• Chroniques #3 -Sorties Février 2019-

    J'ai été absente assez longtemps pour manquer deux mois de release, et je m'en excuse, mais aujourd'hui on a beaucoup à faire. En effet, ce mois-ci, pas mal de nouvelles séries me paraissent intéressant aux premiers coups d’œil, essayons de voir ça ensemble. On commence avec Mon ex des éditions Kana, prévu pour le 1er février. C'est une série en deux tomes et ils seront disponibles le même jour. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. Voici un petit résumé :

    Momori et Eisaku sont sortis ensemble au collège. Mais à cause d’un comportement exécrable d’Eisaku, ils se sont séparés au bout de peu de temps… Deux ans après, alors que Momori peine à trouver un nouvel amour, Eisaku refait son apparition devant elle. Mais le garçon de ses souvenirs ne correspond pas à celui qu’elle a devant ses yeux. Aurait-elle fait l’erreur de ne pas voir le véritable Eisaku ? Serait-il encore temps de recommencer ?

    Chronique #3  

    © by HOSHINO Mizuki / Shûeisha

    Cela m'a tout l'air d'une histoire classique entre la fille Shojo typique et le bad boy qu'on connait tous. En effet, rien qu'avec les dessins je sens bien que l'histoire d'amour va se concentrer sur un mec arrogant, avec un mauvais caractère mais un bon fond, qui essayera de conquérir la jeune héroïne de manière assez maladroite et une fille simple d'esprit, pour ne pas dire la niaise de service. Les deux personnages sont déjà sortis ensemble, donc je suppose qu'au moins un des deux, si ce n'est pas les deux, a encore des sentiments pour l'autre. Quand j'ai lu le résumé, j'ai un petit peu pensé à Blue Spring Rideles personnages étaient amoureux, se perdent de vue puis se retrouvent au lycée totalement changé par rapport à avant.

    En seulement 2 tomes, j'espère que l'auteure n'aura pas essayé de rendre son histoire plus dense que nécessaire. En effet, je préfère une histoire courte mais bien ficelée du début à la fin, qu'une histoire avec beaucoup de rebondissements mais qui, par manque de temps, se voit bâclé la fin. En ce qui concerne le "cœur" de l'histoire, je ne m'attends absolument pas à voir quelque chose de très poussé ou de très mature, mais je pense que le manga sera plutôt agréable à lire et divertissant.

     

     

    Ensuite, nous avons Love & Retry des éditions Soleil. Les tomes 1 et 2 sortent simultanément le 6 février. La série se compose de 7 tomes. L'auteure est connue pour plusieurs séries mais c'est son premier manga à sortir en France. Synopsis :

    Mitsu fait sa rentrée à l’université, elle est encore très marquée par une rupture difficile et elle souhaiterait pouvoir entamer une nouvelle vie et pourquoi pas retrouver rapidement l’amour pour tourner la page. Lorsqu’elle tombe sur Kaede, son ex, qui s’avère aussi être son nouveau voisin, les choses se compliquent. Il est plus beau et populaire que jamais, cela va-t-il raviver la flamme entre eux ?

    Chronique #3 

    MOTOKARE RETRY © 2015 En HANAYA / SHOGAKUKAN

    L'histoire semble assez semblable à celle de Mon ex vu précédemment, cependant, puisque les personnages sont à l'université, je me doute que l'histoire sera plus mature et sérieuse et, qu'ainsi, le public visé ne sera sans doute pas le même. J'espère trouver une héroïne avec un caractère plus affirmé et un garçon plus mûr et posé, mais quand je lis "plus beau et plus populaire que jamais", je sens que cela va être tout le contraire. Le fait d'être la voisine de son ex va sans doute avoir son importance dans l'histoire, je pense que l'auteure va jouer avec cela pour mettre en place plusieurs scènes comiques ou très gênantes.

    Au vu de la jaquette très "Shojo", la romance va être évidemment le centre de l'histoire sans laisser place à autre chose mais avec 7 tomes au total, on va bien réussir à trouver autre chose que de la romance, peut-être de l'amitié ? En tout cas j'aimerais beaucoup, cela permettrait de donner un côté mature à l'histoire qu'une simple histoire d'amour comme on en voit partout.

     

     

    On continue avec Switch Love des éditions Delcourt / Tonkam qui sort le 13 février. Composée de 4 tomes, la série est la première de l'auteure a sortir chez nous. Voici un petit résumé de l'histoire :

    Dans un monde où le sexe est déterminé par la démographie, Miyoshi et Mamiya sont rivaux et en compétition pour tout et rien. Mais un jour, après un malaise, Mamiya revient avec de belles courbes féminines et les cheveux longs. Miyoshi est troublé. Que va devenir leur relation sachant que Miyoshi a peur des femmes et que Mamiya est devenu une magnifique jeune fille?

     

     

    Pour ce manga, je pense qu'on va avoir une histoire loin d'être banale. Tout d'abord, je trouve ça intéressant de voir un manga abordé un thème comme la transsexualité, mais le manga n'a pas l'être du genre sérieux donc je pense que cela va être traité de manière légère. L'histoire va sans doute être humoristique au vu de cette dernière phrase "Que va devenir leur relation sachant que Miyoshi a peur des femmes et que Mamiya est devenu une magnifique jeune fille ?" cela promet d'être très amusant à lire avec des scènes cocasses. Au-delà de ça, je suis curieuse de voir comment une histoire d'amour va se développer à partir d'une base comme celle-là.

     

     

    Ensuite, nous avons Le secret de l'amitié des éditions Akata qui sort le 14 février. C'est un one-shot qui fait collaborer deux artistes mais aussi deux amies. Le manga sera disponible en version numérique. Voici un résumé de l'histoire :

    Eiko et Moe sont les meilleures amies du monde, pourtant tout les oppose en apparence. La première est physiquement banale, tandis que la seconde est si belle qu’elle fait tourner la tête de tous les garçons qu’elle croise. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un de ses camarades lui déclare sa flamme… Mais à chaque fois, Moe répond d’une manière étonnante : sortir avec elle, cela signifie aussi qu’il faut être aux petits soins avec Eiko. Aussi, très souvent, les garçons abandonnent… jusqu’à l’arrivée d’un certain Tsuchida. Ce dernier semble faire preuve d’une patience et d’une compréhension rares. Et si la relation des deux amies finissait par changer ?

      

    Là je dois dire que le résumé m'a rendue perplexe. En effet, je n'ai jamais connu, que ce soit IRL ou non, de relation amoureuse où c'est presque comme un ménage à trois. Il est vrai que lorsqu'on a un copain, c'est normal qu'il soit gentil avec tes amis mais de là à être aux petits soins ?! Je ne sais vraiment pas quoi penser de cette histoire mais je suis sûre qu'elle sera intéressante. En effet, les éditions Akata essaient de trouver des histoires qui sortent un peu de l'ordinaire. Cependant, j'ai comme l'impression qu'avec la "patience et d’une compréhension rares", le ménage à trois va devenir un triangle amoureux...

     

     

    Et pour finir, nous avons Adieu mon utérus des éditions Akata qui sort le 14 février. C'est également un one-shot que nous propose Akata. Ce n'est vraiment pas le genre de lecture que je lis habituellement, mais je vous invite à lire le résumé tout de même :

    Yuki Okada, à 33 ans, avait tout pour être comblée  : mariée et heureuse, mère d'une petite fille, et exerçant le métier qu'elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin pour un simple retard de règles, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l'attend  : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l'utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d'abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu'il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu'elle souhaite vraiment  ?

    J'ai trouvé que faire un manga autobiographique de ce genre était une idée brillante. En effet, le cancer n'est pas chose rare de nos jours, malheureusement, personne n'est préparé à cela et aborder un thème aussi compliqué et rude pour expliquer ce que l'on a vécu, cela ne peut être qu'intéressant et sincèrement émouvant lorsqu'on sait que c'est la véritable expérience de Yuki Okada. Avec les quelques planches que j'ai pu voir sur internet, je ne pense pas me tromper en disant que l'auteure a réussi à traiter un sujet aussi sérieux d'une manière assez "cartoonesque" pour nous expliquer cette épreuve de manière plus simple et plus compréhensible pour les lecteurs.

    « Découverte #36 - This teacher is mine -Découverte #37 -Celle que je suis- »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Février à 20:16

    J'aime toujours autant les yeux de mouche que peuvent avoir certains personnages dans les mangas/animes... xD C'est pas aussi épique que les affreuses tronches des personnages dans Clannad mais bon.. c'est déjà pas mal.

      • Samedi 9 Février à 20:45

        J'ai ni lu le manga ni regardé l'anime de Clannad mais vu que je connais très bien les OST de l'anime j'ai eu plusieurs fois l'occasion de voir le chara-design des personnages et je dois dire que les dessins ne m'ont tant choqué que ça...

      • Samedi 9 Février à 20:47

        Question de goût, mais je trouve vraiment le chara design laid... :') Surtout les yeux. D'ailleurs j'ai eut du mal à me dire "ah merde c'est vrai il est adulte lui!" parce qu'absolument tout les personnages ont l'air de gamins...

      • Dimanche 10 Février à 11:49

        Oui je comprends :)

        Et donc tu trouves que dans l'article il y a des dessins laids ? Ou tu faisais notamment référence au dessins Shojo où les yeux sont proportionnellement très grand pour le visage ?

    2
    Samedi 9 Février à 20:18

    En ce qui concerne le dernier manga que tu présentes, j'avoue sur le coup ne pas avoir pris le truc au sérieux. Puis, j'ai lu le résumé, et je trouve ça chouette qu'un/e mangaka décide de parler de ce sujet là. ^^ 

      • Samedi 9 Février à 20:49

        C'est vrai que la jaquette fait assez enfant et ça contraste totalement avec l'histoire du manga mais je pense que c'est sans doute pour attirer un peu plus l'attention des gens et pour adoucir le côté sérieux de la chose.

    3
    Samedi 9 Février à 20:51

    Yep, c'est malin comme idée. ^^ Ca me fait penser à la chaîne "parlons peu parlons cul", qui aborde le sujet de manière assez amusante et volontairement cru par moment. Ils ont bien tourné la chose et ça "décoince" un peu.

      • Dimanche 10 Février à 11:52

        Ah oui je connais. C'est vrai que tourner en "ridicule" des choses plutôt sérieuses aura un impact plus intéressant sur les gens parce que je penses que l'on retiens mieux grâce à l'humour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :