• Six Half

    Six Half

    Du même auteur

    Six Half

    Informations

     
    Titre Original :  シックスハーフ
    Titre : Six Half
    Auteur : Iketani Ricaco
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Delcourt Tonkam                  Nombre de tomes : 11                                                                  Disponible en version numérique

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Suite à un accident de moto, Shiori se réveille amnésique. Rien, elle ne se souvient de rien ! Ni de sa famille, ni de ses amies, ni de son petit copain. Tant bien que mal, la lycéenne tente de retrouver un quotidien normal. Mais comment doit- elle se comporter lorsqu’elle se rend compte qu’elle renvoie l’image d’une fille vulgaire, hypocrite et manipulatrice ? Une véritable remise en question s’impose...

    Manga News

    Review

    /!\ Attention, possibilité de SPOIL /!\

    J'ai été très attirée par le résumé de l'histoire alors j'ai commencé par acheter seulement le tome 1. Après sa lecture, j'ai été véritablement touchée par la profondeur du scénario. En effet, le synopsis ne me paraissait pas aussi extraordinaire et pourtant c'est tout le contraire. Rien que la première page, avec les simples mots « Quand j'ai ouvert les yeux, devant moi, il y avait... », est intrigante et accrocheuse. Tout commence avec Shiori qui se réveille à l'hôpital entourée de gens qu'elle ne connaît pas. Ces personnes sont en fait ses proches : son frère Akio, sa soeur Maho et son petit-ami Shiraishi mais elle ne s'en rappelle pas parce qu'elle a perdu la mémoire. Là, c'est vrai que ça paraît assez cliché, c'est du déjà-vu pour moi le sujet sur la perte de mémoire, pour prendre un exemple récent, on retrouve ça dans Ma Petite Femme. Mais ici, c'est la base de l'histoire, tout le manga tourne autour de ça. Dès qu'elle rentre chez elle, Shiori constate quelques difficultés au sein de sa famille. Son père est décédé, sa mère est partie de la maison lorsqu'elle était jeune, sa petite sœur la déteste et son grand frère, très protecteur avec elle, fait vivre tout ce petit monde.

     L'auteure a parfaitement réussit a nous transmettre les émotions de Shiori, autant à travers ses dessins qu'à travers les dialogues et les pensées de notre jeune protagoniste. On comprend parfaitement ce qu'elle ressent et on découvre tout cet univers en même temps que son "nouveau elle". Il est normal qu'elle se sente perdue mais elle garde tout pour elle, donnant l'illusion pour les autres personnages que tout va bien. D'ailleurs on apprend qu'avant elle était déjà comme ça, donc la Shiori d'avant et encore présente quelque part.

    A travers la perte de mémoire de Shiori, l'auteure aborde le thème de la recherche de soi. Qui sommes-nous réellement ? Est-ce que je suis vraiment moi, ou est-ce que je porte un masque ? Cela permet au lecteur de réfléchir sur la question. La magaka traite d'autres thèmes assez durs et matures comme l'amnésie qui est au cœur de l'histoire et qui est lié à tous les autres thèmes abordés (problèmes familiaux, problèmes de société, etc) qui sont vraiment de réels problèmes qui touchent beaucoup de monde. Peut-être que certains d'entre-vous arriveront à s'identifier aux personnages grâce à cela. Cela prouve à quel point le manga est loin d'être un Shojo classique avec une histoire d'amour simpliste ou autre, ici on a à faire à un manga mature.

    Petit à petit, Shiori réapprend à vivre, même si ce n'est pas la joie. En effet, son "elle" d'autre fois n'était pas la personne qu'elle est aujourd'hui, loin de là. Elle avait une très mauvaise réputation, c'était une sorte de "pétasse" changeant de garçons comme de chemises. Tout le monde a cette vision d'elle, alors ce n'est pas facile de continuer à vivre la vie de quelqu'un que tu n'es plus. Surtout quand elle se rend compte que tout le monde la déteste et que les personnes sur qui elle peut compter sont peu nombreuses. D'ailleurs, il est intéressant de voir comment Shiori découvre son passé. Étape par étape, on en apprend un peu plus, et aux premiers abords, elle ne semble pas avoir été la meilleure des jeunes filles. Pourtant on apprend bien plus tard que derrière sa carapace de fille superficielle, fausse et égoïste, se trouve une personne qui a énormément souffert et qui fait tout ce qu'elle peut pour ne pas penser à sa souffrance.

    Au début elle est effrayée de ne pas retrouver la mémoire, c'est normal d'ailleurs parce que vivre dans l'ombre d'une personne que tu étais et que tu n'es plus c'est compliqué. Rapidement, le grand problème de la perte de mémoire se fait ressentir : elle ne sait qui elle est, elle ne connaît personne et ne sent chez elle nul part.

    « Bon ben, j’avoue ! C’est officiel, je suis complètement paumée ! »

    Mais dès lors où elle en apprend un peu plus sur son passé, à cause de toutes les erreurs que la Shiori d'avant a faites, que "numéro 2" ne veut plus se souvenir, qu'elle souhaite rester amnésique à vie.

    « Dieu, je t’en prie... Ma mémoire pourrie, j’en veux pas ! Débrouille-toi pour qu’elle revienne pas ! »

    J'aime beaucoup le fait de voir l'évolution de tout le monde. En effet, tout le long des 11 tomes, nous pouvons constater que Shiori devient celle qu'elle aurait dû devenir si son père avait accepté les sentiments qu'elle avait, que Akio ne refoule plus ses sentiments, que Maho arrive à pardonner sa sœur d'avoir été un monstre avec elle et que Shiraishi accepte finalement de ne plus sortir avec la fille qu'il aime.Tous les problèmes du début, se résolvent au fur et à mesure que l'histoire avance : la famille de Shiori qui se faisait passer pour une famille unie, l'est réellement maintenant malgré des liens complexes entre elle et Akio [SPOIL] pour le plus grand bonheur de certains et pour le grand malheur d'autre, ces deux personnages finissent ensemble. En effet, ils n'ont jamais eu de liens de sang et Shiori a toujours aimé son "frère" même pendant son amnésie et Akio a toujours refoulé ses sentiments pour le "bien" de sa famille [Fin du SPOIL]. Ce qui est intéressant de constater, c'est que malgré sa perte de mémoire, Shiori a la même personnalité dans le sens où elle a toujours le même caractère et ses sentiments restent également intactes mais tout ça sans jouer la bimbo, mais elle garde un petit côté sexy en faisant du mannequinat, une activité qu'elle adore vraiment. L'amour est présente dans l'histoire mais ce n'est pas vraiment la chose qui est le plus important. Moi qui adore la romance, je trouve que même sans, le manga reste une merveille. Les relations amicales sont au RDV, donc je ne peux être que plus comblée.

    Il y a quand même beaucoup de personnages plus ou moins importants qui apparaît dans cette série, alors je vais me contenter de ne parlais uniquement des plus intéressants et importants selon moi. Cependant, je précise que les personnages secondaires apportent beaucoup de choses à l'histoire et aident à l'évolution de chaque personnage. On commence tout d'abord avec Shiori. C'est un personnage très complexe qu'on apprend à connaître en même temps qu'elle apprend à se connaître. Cela renforce la crédibilité de l'histoire et l'attachement qu'on éprouve pour la protagoniste. Elle ne ressemble pas à toutes les filles typiquement Shojo qui sont naïves et très fleur bleue, loin de là. Notre héroïne a du caractère, elle s'affirme montrant toute l'authenticité du personnage et de l'histoire. C'est sans doute grâce à cela qu'on peut s'identifier au personnage sans difficulté. Comme beaucoup de monde, je pense, Shiori garde toute sa vulnérabilité pour elle, ce qui la rend réelle. On continue avec Aiko. Aux premiers abords, on dirait un gars lambda, c'est juste le frère de l'héroïne. Cependant, outre ses nombreuses responsabilités malgré son jeune âge, il cache bien des choses. Tout comme sa soeur, il garde pour lui tout ce qui peut le troubler tout en affichant un sourire insupportable à longueur de temps. Quitte à souffrir, il ne souhaite que le bonheur de sa famille comme le voulait son père. Ensuite, nous avons Shiraishi. J'aime particulièrement ce personnage parce que malgré son apparence de voyou, c'est un véritable marshmallow. Bon après, il n'en reste pas moins un casse-cou qui est souvent mêlé à des bagarres. J'ai beaucoup le couple qu'il formait avec Shiori, il lui a apporté énormément de choses. Il a longtemps attendu cette dernière pour finalement accepter qu'elle ne partageait plus les mêmes sentiments à son égart. Pour finir avec les personnages, je vais vous parler de Maho. Elle n'a eu une enfance facile avec une mère absente et une sœur qui se moque constamment d'elle, cependant comme le dit souvent Shiori, c'est quelqu'un de fiable. Elle est très mature pour son âge, c'est d'ailleurs cette maturité qui va lui permettre de pardonner sa sœur ou presque pardonner.

    Six Half Six Half

    SIX HALF © 2009 by Ricaco Iketani / SHUEISHA Inc.

    Tous les personnages ont leur part de mystère, de problèmes et peuvent être un coup gentil et la fois d'après ils peuvent se comporter comme de vraies ordures. L'auteure a parfaitement su donner vie à ses personnages, ce qui a rendu ma lecture encore plus captivante et intéressante. Grâce à leur réalisme, les relations humaines qu'ils entretiennent les uns avec les autres ont pu donner du poids à la trame principale.

    On s'attend un peu à la conclusion du manga malgré quelques rebondissements parfaitement inattendus. Tous les problèmes et conflits sont résolus et toutes les questions ont des réponses. D'ailleurs j'ai remarqué en re-lisant le tome 1, que dès ce moment, on se pose une question à propose de sa vision à la fin du tome. Et nous saurons ce que signifie vraiment cette vision uniquement vers la fin de la série, comme quoi l'auteure a compris comment appâter ses lecteurs.

    Au niveau des dessins, l'auteure a fourni un très bon travail au niveau des expressions du visage, permettant de mieux ressentir les émotions des personnages. Cela étant, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal au début avec son style graphique mais au final je m'y suis faite. Ce que j'aime beaucoup avec Ricaco Iketani, c'est qu'elle nous dispense de toutes les fleurs, les paillettes et tout ce qui peut faire penser au Shojo, laissant planer une ambiance plus mûre.

    Avis Positif 15/20

    Un véritable coup de cœur pour ma part. Cette série est l'une des meilleures que j'ai lues, c'est un véritable chef d’œuvre. L'histoire est prenante dès le début, elle est profonde et intense à chaque instant. Elle est originale, bien loin des Shojo classiques avec un contexte qui colle parfaitement avec notre société rendant l'histoire encore plus pertinente qu'elle ne l'est. Les personnages sont authentiques et attachants. L'auteure nous donne une réelle leçon de vie à travers un thème mille fois exploré mais jamais d'une telle manière. Je conseille vivement cette série qui doit être absolument lu par tous les amateurs de mangas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :