouve les réactions des personnages tellement réalistes dans certaines situations, comme le fait de sacrifier une partie de soi pour la réussite. D'ailleurs, tous les personnages sont tous très attachants autant les uns que les autres. J'ai même eu de la peine envers les antagonistes humains, Manan et Sister Krone. L'auteur a très bien su utiliser le suspense pour accrocher son public.

    Je ne sais pas quelles différences il y a avec le manga, mais tout ce que je peux dire c'est que c'est un excellent anime. Sans doute que le manga est plus développé, c'est souvent le cas par rapport aux adaptations. En tout cas, j'ai hâte de voir la tournure que cela va prendre et d'en savoir un peu plus sur cet univers que nous propose The Promised Neverland. Je veux en apprendre davantage sur les autres personnages, sur les mystères qui nous ont été proposés dans cette première saison, mais aussi je veux voir l'évolution du trio. J'attends la suite avec grande impatience !

    "Ta mort peut attendre. J'ai un truc à te montrer, alors viens."

    Graphiquement, j'aime beaucoup le chara design de l'anime. Je n'ai pas lu le manga, mais de ce que j'en ai vu sur internet, je pense que je préfère de loin celui de l'anime. Après c'est sans doute parce que j'ai découvert cette série via l'anime. Les émotions sont bien transmises. On voit clairement la peur se dessiner sur les visages des protagonistes, ou la joie, l'incompréhension, le stress, etc. tout dépend de la scène. L'animation est top, c'est fluide, je n'ai rien remarqué qui puisse me faire penser le contraire. Les arrière-plans aussi sont bien travaillés, bon ils ne doivent pas être non plus super compliqués à réaliser au vu de l'environnement global de l'histoire qui est assez "basique". En ce qui concerne la bande-son, j'adore. Que ce soit le thème principal avec la magnifique Isabella’s Lullaby qui donne beaucoup de profondeur aux scènes dramatiques, ou l'opening de fou [UVERworld Touch off] qui est vraiment excellent. Il est entrainant et je trouve même qu'il est mieux "travaillé" que la série en elle-même. A mon sens, l'animation y est le plus fluide. Pour continuer avec la bande-son, il est dommage de trouver que peu d'OST, ça aurait pu peut-être apporter un plus à cette ambiance oppressante qu'on ressent à travers l'anime.

    Avis Positif 16/20

    Encore un anime à suspense génialissime ! Je ne peux que vous le conseiller, même en ayant vu une première fois la saison 1, j'ai été en stresse en la revoyant. Bref, il est tellement addictif et assez unique en son genre je trouve. The Promised Neverland c'est une histoire plus ou moins inédite, des personnages hauts en couleurs et attachants, des graphismes de qualités et une bande-son plutôt pas mal du tout. Et toi ? Qu'est-ce que tu en a pensé ?


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires