• La meilleure adaptation Shôjo

    La meilleure adaptation Shôjo

    Hello tout le monde je voulais participer à la semaine du shojo créée par le  Club Shôjo, mais évidemment je m'y suis prise trop tard, du coup je sors mon article après la semaine de l'évènement. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, je vais essayer de bien expliquer. Le Club Shôjo, site qui se focus que sur les mangas de romance, organise chaque année un événement interblog sur un thème commun, le but étant de voir les différents avis des uns et des autres. Cette année, le thème est : la meilleure adaptation shôjo.

    Alors j'ai eu beaucoup de mal à choisir parce que je ne regarde pas beaucoup de shojo en animé, je préfère mille fois les lire parce que je m’immerge mieux dans l'histoire. Du coup en animé je suis plus shonen parce que les moments d'action avec les OST, c'est juste magique pour moi. Cependant, à bien y réfléchir, j'en ai trouvé un que j'ai particulièrement aimé : Blue Spring Ride, ou plutôt Ao Haru Ride en animé. Je vais essayer de vous expliquer en trois points pourquoi je trouve que c'est la meilleure adaptation shojo que j'ai vue.

     

    L'histoire

    '' Futaba s’est transformée à son entrée au lycée. Douce et féminine au collège, elle est devenue plus énergique et garçon manqué dans l’espoir de se faire des amies. Mais ses nouvelles amitiés sont artificielles et Futaba va bientôt remarquer les limites de son changement de personnalité… ''

    Manga dit "incontournable", Ao Haru Ride est très populaire, c'est pourquoi il est normal qu'il ait eu droit à son adaptation en anime mais d'une saison de 12 épisodes. Du coup, en quoi l'histoire en fait une bonne adaptation ? Tout simplement parce que l'animé suit la trame originale du manga. En effet, il y a des animés qui prennent leur liberté et qui changent du tout au tout l'histoire originale, pour n'en citer qu'un je dirai Fruit Basket l'animé sorti en 2001. Si vous avez aimé le manga et même si vous ne l'avez pas lu, je vous conseille de voir au moins les premiers épisodes de la série animée. Je suis convaincue que ça vous plaira surtout si vous êtes fans du genre shojo. C'est vrai qu'a première vue, on pourrait croire que c'est une romance lycéenne comme beaucoup, mais cela va plus loin dans le sens où l'on aborde des thèmes plutôt durs comme le regret, le fait de s'en vouloir tellement qu'on pense qu'on n'a pas le droit au bonheur, mais aussi des thèmes plus doux comme l'amitié et l'amour. D'ailleurs, j'ai trouvé très intéressant de voir grandir et évoluer les cinq protagonistes grâce à l'influence des uns et des autres. Ils sont tous différents avec un caractère propre à chacun mais au final, leur cohésion est solide.

    La musique

    Évidemment, on ne peut pas parler d'animes sans parler de bande-son. Que ce soit l'opening ou les OST, j'ai adoré. Elles m'ont vraiment projetée dans la série, les émotions, déjà bien présentent, se faisaient encore plus ressentir. Je ne vous cache pas que pour certaines scènes j'ai versé ma petite larme tellement elles étaient belles et/ou émouvantes. Et là je sens que parmi vous, il y aura des gens plutôt perplexes qui se demanderont pourquoi ? Les sentiments ne se contrôlent pas. Vraiment, la bande-son est magnifique, et je peux même vous dire que I Will - Chelsy que je vous propose d'écouter ici : www, est dans ma playlist "favoris" sur mon téléphone.

    Le chara-design et personnages 

    Quand je lis un manga, les dessins sont quand même importants parce que c'est l'image que tu auras des personnes tout au long de ta lecture. Pour un animé, c'est pareil, le chara-design c'est tout aussi important. Hormis le caractère des personnages, c'est l'une des choses qui te permettent de t'identifier aux personnages, et pour le coup : mission réussie ! Tout le côté graphique est vraiment bien maîtrisé, pour un animé du type promotionnel, c'est-à-dire court pour promouvoir le manga, il est vraiment bien. En plus, on a la chance de voir les débuts de la nouvelle Futaba. En effet, vous l'aurez remarqué au début, notre héroïne joue un "double-je" en se faisant passer pour ce qu'elle n'est pas, et c'est Kô qui lui vient en aide pour qu'elle redevienne naturelle et qu'elle tisse de vrais liens avec les gens. Du coup, durant tout le début de l'histoire, elle évolue et change grâce à lui. Mais derrière ce garçon qui semble tout réussir se cachait un garçon imparfait qui souffre terriblement. C'est désormais au tour de Futaba de lui rendre la pareille.

     

    Voilà, c'est tout pour moi. Je trouvais le concept vraiment top alors j'ai voulu y participer, en retard c'est vrai mais comme dit le dicton : mieux vaut tard que jamais. L'année prochaine j'essaierais de rendre mon article à temps. En tout cas, n'hésitez pas à faire un tour sur le site du Club Shôjo, d'aller voir l'article de tous les participants (ci-dessous) et de donner votre avis en commentaire.

     

    « Quand La Neige M'appelleAwa Koi T.2 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Juin à 21:30

    Bonsoir, 

    je prends un peu de mon temps pour venir lire ton article (que je m'empresserai de rajouter à la liste des autres participants de l'article de la semaine du shojo) et j'ai trouvé ton argumentaire très intéressant. Il est vrait que "Ao Haru Ride" est une très belle adaptation ! Nous partageons le même ressenti vis-à-vis des OST et de l'importance concernant l'émotion que cela véhicule !

     

    Très belle chronique,

    Euphox !

      • Vendredi 21 Juin à 22:23

        C'est vraiment très gentil de ta part de passer lire mon article et de prendre même la peine de laisser ta petite trace :)
        Merci beaucoup, je suis contente de voir que l'article t'a plu. J'ai eu beaucoup de mal à m'exprimer correctement pour parler des OST et émotions, du coup ça me fait plaisir de voir que tu m'as comprise et que je ne suis donc pas la seule à avoir ce ressenti.

         

        Encore Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :