• Chroniques #5 -Sorties Avril 2019-

    De plus en plus pauvre je suis, mais cela ne m'empêche pas d'acheter de nouvelles séries. Toujours à la recherche de pépites, pour le mois d'avril, je pense vous avoir trouvé plusieurs nouvelles licences mangas très intéressantes. On commence avec Too Bad, I'm in Love des éditions Pika, prévu pour le 3 avril. C'est une courte série composée de 5 tomes, dont l'auteure, Taamo, est connue chez nous pour la série terminée récemment, La Maison du Soleil. Ce Shojo sera disponible en version numérique. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. Voici un petit résumé :

    Mahiru, depuis toujours comparée à sa jumelle unanimement jugée plus mignonne, s'interdit d'être heureuse. En effet, cette élève de seconde très négative est persuadée que tout bonheur qui lui arrive s'accompagne forcément d'un malheur en retour. Aussi est-elle complètement déboussolée lorsque, dès la rentrée, son beau et mystérieux camarade de classe Aoi lui fait une profonde déclaration d'amour...

    Chronique #5 Chroniques #5 

    © by TAAMO / Kôdansha

    Attirée par cette jaquette aux couleurs apaisantes, ce manga m'a tout l'air d'une belle romance. Je précise que je ne connaissais pas du tout l'auteure avant, même si je connaissais de nom son autre manga. Le synopsis me fait beaucoup penser à d'autres licences comme Papillon un Shojo où l'on retrouve des sœurs jumelles comparées ou encore Sugar Soldier où la protagoniste principale à un sentiment d'infériorité face à sa grande sœur mannequin avec qui on la compare sans cesse. Je pense que je vais bien accrocher à l'histoire si l'auteure commence à aborder des thèmes comme ce sentiment d'infériorité que l'on a tous plus ou moins ressentit surtout enfant, ou la recherche de soi. C'est vrai lorsqu'on te compare à quelqu'un, on fait tout pour se démarquer de cette personne et essayer de devenir quelqu'un d'autre, de devenir le "soi", et je pense que ça va être très intéressant de voir l'évolution d'un tel personnage. Mais il faudra tout d'abord qu'elle change son état d'esprit trop négatif, c'est pourquoi, le second protagoniste principal est là. 

    Au vu des personnages décrit dans le résumé du manga, je présume qu'il y aura beaucoup de scènes plutôt cocasses, des situations embarrassantes mais également des moments touchants. Je pense que la plus grande qualité de ce manga, sera surtout ses personnages qui semblent travaillés. Entre humour, romance et évolution de mentalité, je pense que ce manga promet d'être très plaisant à lire. Si en plus on parle d'un mystérieux élève, on peut ajouter à la liste mystère. 

     

     

    Ensuite, nous avons Kakushigoto des éditions Véga. Toujours en cours au Japon avec huit tomes, le premier sortira chez nous le 11 avril. L'auteur est connu chez nous pour Sayonara Monsieur Désespoir sorti aux éditions Pika. Voici un petit résumé de sa prochaine série :

    Goto Kakushi est auteur de manga et père célibataire d’une petite jeune fille, Hime. Dès le début de l'aventure, la jeune Hime découvre fortuitement le métier de son père, auteur de manga populaires bas de gamme. Problème, Goto n’assume pas du tout son métier, peu considéré par ailleurs au Japon. Et ce dernier cherche par tous les moyens à le cacher à sa fille, alors qu’il travaille chez lui. S'ensuit un jeu de cache cache permanent où le père qui se fait passer pour un salaryman basique, mène quasiment une double vie. Problèmes : ses amis, ses fans, l'administration, son éditeur... tous savent qu'il est auteur de manga. Tout cela sous l'œil circonspect de la jeune Hime, qui ne comprend pas les gesticulations de son père, mais décide de respecter son besoin de secret.

    Chronique #5 

    KAKUSHIGOTO © 2016 Kouji Kumeta by Kodansha Ltd.

    Pour ce manga, je suis assez perplexe. Ce n'est pas un shojo, le manga semble aborder des thématiques bien plus compliquée, du coup je ne suis sûre de rien. Tout ce que je peux dire, c'est que je pense que l'histoire va être assez profonde en montrant les relations qui sont loin d'être entre un père célibataire et sa jeune fille. Grâce à l'importance des liens qui unissent les membres d'une même famille, les deux personnages vont alors évoluer à leur rythme pour avancer.

    Malgré un résumé un peu vague, je suis curieuse de découvrir cette nouvelle licence. Cependant, avant de me lancer dans l'aventure d'une série qui est quand même assez longue, toujours en cours avec 8 tomes au Japon pour rappel, je vais attendre l'avis d'autres lecteurs qui m’éclaireront sans doute sur cette histoire. Mais je pense que cela va être une série à suivre de près.

     

     

    On continue avec Bless You des éditions Akata qui sort le 25 avril. Cette série se compose de seulement 5 tomes. L'auteure a déjà été publiée chez nous avec J'aime les Sushis et Lily la Menteuse de chez Delcourt. D'après la maison d'édition, cette nouvelle licence est "une comédie romantique LGBT qui bouscule les genres ! [...] Entre série fantastique, romance et comédie Entre récit fantastique, humoristique et revendicatif, voilà un manga qui vous réserve bien des surprises !" Voici donc un petit résumé de l'histoire :

    Yashiro, jeune lycéen, vient de déclarer son amour à son meilleur pote !! Il savait que c’était peine perdue, et que son ami hétéro ne pourrait que le repousser. Suite à cela, sous le coup de l’émotion, il s’enfuit sans faire attention et... se fait renverser par un camion ?! Un dieu, plutôt taquin, décide d’exaucer son souhait le plus cher, et de rendre son amour possible : il lui permet de revenir en ce bas monde sous les traits d’une jeune lycéenne ! Yashiro, dans son corps d’adolescente, va tout mettre en œuvre pour séduire celui qu’il aime... Mais comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?

     

     KAMISAMA NO EKOHIKI © 2017 by Ayumi Komura / SHUEISHA Inc.

    Ce manga m'a l'air particulièrement intéressant. En effet, au vu de la réputation de l'auteure, je suis sûre de ne pas lire une histoire remplie de clichés ou de scènes déjà-vues et revues. Rien qu'en lisant le synopsis, je peux sentir qu'on va avoir affaire à une série originale totalement atypique comparée aux Shojos habituels. En tout cas, cela va donner de nombreuses scènes très cocasses entre les protagonistes. En plus, cela va permettre de montrer au lecteur masculin que ce n'est pas facile d'être une fille (eh oui messieurs, il faut l'admettre). Non plus sérieusement, ce récit va être très intéressant parce que "comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?" n'est-ce pas ? Mais je suppose que le couple final est loin d'être celui des premières pages... J'ai hâte d'en apprendre davantage sur ce fameux dieu taquin !

    « Découverte #40 - We Never Learn -Découverte #41 - Blue Flag - »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :