• Après le succès de Come to Me, ils ont décidé d'éditer un nouveau manga de Nachi Yuki, Kiss Me Host Club, alors que ce dernier est sorti au Japon bien avant Come to Me. Le synopsis est simple "Salut ! Je m’appelle Mako Anzai et j’ai 15 ans ! Ce printemps a commencé pour moi la vie merveilleuse de lycéenne ! Enfin, c’est ce que je croyais ! Mais voilà que je me retrouve embauchée comme bonne à tout faire du « Club d’Hôtes » ! Vous savez ces garçons trop mignons que tout le monde adore ? En fait, ils sont tous plus farfelus les uns que les autres ! L’un d’eux m’a même soudainement volé un bien précieux… !?"

    L'histoire est totalement différente de Come to Me et les personnages aussi. D'un côté on a une fille toute frêle, fragile et qui se dénigre tout le temps du fait de sa pauvreté, de l'autre nous avons une fille avec pas mal de caractère pour une fille de shojo. D'ailleurs, ce côté-là ma beaucoup plu. Par contre, on retrouve l'insaisissable cliché du playboy masculin super beau et populaire qui tombe sous le charme de la nouvelle. Mais l'histoire reste tout de même agréable et mignonne.

    Évidemment, l'histoire est du déjà vu en ce qui concerne les hôtes et tout ça mais les péripéties sont parfois inattendues et amusantes. Je pensais que l'histoire porterais sur l'amitié aussi mais il y a surtout une histoire de rivalité qui règne. L'histoire est plutôt rapide mais c'est parce que contrairement à Come to Me, le manga sera assez court avec seulement 3 tomes.

    Au niveau des dessins, je suis contente puisque, même si les personnages sont très ressemblant à Mirei et Fumiya (quoique lui pas tellement), on voit clairement une différence : Mirei : www   Mako : www et Fumiya : www   Go : www.

    J'ai hâte de voir ce que l'auteur nous réserve.


    5 commentaires
  •  

    Synopsis

    Toi et Moi, Jamais est le nouveau manga de Mayu Sakai, l'auteur de Sugar Soldier et Rockin' Heaven (les critiques sont disponibles sur le blog). Le synopsis au dos du tome 1 était très simple "Subaru fait son entrée au lycée après avoir été couvée par sa famille toute son enfance. Elle y rencontre Arata, un camarade de classe insouciant et fainéant qui n'a rien du prince charmant. Mais les apparences sont parfois trompeuses..." Quand j'ai lu ça, je me suis dit "tiens encore une histoire d'une fille qui entre au lycée, et où le garçon va lui donner du fil à retordre, c'est bien un manga de Sakai ça". Cependant après lecture du premier tome j'ai été surprise...
    Informations

     
    Titre Original :  Kimi to Dake wa Koi ni Ochinai / キミとだけは恋に堕ちない
    Titre : Toi et Moi, Jamais
    Auteur : Mayu Sakai
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Panini                                                                                                                         Nombre de tomes : 4 (VF) / 5 (VO)                                                                                                    Lien vers la Review : www                                              

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    Pour une fois l'auteur a créé un personnage féminin, qui est en plus l'héroïne, avec du caractère encore plus que dans Rockin' Heaven. Elle semble plus posée et plus terre à terre que les autres protagonistes principales de ses autres œuvres. En ce qui concerne le gars, il est toujours pareil : populaire et mystérieux qui cache une secret.

    Bon l'histoire est assez banale au final et est surtout très prévisible mais est prenante. Il y a quelques idées scénaristiques pas mal comme les frères qui sont dans l'abus, surtout un et le fait de faire apparaître dès le début une amie d'enfance du protagoniste masculin.

    Graphiquement, j'adore, j'ai toujours aimé les dessins de l'auteur. Ce qui est vraiment dommage c'est qu'ils sont trop similaire aux autres histoires mais notamment à Sugar Soldier. Cela peut-être compliqué mais quand je regarde Ugly Princess et Switch, j'arrive très bien à distinguer les personnages, il n'y a aucune ressemblance avec les deux mangas.

    Tout ces points n'empêche pas à l'histoire d'être un bon shojo comme on les aime, j'attends d'avoir la suite mais pour le moment j'ai un bon pressentiment.

     
     
     
     

    7 commentaires
  • Isekai Wa Smartphone To Tomo NiPour le coup, j'ai été intrigué par le synopsis. Je me suis laissée tenter par ce manga et j'ai été charmée par l'univers Fantasy et l'humour un peu bateau du manga. Pourtant, à première vue, il n'y a rien d'extraordinaire surtout en ce qui concerne l'histoire, elle n'a pas l'air génial, n'est-ce pas ? J'ai pensé la même chose mais j'ai voulu voir ce que ça donné, j'ai laissé le bénéfice du doute et j'ai bien fait.

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : Tôya Mochizuki est accidentellement tué. Pour s'excuser, Dieu l'autorise à revivre dans un monde fantastique en exauçant l'un de ses vœux. Tôya décide de garder son téléphone dans ce nouveau monde.  Dans sa deuxième vie, il va venir en aide à beaucoup de personnes importantes et découvrir par hasard le secret de ce monde. Il hérite ainsi de la puissance d'une civilisation antique et voyage nonchalamment en possédant des pouvoirs rivalisant avec les plus grands souverains de cet univers parallèle.

    D'après manga news les points forts de la série seraient que laa série est réalisée par Takeyuki Yanase (Onsen Yôsei Hakone-chan) et produite par le studio Production Reed – anciennement Ashi Productions (Rainbow Days).

    Il ne se passe pas grand chose dans ce premier épisode. En effet, l'épisode est vraiment le pilote de la série où tout le cadre va être posé et où toutes les questions ont des réponses. Pourquoi il change de monde ? Comment il va vivre dans ce monde ? Et toutes autres interrogations qui pourraient être pertinentes dans ce contexte. Cela change pas mal de Jikan no Shihaisha ou encore Princess Principal où l'on entre directement dans l'action. Le monde dans lequel entre le héro, m'a beaucoup rappelait Fairy Tail dans le sens où nous trouvons de la magie, des combats mais surtout pour vivre et gagner de l'argent on peut accomplir des quêtes où le principe peut être de livrer une lettre ou de combattre des monstres pour récupérer des matériaux (peau de bête) par exemple, et dans ce sens-là, ça m'a fait penser à un jeux vidéo. D'ailleurs on peut dire que Dieu a quand même pas mal exagéré avec les pouvoirs de Tôya et sa force, il est totalement cheaté.

    Au cours de l'histoire, Tôya rencontre petit à petit des personnages. Tout d'abord les jumelles qui vont vraiment l'aider pour ce qui est pouvoir et apprentissage de cette nouvelle langue. Ensuite, dans le deuxième épisode Kokonoe, un jeune fille qui pratique les arts martiaux. Puis d'autres comme une fille appartenant à la famille royale mais celle-ci ne va pas faire partie de l'équipe principale entourant le héros et combattant le mal, enfin pour le moment après je ne sais pas.

    Les personnages sont plutôt intéressants, ils sont tous une personnalité bien définie et propre à chacun ce qui les rend attachants. Pour le moment il n'y en a que 4 ou 5 mais quand l'ai regardé l'opening, il y en a un qui a particulièrement attiré mon attention : le garçon aux cheveux d'argent...

    La musique de l'opening est super et hyper entrainante, on voit bien que l'anime est un anime d'aventure et d'action. En ce qui concerne les dessins,ils sont pas trop mal mais je leur reproche le fait qu'ils n'aient pas une excellente qualité même Hunter x Hunter 2011 semble mieux alors qu'il y a une différence de 6 ans.

    L'épisode 1 "Réveil et autre monde" est disponible ici : www.  Déjà trois épisodes sont disponibles.

     

    Rioko ;)


    votre commentaire
  • Jikan no ShihaishaEncore un genre de manga que je ne regarde pas. Ici, ce n'est pas le côté historique qui me dérange comme dans Princess Principal, mais plutôt le côté surnaturel un peu étrange. Mais il faut être ouvert à tout dans le monde du manga.

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : L'histoire se déroule dans un monde où les humains ont la possibilité de remonter le temps pour changer un événement de leur vie. Malheureusement, ces "changements" ne sont que des leurres proposés par les Hora, des créatures qui se nourrissent des regrets et de la mélancolie.  Victor et Kiri sont deux chasseurs qui pourchassent les Hora à travers l'espace et le temps grâce à leurs pouvoirs extraordinaires.

    D'après manga news les points forts de la série seraient : L’histoire est adaptée d’un manhua (BD chinoise) publié également au Japon sur le site Shônen Jump+ des éditions Shûeisha. La série est réalisée par Masato Matsune (Chaos Dragon) et produite par le studio Project No.9 (Kenka Banchô Otome - Girl Beats Boys, Netoge no yome wa onna no ko janai to omotta?).

    Je ne vois pas en quoi être une adaptation d'une BD chinois soit un point fort mais bon...

    Quand j'ai regardé le premier épisode, je comprenais pas trop ce qui se passait. Il n'y avait aucune explication rien. On nous balance direct un gars en train de se battre contre, d'après le synopsis, je présume que c'est un Hora, avec des effets 3D un peu perturbants. Après cette scène POUF, on est dans la vie d'une jeune lycéenne qui n'a plus de famille. Je ne voyais pas le rapport entre le fille que l'on voyait et les deux protagonistes de l'histoire, le brun qu'on avait vu précédemment et le "blond" encore inconnu. Très vite, la notion de "temps" est abordée avec une légende et une prof qui a la jeunesse éternelle. Mais on ne comprend toujours pas où cela va nous mener. Mais quand ils se rencontrent, on a le droit à quelques explications. Il faudra attendre la 8ème minutes de l'épisode quand même. A la fin de l'épisode, j'ai eu réellement envie de voir la suite surtout avec la dernière révélation de l'épisode.

    On apprend à connaître les deux individus qui vont être les héros de la série. Nous avons le gars trop sérieux et qui s'énerve vite à cause de son coéquipier qui ne cesse de faire n'importe quoi et qui n'est presque jamais sérieux. Mais on comprend vite qu'ils ont un lourd secret commun. J'ai très vite compris que l'humour ferait parti de l'aventure et c'est tant mieux parce que j'adore ça !! Alors au début, j'ai pensé que la fille allait devenir comme eux mais en fait elle est juste là pour faire apparaître un monstre et avoir une leçon de vie de la part d'un des héros. Après ciao mais j'ai le sentiment qu'on la reverra plus tard. Pourquoi ? Parce qu'on la voit dans le générique tout simplement.

    La musique de l'opening est pas trop mal mais celle de l'ending est tellement.... "lente" dans le sens où c'est limite une berceuse, on pourrait jamais penser que c'est l'ending d'un anime d'action. Sinon graphiquement, ça va, les dessins sont parfois un peu étrange mais bon en vrai je trouve l'histoire plutôt intéressante donc je m'en fiche pas mal du chara design.

    L'épisode 1 "Existence And Nothingness" est disponible ici : www.  Déjà trois épisodes sont disponibles.

     

    Rioko ;)


    votre commentaire
  • Cet article "Découverte" va traiter d'un anime que je viens de découvrir (logique) et je voulais vous donner mon avis par rapport au premier épisode. En effet, seul le premier épisode est disponible pour le moment. Alors je suis tombée dessus totalement par hasard puisque, en fait je pensais cliquer sur le lien "Katsugeki/Touken Ranbu" (les couleurs étaient similaires...).

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : L'Académie privée de Hyakkaou est un établissement pour les personnes privilégiées un peu particulier. Quand vous êtes les enfants des plus riches des riches, ce n'est pas votre prouesse athlétique ou la sagesse des livres qui vous maintient tout en haut. C'est savoir lire votre adversaire lors de duels.  Quelle meilleure façon de perfectionner ses compétences qu'avec un programme rigoureux de jeu ?  Dans l'Académie privée de Hyakkaou, les gagnants vivent comme des rois et les perdants sont condamnés à devenir les esclaves et à souffrir.  L'histoire se centre sur Yumeko Jabami une mystérieuse étudiante récemment transférée qui a plus d'un tour dans son sac et de Suzui, un élève persécuté par Mary Saotome, une élève sadique qui prend un malin plaisir à détruire tout ses adversaires.

    La musique du trailer est celle de l'opening. Alors personnellement je n'aime pas du tout la musique. De plus c'est le pire trailer du monde puisqu'il nous montre même pas à quoi on va avoir droit avec cet anime. On ne peut voir que les graphisme et encore les couleurs style négatif n'aide pas beaucoup. Je reconnais que les dessins sont pas mal, en tout cas ceux qui sont normaux parce que ça : www, pour moi ce n'est ni beau ni normal.

    Adapté du manga "Gambling School", licencié en France : www, les dessins sont encore mieux dans la version papier : www. Ce n'est pas ironique, je trouve que la version animé fait réellement froid dans le dos surtout lorsqu'on passe d'une tête normale à une tête de monstre, mmm... ça donne envie, non ? Bon après c'est un seinen donc comme dans King's Game, il faut qu'il est des scènes comme ça mais par contre c'est moi où le scénario est aussi profond que qu'une casquette.

    Découverte #1

    Découverte #1J'admets que dans le premier épisode d'une série c'est dur de juger l'histoire mais là, hormis le fait que j'ai trouvé ça malsain et inintéressant, l'auteur aurait pu choisir autre chose que des jeux pour combattre surtout dans le premier épisode le "combat" est un duel de Shifumi (pierre-feuille-ciseaux) mais avec des cartes... alors ça m'a fait penser à un duel de Yu-gi-oh mais en beaucoup moins mignon...

    Pour ce qui est des personnages, j'ai remarqué que les deux filles sont complétement folles et ont des caractères assez similaires pendant les jeux mais que le garçon lui semble plutôt sympa. Mais sinon, je pense que Jabami c'est elle →        est un personnage intéressant qui semble être "gentille" mais pendant un duel faut pas la chercher...

    L'épisode 1 "Une fille nommée Jabami Yumeko" est disponible ici : www, grâce à l'excellent travail de la team de fansub, Despair Paradise. Le prochain épisode sort normalement le 8 juillet et j'ai vraiment hâte de le regarder pour voir si mon avis à changer depuis. Pendant que j'y pense, chose qui m'énerve c'est que l'anime ne comptera que 12 épisodes alors que le manga compte déjà 7 tomes au Japon et puisque l'épisode 1 correspond au chapitre 1 comme j'ai pu le voir ici : www, cela signifie qu'on a le droit encore à une série faite pour promouvoir le manga...

     

    Je ne sais pas si je vais créer une rubrique "découverte" pour les animes et mangas que je viens de découvrir et dont j'aimerais vous parler. Si cela vous plaît peut-être sinon je posterais occasionnellement des articles comme ça dans l'accueil. Dans tout les cas j'aimerais avoir votre avis sur la série et sur l'article, merci !!

    Rioko ;)

     

    EDIT : finalement j'ai créé une rubrique x)


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique