• Love Under Arrest tome 2

    Résumé du tome 1

    Kako a été entraînée de force par sa meilleure amie, à un gôkon. Elles se font alors passer pour des filles de 22 ans, seulement elles sont loin d'être majeures. Pendant la soirée, Kako rencontre Kouta, 23 ans, qui lui vient en aide et avec qui elle passe une excellente soirée. Tous les deux s'entendent à merveille jusqu'à ce que Kako lui avoue son âge. Par la suite, elle apprend alors qu'il est agent de police. Mais cela ne va pas décourager la jeune demoiselle qui va tout faire pour se rapprocher de Kouta.
    Informations

     
    Titre Original :   P to JK / PとJK
    Titre : Love under Arrest
    Auteur : Maki Miyoshi
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Delcourt / Tonkam                                                                                                                 Nombre de tomes : 2 (VF) / 11 (VO)                                                                                                 Lien vers la review du tome 1 : www
     

     

    Review du tome 2

    /!\ Attention, possibilité de SPOIL /!\

    Commentaire avant lecture : Pour la jaquette, je préfère encore la version française qui est plus harmonieuse. En effet, je trouve la version originale trop surchargée. Et comme le premier volume, le tome est trop court à mon goût.

    Nos deux héros sont maintenant de jeunes mariés mais ils ne vivent pas encore ensemble. En effet, leur union sera officiel qu'après que Kako est obtenue son diplôme. C'est alors que cette dernière se rend compte qu'elle ne sait absolument rien de son mari, en même temps ils ne se connaissent pas depuis tellement longtemps, au vu de la rapide évolution de leur relation (référence tome 1).

    Le premier chapitre de ce tome se concentre sur le fait qu'elle commence à avoir des doutes sur leur mariage et sur les sentiments de Kouta notamment à cause de son comportement lorsqu'il est en mode policier. Kouta est encore un mystère pour elle, et Kako compte bien tout savoir sur son époux. Un RDV s'impose, on sent un rapprochement en particulier lorsqu'il lui donne la clé de son appartement, ce qui est une étape très importante dans une relation mais vu qu'ils sont déjà mariés autant continuer à sauter toutes les étapes d'une relation. Kako a du mal à vivre le fait que Kouta soit policier, mais les tensions s’apaiseront à la fin du chapitre.

    Dans le chapitre suivant, c'est la rentrée, et notre héroïne entre en deuxième année de lycée. Seulement, Ôkami, le garçon qui a attaqué Kouta dans le tome 1 et qui a laissé une cicatrice à Kako, se retrouve dans la classe de cette dernière. Celui-ci fait tout ce qui peut pour essayer de lui parler mais elle le fuit à chaque fois. Finalement, il arrive à discuter et s'excuse mais notre gentil policier ne voit pas ça d'un bon œil. Une amitié entre Kako et Ôkami est en train de se former. Mais Kouta ne lui fait toujours pas confiance, d'ailleurs personne ne lui fait confiance au vu des préjugés qu'il ont par rapport au tome 1, sauf Kako. Kouta s'inquiète pour sa femme, et celle-ci semble comprendre qu'il tient vraiment à elle. Pour la réunion officieuse de la classe, ils se regroupent au festival des fleurs de cerisiers. Seulement pendant le festival, Kako et Ôkami se retrouvent seuls, et tout le monde pense qu'il l'a enlevé. Quand on les retrouve Kako n'imagine pas l'angoisse que Kouta a pu ressentir, et apprend que cela à avoir avec une affaire du passé.

    Je trouve le tome trop court pour pouvoir développer quoi que ce soit. La relation entre Kako et Kouta n'a pas tellement avancé, la petite chose en plus, c'est qu'ils sont désormais mariés. Sinon rien n'a changé. D'ailleurs c'est bien en total opposition avec le tome 1. En effet, dans le premier volume tout s'est passé à la vitesse de la lumière et là, c'est tellement lent. La seule relation qui ait vraiment avancé dans ce volume 2, c'est la relation entre Ôkami et Kako. Et c'est là que j'ai commencé à avoir peur, peur du fameux cliché du triangle amoureux.

    Après, on voit clairement que Ôkami ressent quelque chose, il est possible qu'il ne dise rien mais c'est peu probable. J'aime beaucoup ce personnage malgré un début passé presque inaperçu. Je sens qu'il va apporter beaucoup de choses à l'histoire que ce soit en scènes comiques ou en faisant évolué notre héroïne.

    Conclusion

    Grosse déception pour moi. Je ne comprends pas trop pourquoi le titre provoque un tel engouement au Japon. Bon après, ce n'est que le tome 2 et puis il y a de bonnes choses comme par exemple des personnages sympathiques, qui sont loin d'être agaçants (notamment Kouta). Mais tout comme le tome 1, la fin donne envie de connaître la suite.

     
     
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :