• Découverte #35 - Tant qu'il est encore temps -

     

    Synopsis

    Ce manga est sorti chez nous octobre 2018. C'est la première série de l'auteure à sortir en France. La série a été licencié par les éditions nobi nobi ! Voici un résumé de l'histoire : Lors du premier jour dans sa nouvelle école, la douce Misaki fait la rencontre de Reï, surnommé le “Roi Démon“, un élève qui règne aussi bien sur les enseignants que sur les collègiens. Alors qu’elle a rejoint cet établissement huppé pour trouver des informations sur la mystérieuse bague qu’elle possède depuis son enfance, Misaki se retrouve malgré elle confrontée à l'arrogance du jeune despote. Si Reï tombe petit à petit sous le charme de cette jeune fille qui lui tient tête, le cœur de Misaki penche plutôt pour Yôta, un camarade de classe, toujours prêt à lui venir en aide. Mais Misaki a un lourd secret : atteinte d'une maladie rare, le temps lui est compté...

    Manga news

    Informations
    Extrait du volume 1 : www  
    Mon avis après lecture du synopsis : www
    Titre Original :  終わる世界でキミに恋す  / Owaru Sekai de Kimi ni Koisuru 
    Titre : Tant qu'il est encore temps (je t'aimerai)
    Auteur : Notoyama Keiko
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Nobi Nobi                                                                                                                            Nombre de tomes : 3 (VF) / 8 (VO)                                                                                                                                                                                                                 

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    /!\ Attention, possibilité de SPOIL /!\

    Commentaire avant lecture : la couverture japonaise et française sont assez similaires, si ce n'est que la couleur de la version japonaise tire plus vers le violet tandis que la couleur de la version française est un peu plus rose. Je ne suis pas fan de la couleur rose, loin de là, cependant, je dois dire que cette jaquette m'a intriguée et, après avoir lu l'extrait du volume 1, j'ai voulu acheter ce premier tome.

    C'est sur Twitter que j'ai pris connaissance de la sortie de ce manga via le compte de la maison d'édition. L'histoire se passe au collège et je dois avouer que cela m'a quelque peu effrayée au début, parce qu'au vu des romances lycéennes qui sont, pour la plupart, très fleur bleue, alors une romance qui se passe au collège, je redoutais vraiment le pire. Cependant, j'ai eu tord. Alors, il est vrai qu'on rencontre les incontournables clichés, ou comme j'ai bien les appelés aussi les petits détails des "comme par hasard", avec par exemple l'inévitable bad boy de service qui tombe sous le charme de notre héroïne, la maladie incurable ou encore le fait que Misaki soit orpheline et qu'elle possède une mystérieuse bague depuis son enfance. Mais après lecture, je pense que le manga a du potentiel, même s'il est destiné à un lectorat assez jeune.

    L'histoire commence comme dans un Shojo classique, on nous présente la protagoniste principale, son entrée dans son collège, l'intérêt qu'elle porte à son anneau et sa rencontre avec les deux garçons du résumé, à savoir Rei le "roi démon" et son opposé, le gentil Yôta. Nous sommes face à un cas tout à fait banal de triangle amoureux. Cependant, le fait qu'il soit annoncé dès le début et vu comment il est présenté tout au long du tome 1, je pense que cela va être le point centrale, ou tout du moins le point d'encrage de la romance. Par la suite, je pense que ce triangle va devenir très intéressant.

    Très vite l'auteure nous donne la description des caractères des personnages, nous avons une héroïne avec du répondant et c'est assez rare pour le souligner. En effet, je rappelle que l'histoire se passe au collège, ce qui est déjà un point d'originalité en soi et normalement ce n'est pas le meilleur moment de la vie pour s'affirmer surtout si on compare avec la plupart des héroïnes de Shojo, donc je trouve très agréable de voir ça. Ensuite, nous avons le méchant garçon très influant qui déteste qu'on lui tienne tête, mais sans doute qu'au fond, se cache un garçon véritablement bon se laissant attendrir par Misaki. Et enfin, le fameux gentil garçon ou chevalier servant, comme vous préférez, qui est là que quand il faut. Vous l'aurez compris, en ce qui concerne les personnages, je les trouve particulièrement clichés notamment les garçons. Par contre, la protagoniste principale est plutôt authentique et attachante.

    Les bases sont posées, on peut alors s'étendre sur le fait que l'école est régie sous une certaine hiérarchie avec à son sommet le conseil des élèves, puis les élèves particuliers et tout en bas les élèves lambda. Évidemment, l'arrivée de la nouvelle avec le sang chaud n'est pas appréciée surtout quand elle est entre dans la ligne de mire du conseil. Mais son joli chevalier servant et membre du conseil volera à son secours à chaque fois, même lorsque tout le monde lui tourne le dos. A deux, arriveront-ils à renverser le système monarchique de Rei ?

    Pour une série destinée à un public de jeunes lectrices, je trouve l'histoire assez dramatique dans un certain sens, les thèmes abordés sont assez matures. L'auteure n'a pas encore trop insisté sur ce point, mais il va bien falloir développé le fait que l'héroïne est gravement malade et que les jours lui sont comptés. En effet, nous sommes en présence d'un personnage qui est loin d'avoir la petite vie parfaite et tranquille que la plupart des gens ont. Misaki est un personnage très intéressant et que j'ai hâte de découvrir au fur et à mesure de l'histoire, notamment en ce qui concerne son passé. Elle est drôle, enjouée et fait preuve d'une grande maturité pour son âge ce qui en fait un personnage attachant, de plus ce n'est pas le genre de fille à se laisser faire.

    Le fait que sa maladie ne soit pas encore connue des autres personnages, me laisse supposer que cela deviendra le cœur de l'histoire dans un futur proche. Et cela a attisé ma curiosité. Mais pour le moment, c'est le triangle amoureux qui est au centre de tout. En effet, quelles sont les sentiments des uns envers les autres ? Est-ce de l'amour ? De l'amitié ? [SPOIL] Rei avoue son amour pour Misaki, hormis le fait que je trouve que cela arrive drôlement tôt dans l'histoire, au vu de son caractère d'enfant gâtée et de petit arrogant, je pense plus que cela relève d'un désir de possession, comme un enfant qui veut jouer avec le jouet d'un autre [Fin du SPOIL]. J'ai très envie de voir l'évolution de ces sentiments.

    Après l'histoire exagère quelque peu sur certains points. Quand j'ai vu le pouvoir de Rei dans son établissement et l'influence qu'il a, j'ai trouvé cela un peu gros. En effet quand je repense aux collégiens à mon époque du collège, il y a un énorme faussé entre la réalité et le manga. Je ne dis pas ça pour casser l'histoire, mais tout d'abord les personnages sont on ne peut plus classiques dans leur genre, ensuite le scénario est un peu irréaliste, surtout que de base le manga se veut crédible, alors au final je trouve que cela empêche les lecteurs de correctement se plonger dans le Shojo.

    OWARU SEKAI DE KIMI NI KOI SURU ©2016 Keiko NOTOYAMA / SHOGAKUKAN

    Le manga commence très bien pour moi. En effet, après que l'auteure est posée les bases de l'histoire, l'intrigue se met en place que ce soit par rapport à la bague de Misaki, le fait que Yôta semble connaître le bijou, le comportement de Rei ou encore le passé de notre héroïne. Avec un cadre très simple et avec pas mal de déjà-vu, l'auteure a su attirer son lectorat, voire au-delà, parce que je ne suis clairement pas le public visé à l'origine.

    J'ai grandement apprécié le chapitre "prologue" à la fin du tome. Je trouverais ça vraiment intéressant si à chaque fin de volume on est un petit chapitre comme ça montrant le passé de notre héroïne mais je ne pense pas que l'auteure veuille amener la chose comme ça.

    En ce qui concerne les dessins, ils sont très mignons, agréables et montrent parfaitement le style typiquement Shojo. On voit clairement qu'on a affaire à des collégiens, les personnages font encore enfantins, mais pas seulement graphiquement mais également dans leur caractère. Les émotions sont plutôt bien transmises. Un point qui m'a déçue, c'est le manque de décors / fonds. Après, le manga se compose de 8 tomes, on aura tout le temps de voir si cela s'améliore au fur et à mesure que l'histoire progresse.

    Pour ce qui est de l'édition, je ne prétends pas être une pro de l'orthographe, loin de là, mais je crois avoir remarqué quelques petites erreurs au niveau de la petite histoire à la fin du tome. Sinon, pour le reste de l'histoire, je n'ai rien à redire. Le manga semble de qualité parce que malgré mes nombreuses lectures, les feuilles tiennent toujours comparé à d'autres maisons d'édition.

    Conclusion

    Agréable découverte dans la collection Shojo Kids des éditions nobi nobi. On sent que le lectorat visé est jeune, mais l'histoire est sympathique entre la romance et l'intrigue mise en place par l'auteure qui nous pousse à vouloir connaître la suite. L'héroïne est très attachante et est loin de la protagoniste classique que l'on voit partout. L'histoire est un peu clichée, c'est pourquoi je ne peux pas conseiller ce manga à tout le monde, je pense qu'il peut correspondre aux grands fans du genre.

     
     
     
     
    « Découverte #34 - Gift ± -Découverte #36 - This teacher is mine - »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :