• De plus en plus pauvre je suis, mais cela ne m'empêche pas d'acheter de nouvelles séries. Toujours à la recherche de pépites, pour le mois d'avril, je pense vous avoir trouvé plusieurs nouvelles licences mangas très intéressantes. On commence avec Too Bad, I'm in Love des éditions Pika, prévu pour le 3 avril. C'est une courte série composée de 5 tomes, dont l'auteure, Taamo, est connue chez nous pour la série terminée récemment, La Maison du Soleil. Ce Shojo sera disponible en version numérique. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. Voici un petit résumé :

    Mahiru, depuis toujours comparée à sa jumelle unanimement jugée plus mignonne, s'interdit d'être heureuse. En effet, cette élève de seconde très négative est persuadée que tout bonheur qui lui arrive s'accompagne forcément d'un malheur en retour. Aussi est-elle complètement déboussolée lorsque, dès la rentrée, son beau et mystérieux camarade de classe Aoi lui fait une profonde déclaration d'amour...

    Chronique #5 Chroniques #5 

    © by TAAMO / Kôdansha

    Attirée par cette jaquette aux couleurs apaisantes, ce manga m'a tout l'air d'une belle romance. Je précise que je ne connaissais pas du tout l'auteure avant, même si je connaissais de nom son autre manga. Le synopsis me fait beaucoup penser à d'autres licences comme Papillon un Shojo où l'on retrouve des sœurs jumelles comparées ou encore Sugar Soldier où la protagoniste principale à un sentiment d'infériorité face à sa grande sœur mannequin avec qui on la compare sans cesse. Je pense que je vais bien accrocher à l'histoire si l'auteure commence à aborder des thèmes comme ce sentiment d'infériorité que l'on a tous plus ou moins ressentit surtout enfant, ou la recherche de soi. C'est vrai lorsqu'on te compare à quelqu'un, on fait tout pour se démarquer de cette personne et essayer de devenir quelqu'un d'autre, de devenir le "soi", et je pense que ça va être très intéressant de voir l'évolution d'un tel personnage. Mais il faudra tout d'abord qu'elle change son état d'esprit trop négatif, c'est pourquoi, le second protagoniste principal est là. 

    Au vu des personnages décrit dans le résumé du manga, je présume qu'il y aura beaucoup de scènes plutôt cocasses, des situations embarrassantes mais également des moments touchants. Je pense que la plus grande qualité de ce manga, sera surtout ses personnages qui semblent travaillés. Entre humour, romance et évolution de mentalité, je pense que ce manga promet d'être très plaisant à lire. Si en plus on parle d'un mystérieux élève, on peut ajouter à la liste mystère. 

     

     

    Ensuite, nous avons Kakushigoto des éditions Véga. Toujours en cours au Japon avec huit tomes, le premier sortira chez nous le 11 avril. L'auteur est connu chez nous pour Sayonara Monsieur Désespoir sorti aux éditions Pika. Voici un petit résumé de sa prochaine série :

    Goto Kakushi est auteur de manga et père célibataire d’une petite jeune fille, Hime. Dès le début de l'aventure, la jeune Hime découvre fortuitement le métier de son père, auteur de manga populaires bas de gamme. Problème, Goto n’assume pas du tout son métier, peu considéré par ailleurs au Japon. Et ce dernier cherche par tous les moyens à le cacher à sa fille, alors qu’il travaille chez lui. S'ensuit un jeu de cache cache permanent où le père qui se fait passer pour un salaryman basique, mène quasiment une double vie. Problèmes : ses amis, ses fans, l'administration, son éditeur... tous savent qu'il est auteur de manga. Tout cela sous l'œil circonspect de la jeune Hime, qui ne comprend pas les gesticulations de son père, mais décide de respecter son besoin de secret.

    Chronique #5 

    KAKUSHIGOTO © 2016 Kouji Kumeta by Kodansha Ltd.

    Pour ce manga, je suis assez perplexe. Ce n'est pas un shojo, le manga semble aborder des thématiques bien plus compliquée, du coup je ne suis sûre de rien. Tout ce que je peux dire, c'est que je pense que l'histoire va être assez profonde en montrant les relations qui sont loin d'être entre un père célibataire et sa jeune fille. Grâce à l'importance des liens qui unissent les membres d'une même famille, les deux personnages vont alors évoluer à leur rythme pour avancer.

    Malgré un résumé un peu vague, je suis curieuse de découvrir cette nouvelle licence. Cependant, avant de me lancer dans l'aventure d'une série qui est quand même assez longue, toujours en cours avec 8 tomes au Japon pour rappel, je vais attendre l'avis d'autres lecteurs qui m’éclaireront sans doute sur cette histoire. Mais je pense que cela va être une série à suivre de près.

     

     

    On continue avec Bless You des éditions Akata qui sort le 25 avril. Cette série se compose de seulement 5 tomes. L'auteure a déjà été publiée chez nous avec J'aime les Sushis et Lily la Menteuse de chez Delcourt. D'après la maison d'édition, cette nouvelle licence est "une comédie romantique LGBT qui bouscule les genres ! [...] Entre série fantastique, romance et comédie Entre récit fantastique, humoristique et revendicatif, voilà un manga qui vous réserve bien des surprises !" Voici donc un petit résumé de l'histoire :

    Yashiro, jeune lycéen, vient de déclarer son amour à son meilleur pote !! Il savait que c’était peine perdue, et que son ami hétéro ne pourrait que le repousser. Suite à cela, sous le coup de l’émotion, il s’enfuit sans faire attention et... se fait renverser par un camion ?! Un dieu, plutôt taquin, décide d’exaucer son souhait le plus cher, et de rendre son amour possible : il lui permet de revenir en ce bas monde sous les traits d’une jeune lycéenne ! Yashiro, dans son corps d’adolescente, va tout mettre en œuvre pour séduire celui qu’il aime... Mais comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?

     

     KAMISAMA NO EKOHIKI © 2017 by Ayumi Komura / SHUEISHA Inc.

    Ce manga m'a l'air particulièrement intéressant. En effet, au vu de la réputation de l'auteure, je suis sûre de ne pas lire une histoire remplie de clichés ou de scènes déjà-vues et revues. Rien qu'en lisant le synopsis, je peux sentir qu'on va avoir affaire à une série originale totalement atypique comparée aux Shojos habituels. En tout cas, cela va donner de nombreuses scènes très cocasses entre les protagonistes. En plus, cela va permettre de montrer au lecteur masculin que ce n'est pas facile d'être une fille (eh oui messieurs, il faut l'admettre). Non plus sérieusement, ce récit va être très intéressant parce que "comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?" n'est-ce pas ? Mais je suppose que le couple final est loin d'être celui des premières pages... J'ai hâte d'en apprendre davantage sur ce fameux dieu taquin !


    votre commentaire
  • Après un mois de février plutôt chargé en nouvelles licences intéressantes, nous retombons à un rythme plus soutenu. A vrai dire je devais vous parler de seulement trois nouvelles séries mais finalement, après quelques recherches, je vais vous présenter quatre mangas qui sortiront le mois prochain. On commence avec Félin pour l'autre des éditions Doki-Doki, prévu pour le 6 mars. C'est une série composée de six tomes et ce sera la première de l'auteur à sortir en France. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. Voici un petit résumé :

    Kensuke Fuji vit un drame… Il adore les chats, mais ces derniers ne le calculent pas !Ses sœurs y étant allergiques, le lycéen n’a jamais eu la chance d’avoir un matou à la maison, et il n’a pas vraiment le mode d’emploi pour leur plaire...Sa vie bascule le jour où disparaît Tamako, une charmante chatte de gouttière qu’il croisait tous les matins. Parti à sa recherche, Kensuke va faire la rencontre de Jin Nekoya, un "maître-chat", qui comprend parfaitement le langage félin. Désormais, le lycéen fera tout pour devenir le disciple de Jin, quitte à accepter les défis les plus improbables, et enfin se faire aimer des chats !Tout ça sous le regard halluciné de Yamada, une copine de lycée...

    Chronique #4 Chroniques #4 -Sorties Mars 2019- 

    © by NADATANI Wataru / Shôgakukan

    Cela m'a tout l'air d'une histoire totalement déjantée rien qu'avec l'image de droite ou encore l'expression "maître-chat". De plus, le protagoniste principal n'a pas une "quête" très sérieuse, toute son existence tourne autour du fait de se faire accepter des chats. Ce manga va sans doute être une sorte de caricature sur les amoureux de ces mignons petits félins. La mention d'une "copine de lycée" me laisse penser qu'il y aurait peut-être une certaine romance, mais je pense que mon esprit est trop corrompu par les shojos. Cependant, si c'est le cas, ce n’est vraiment pas le but du manga. En effet, j'ai bien l'impression que c'est une série axée sur la rigolade et sur les chats.

    Encore un manga où les félins sont à l'honneur et où l'on oublie encore le meilleur ami de l'homme, le chien. Non plus sérieusement, ce shonen me semble être un bon manga simplement pour rigoler un bon coup, sans se prendre la tête. Je pense que le manga sera agréable à lire et très divertissant.

     

     

    Ensuite, nous avons Magus of the Library des éditions Ki-oon. Toujours en cours au Japon avec deux tomes, le premier sortira chez nous le 7 mars. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. L'auteur de 7th Garden, nous offre une toute nouvelle aventure fantastique :

    “Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !”

    Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

    Magus of the Library est une ode à la lecture et un formidable appel à l’aventure. Au carrefour des Mille et Une Nuits, des récits de pirates et de l’heroic fantasy, c’est un terrain de jeu rêvé pour l’enfant qui sommeille en nous !

    Chronique #4 

    Toshokan no Daimajutsushi © Mitsu Izumi / Kodansha Ltd.

    Pour ce manga, j'ai lu l'extrait donc je peux déjà vous dire que les dessins sont d'une beauté incroyable et il y a un tel soucis du détails, rien que cette image va vous charmer : www. Ce shonen, m'a particulièrement attirée avec la citation du résumé qui m'a vraiment intriguée. Ces quelques pages ont suffi à me convaincre d'acheter le premier tome.

    Le héros de cette aventure est un petit garçon pauvre qui adore lire et ainsi se plonger dans son imagination. Un jour, il va faire la rencontre d'un étranger qui va sans doute bouleverser son destin. On s'attache plutôt vite au protagoniste principal, sûrement parce que ce n'est encore qu'un enfant innocent et aussi parce que tout le monde se moque de lui parce qu'il est différent. Dans tous les cas, je ne peux seulement supposer que Shio (le héros) va partir à l'aventure avec cet étranger et va parcourir le vaste monde qui l'entour comme il l'a toujours rêvé. Etant donné que le héros de l'histoire est un enfant, j'imagine qu'il rencontrera de nombreuses personnes et que de ce fait, il n'y aura pas de romance, mais plutôt de l'amitié, à voir...

     

     

    On continue avec Blue Flag des éditions Kurokawa qui sort le 14 mars. Encore en cours au Japon avec cinq tomes pour le moment, c'est la première série de l'auteur à sortir en France. Voici un petit résumé de l'histoire :

    Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie.Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d'enfance à qui tout réussi et que Futaba, une fille qu'il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu'elle est amoureuse de Tôma.Un instantané sensible des tourments de la jeunesse d'aujourd'hui.

     

     AO NO FLAG © 2017 by KAITO / SHUEISHA Inc.

    Alors, là je suis plutôt mitigée. Au vu du résumé, j'ai peur de voir apparaître un scénario totalement cliché sur les retrouvailles d'amis d'enfance qui amène à un triangle amoureux. Cependant, le "carrefour de leur vie" me laisse penser que ce manga va être moins banale qu'on pourrait le croire et du coup, il va s'avérer être intéressant. Je pense que Blue Flag va aborder des thèmes concernant l'amitié, les relations que peuvent avoir des lycéens avec autrui et tout ce qui concerne les dures épreuves de la vie. Au-delà de la romance, des thèmes et de l'histoire, je suis presque sûre de voir apparaître des personnages hauts en couleur. En effet, les éditions Kurokawa m'ont habituée à des mangas au scénario plus ou moins passionnant, mais toujours appuyé par des protagonistes authentiques.

     

     

    Et pour finir, nous avons Duellistes - Knight of Flower des éditions Akata qui sort le 14 mars. C'est une série de cinq tomes écrites par l'auteure de Game, Entre nos Corps, mais cette fois, son œuvre est tout public donc même les plus jeunes auront la chance de découvrir les talents de la mangaka. Le manga sera disponible en version numérique. Voici un résumé de l'histoire :

    Depuis des générations, les membres du clan Kurono sont au service du consortium Ôtori. Et en tant que premier chevalier, Ran se doit d’en protéger la dernière héritière : la belle et mystérieuse Sei. Mais la tâche n’est pas aisée pour Ran, car au sein de l’académie Saint-Logres, d’autres lycéens sont prêts à tout pour prendre sa place ! Entre duels et manigances, Ran devra faire preuve de courage pour conserver son titre... tout en protégeant son secret le plus intime...

      

    HANA NO KISHI © Mai Nishikata 2010 / HAKUSENSHA, Inc

    Pour ce manga, j'ai énormément d'attentes. En effet, étant donné que la mangaka est l'auteure de Game, j'attends un minimum du scénario. De plus, le manga est licencié par Akata, qui trouve toujours les perles en termes de licences. Mais un excellent manga peut tout de même utiliser les bons vieux clichés comme le fameux triangle amoureux comme le fait penser la jaquette, ou encore le coup classique de la jolie demoiselle à protéger, mais là je pense avoir affaire à une héroïne avec du caractère si je regarde son autre manga. Cependant, il fait savoir que c'est l'une des premières œuvre de l'auteure donc je ne sais pas trop finalement.

    En tout cas le résumé est assez intrigant et saura sans doute vous attirer surtout avec ce mystérieux secret intime que j'ai drôlement envie de connaître... Entre secrets, riches familles privilégiées et histoires de cœur, le manga va être sûrement chargé de rebondissements. Quand j'y réfléchis bien, ces trois mots clés résument parfaitement la Gossip Girl, pourtant rien à voir avec le manga (oui cette remarque ne sert n'est pas pertinente mais en écrivant mon article je m'en suis rendue compte et ça m'a fait sourire). J'attends un peu de voir les avis d'autres lecteurs quand le manga sortira, mais je pense ne pas être déçue.


    2 commentaires
  • J'ai été absente assez longtemps pour manquer deux mois de release, et je m'en excuse, mais aujourd'hui on a beaucoup à faire. En effet, ce mois-ci, pas mal de nouvelles séries me paraissent intéressant aux premiers coups d’œil, essayons de voir ça ensemble. On commence avec Mon ex des éditions Kana, prévu pour le 1er février. C'est une série en deux tomes et ils seront disponibles le même jour. Un extrait est disponible sur le site de l'éditeur. Voici un petit résumé :

    Momori et Eisaku sont sortis ensemble au collège. Mais à cause d’un comportement exécrable d’Eisaku, ils se sont séparés au bout de peu de temps… Deux ans après, alors que Momori peine à trouver un nouvel amour, Eisaku refait son apparition devant elle. Mais le garçon de ses souvenirs ne correspond pas à celui qu’elle a devant ses yeux. Aurait-elle fait l’erreur de ne pas voir le véritable Eisaku ? Serait-il encore temps de recommencer ?

    Chronique #3  

    © by HOSHINO Mizuki / Shûeisha

    Cela m'a tout l'air d'une histoire classique entre la fille Shojo typique et le bad boy qu'on connait tous. En effet, rien qu'avec les dessins je sens bien que l'histoire d'amour va se concentrer sur un mec arrogant, avec un mauvais caractère mais un bon fond, qui essayera de conquérir la jeune héroïne de manière assez maladroite et une fille simple d'esprit, pour ne pas dire la niaise de service. Les deux personnages sont déjà sortis ensemble, donc je suppose qu'au moins un des deux, si ce n'est pas les deux, a encore des sentiments pour l'autre. Quand j'ai lu le résumé, j'ai un petit peu pensé à Blue Spring Rideles personnages étaient amoureux, se perdent de vue puis se retrouvent au lycée totalement changé par rapport à avant.

    En seulement 2 tomes, j'espère que l'auteure n'aura pas essayé de rendre son histoire plus dense que nécessaire. En effet, je préfère une histoire courte mais bien ficelée du début à la fin, qu'une histoire avec beaucoup de rebondissements mais qui, par manque de temps, se voit bâclé la fin. En ce qui concerne le "cœur" de l'histoire, je ne m'attends absolument pas à voir quelque chose de très poussé ou de très mature, mais je pense que le manga sera plutôt agréable à lire et divertissant.

     

     

    Ensuite, nous avons Love & Retry des éditions Soleil. Les tomes 1 et 2 sortent simultanément le 6 février. La série se compose de 7 tomes. L'auteure est connue pour plusieurs séries mais c'est son premier manga à sortir en France. Synopsis :

    Mitsu fait sa rentrée à l’université, elle est encore très marquée par une rupture difficile et elle souhaiterait pouvoir entamer une nouvelle vie et pourquoi pas retrouver rapidement l’amour pour tourner la page. Lorsqu’elle tombe sur Kaede, son ex, qui s’avère aussi être son nouveau voisin, les choses se compliquent. Il est plus beau et populaire que jamais, cela va-t-il raviver la flamme entre eux ?

    Chronique #3 

    MOTOKARE RETRY © 2015 En HANAYA / SHOGAKUKAN

    L'histoire semble assez semblable à celle de Mon ex vu précédemment, cependant, puisque les personnages sont à l'université, je me doute que l'histoire sera plus mature et sérieuse et, qu'ainsi, le public visé ne sera sans doute pas le même. J'espère trouver une héroïne avec un caractère plus affirmé et un garçon plus mûr et posé, mais quand je lis "plus beau et plus populaire que jamais", je sens que cela va être tout le contraire. Le fait d'être la voisine de son ex va sans doute avoir son importance dans l'histoire, je pense que l'auteure va jouer avec cela pour mettre en place plusieurs scènes comiques ou très gênantes.

    Au vu de la jaquette très "Shojo", la romance va être évidemment le centre de l'histoire sans laisser place à autre chose mais avec 7 tomes au total, on va bien réussir à trouver autre chose que de la romance, peut-être de l'amitié ? En tout cas j'aimerais beaucoup, cela permettrait de donner un côté mature à l'histoire qu'une simple histoire d'amour comme on en voit partout.

     

     

    On continue avec Switch Love des éditions Delcourt / Tonkam qui sort le 13 février. Composée de 4 tomes, la série est la première de l'auteure a sortir chez nous. Voici un petit résumé de l'histoire :

    Dans un monde où le sexe est déterminé par la démographie, Miyoshi et Mamiya sont rivaux et en compétition pour tout et rien. Mais un jour, après un malaise, Mamiya revient avec de belles courbes féminines et les cheveux longs. Miyoshi est troublé. Que va devenir leur relation sachant que Miyoshi a peur des femmes et que Mamiya est devenu une magnifique jeune fille?

     

     

    Pour ce manga, je pense qu'on va avoir une histoire loin d'être banale. Tout d'abord, je trouve ça intéressant de voir un manga abordé un thème comme la transsexualité, mais le manga n'a pas l'être du genre sérieux donc je pense que cela va être traité de manière légère. L'histoire va sans doute être humoristique au vu de cette dernière phrase "Que va devenir leur relation sachant que Miyoshi a peur des femmes et que Mamiya est devenu une magnifique jeune fille ?" cela promet d'être très amusant à lire avec des scènes cocasses. Au-delà de ça, je suis curieuse de voir comment une histoire d'amour va se développer à partir d'une base comme celle-là.

     

     

    Ensuite, nous avons Le secret de l'amitié des éditions Akata qui sort le 14 février. C'est un one-shot qui fait collaborer deux artistes mais aussi deux amies. Le manga sera disponible en version numérique. Voici un résumé de l'histoire :

    Eiko et Moe sont les meilleures amies du monde, pourtant tout les oppose en apparence. La première est physiquement banale, tandis que la seconde est si belle qu’elle fait tourner la tête de tous les garçons qu’elle croise. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un de ses camarades lui déclare sa flamme… Mais à chaque fois, Moe répond d’une manière étonnante : sortir avec elle, cela signifie aussi qu’il faut être aux petits soins avec Eiko. Aussi, très souvent, les garçons abandonnent… jusqu’à l’arrivée d’un certain Tsuchida. Ce dernier semble faire preuve d’une patience et d’une compréhension rares. Et si la relation des deux amies finissait par changer ?

      

    Là je dois dire que le résumé m'a rendue perplexe. En effet, je n'ai jamais connu, que ce soit IRL ou non, de relation amoureuse où c'est presque comme un ménage à trois. Il est vrai que lorsqu'on a un copain, c'est normal qu'il soit gentil avec tes amis mais de là à être aux petits soins ?! Je ne sais vraiment pas quoi penser de cette histoire mais je suis sûre qu'elle sera intéressante. En effet, les éditions Akata essaient de trouver des histoires qui sortent un peu de l'ordinaire. Cependant, j'ai comme l'impression qu'avec la "patience et d’une compréhension rares", le ménage à trois va devenir un triangle amoureux...

     

     

    Et pour finir, nous avons Adieu mon utérus des éditions Akata qui sort le 14 février. C'est également un one-shot que nous propose Akata. Ce n'est vraiment pas le genre de lecture que je lis habituellement, mais je vous invite à lire le résumé tout de même :

    Yuki Okada, à 33 ans, avait tout pour être comblée  : mariée et heureuse, mère d'une petite fille, et exerçant le métier qu'elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin pour un simple retard de règles, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l'attend  : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l'utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d'abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu'il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu'elle souhaite vraiment  ?

    J'ai trouvé que faire un manga autobiographique de ce genre était une idée brillante. En effet, le cancer n'est pas chose rare de nos jours, malheureusement, personne n'est préparé à cela et aborder un thème aussi compliqué et rude pour expliquer ce que l'on a vécu, cela ne peut être qu'intéressant et sincèrement émouvant lorsqu'on sait que c'est la véritable expérience de Yuki Okada. Avec les quelques planches que j'ai pu voir sur internet, je ne pense pas me tromper en disant que l'auteure a réussi à traiter un sujet aussi sérieux d'une manière assez "cartoonesque" pour nous expliquer cette épreuve de manière plus simple et plus compréhensible pour les lecteurs.


    8 commentaires
  • Déjà un mois est passé depuis la première chronique, nous voilà en novembre et seulement deux nouvelles licences ont retenu mon attention. On commence avec Par-delà les étoiles des éditions Akata, prévu pour le 29 novembre. Ce one shot a été fait par le même auteure que Perfect World, et est disponible en version numérique. Voici un petit résumé :

    Hana rentre en première année à l’université. Mais, hantée par le souvenir d’un amour impossible, la jeune femme a bien du mal à envisager son avenir… Pourtant, grâce à sa rencontre avec Izumi, président du club d’astronomie, mais aussi avec ses autres membres, elle va élargir ses perspectives et retrouver goût à la vie.

    Chronique #2  

    © by ARUGA Rie / Kôdansha

    Tout comme dans Perfect World, l'auteure utilise des personnages presque adultes vu qu'ils sont à l'université, dévoilant un shojo plus mature que les romances lycéennes habituelles. Quand j'ai lu le résumé, l'histoire m'a beaucoup fait penser au manga Toi, ma belle Etoile (nobi nobi) à cause du club d'astrologie et du fait que c'est grâce à cela qu'elle va reprendre goût à la vie. D'ailleurs avec le club d'astrologie, j'ai également pensé à Twinkle Star (delcourt).

    En ce qui concerne l'histoire, les bases semblent ordinaires. En effet, je pense que Hana va tomber amoureuse de Izumi, mais son passé va ressurgir dans sa tête ce qui va la bloquer dans sa relation avec lui. Elle va surmonter cette épreuve petit à petit avec l'aide de son club et de ses amis du club. Mais on peut s'attendre au fait que l'homme de son amour impossible va ré-apparaître. Mais tout se terminera lorsqu'elle en parlera avec Izumi. J'espère voir une relation profonde entre les deux protagonistes principaux qui, mais au vu du résumé, je suis sûre de voir un couple qui s'aide à évoluer et avancer.

    Je pense que l'auteure va prendre en compte tous les problèmes de société que peut avoir l'héroïne dans son histoire d'amour impossible et nous donner des zones de réflexion qui nous poussera à s'interroger.

    Je m'arrête là parce que le manga est un one shot et je vois mal une histoire plus complète.

     

    Ensuite, nous avons Train de nuit dans la voie lactée des éditions nobi nobi qui sort le 14 novembre. Il existe un anime sorti en 1985 : www, et un film de 2007 : www reprenant l'histoire du one shot. En effet, à la base, l'histoire est un roman, un grand classique de la littérature japonaise.

    Issu d’une famille pauvre, Giovanni travaille dur après l’école et doit s’occuper seul de sa mère malade. Le jour de la fête du Centaure célébrée dans son village, le jeune garçon se retrouve soudain assis dans un train traversant la Voie lactée avec Campanella, un de ses camarades de classe. Est-ce un rêve ? La réalité ? Un merveilleux voyage céleste débute alors, permettant aux deux amis de rencontrer des personnages étonnants et de découvrir des lieux tous plus fantastiques les uns que les autres… Jusqu’où ce train va-t-il les mener ?

    Chronique #2 

    Manga Junior Meisaku Series: “Gingatetsudo no Yoru” ©2015 Hinata Kino / Gakken Education Publishing Co., Ltd.

    Pour ce manga, je pense qu'on va avoir une très belle histoire, loin des clichés, en même temps c'est adapté d'un roman. Je pense qu'on va avoir à faire à une histoire d'amitié entre les deux petits garçons. On peut penser qu'il va aller dans le monde de chacune des constellations qui existent, des mondes différents les uns des autres il va découvrir des choses merveilleuses et apprendre beaucoup, ce qui aura des conséquences sur lui et sur sa vision du monde. Cette expérience le fera grandir. Le titre m'a fait pensé au film Le Pôle Express, sans doute à cause du train qui les emmène de destination en destination.

    Je pense que son périple se terminera dans le monde du centaure qui lui permettra de comprendre si c'est un rêve ou non mais peut-être que ce train était à destination des étoiles car il est mort ce jour-là, à la fête du centaure. Mais dans ce cas, pourquoi y-a-il un de ses camarades avec lui ?

    Évidement, l'histoire va sans doute aller au-delà de ça, mais c'est ce que je pense de l'histoire dans les grandes lignes.


    votre commentaire
  • Bonjour, voici un nouveau genre d'article que je faisais un peu avant mais je vais changer un peu le concept. En effet, maintenant, je vais essayer de vous parler des nouvelles licences à venir qui m'intéressent, expliquer pourquoi elles m'intéressent et dire ce que j'attends du manga en lisant simplement le synopsis. J'espère que ce genre d'article vous intéressera, si c'est le cas faites le moi savoir. J'en ferais un chaque début de mois.

     

    En ce début de mois d'octobre 2018, deux nouvelles licences m'ont particulièrement intéressées. Tout d'abord Real Girl des éditions Pika qui sort le 3 octobre. En France, on peut connaître la série grâce à l'anime sortie au printemps 2018. D'ailleurs une deuxième saison est prévue pour 2019. Mais pour ceux qui ne connaissent pas du tout, de quoi ça parle ?

    Hikari Tsutsui, surnommé Tsutsun, est un lycéen asocial, mal dans sa peau et persécuté par les autres élèves. Il ne trouve satisfaction auprès de la gent féminine qu’à travers les animes et les jeux vidéo. Un jour, alors qu’il se retrouve coincé en heure de colle avec Iroha, la fille la plus dévergondée du lycée, il s’apprête à vivre le pire supplice de sa vie. Mais les choses ne se déroulent pas comme il l’avait imaginé... L’histoire de la rencontre improbable entre un otaku et une bimbo.

    La série se compose de 12 tomes au total, et ça sera la première œuvre de l'auteure a atteindre le marché français.

    Chronique #1 -Sorties octobre 2018-

    3D KANOJO (REAL GIRL) © MAO NANAMI / Kodansha Ltd.

    Une histoire qui semble vraiment ordinaire. En effet, d'après le résumé on peut s'attendre à une fille ultra jolie mais pas pour autant populaire puisqu'elle est dévergondée mais le contraire peut également être possible. Et à l'opposé, on a un garçon un peu otaku et qui est sans ami. Les personnages n'ont pas l'air d'être originaux mais leurs différences m'ont l'air très intéressantes. Cela mériterait d'être approfondit et exploité pour en faire des scènes totalement atypiques. Un point qui pourrait être profitable au manga, c'est le fait que les personnages semblent avoir des personnalités bien distincts, ceci pourrait permettre au lecteur de s'identifier, évidemment sans tenir compte des mots "otaku" et "dévergondée". J'aimerais trouver des personnages authentiques qui m'entraînent vraiment dans l'histoire où simplement des personnages qui aillent au-delà des apparences.

    J'espère voir une histoire qui soit autre chose qu'un coup de foudre ou tout ce qu'on a déjà vu et re-vu dans les Shojos. Parce que pour le moment, avec le résumé, je m'attends au pire. En effet, comme par hasard ils sont collés ensemble, le même jour et d'après ce que je comprends, ils sont tous seuls. Oui c'est vrai que souvent dans la vie il y a de si belles coïncidences. Après, c'est normal, sinon il n'y aurait pas d'histoire et je conçois que l'auteure puisse s'appuyer sur un cliché pour fonder son scénario. Dans ce cas-là, je veux voir quelque chose de vraiment original.

    On apprend pas grand chose sur l'histoire alors je ne peux rien dire de plus si je ne peux pas me baser sur le résumé.

     

    Ensuite, nous avons Tant qu'il est encore temps (je t'aimerai) des éditions nobi nobi qui sort aussi le 3 octobre. Ce sera la première série de la mangaka à se vendre en France. Le manga est toujours en cours en VO avec, pour le moment, 7 tomes. Alors, quelle est l'histoire ?

    Lors du premier jour dans sa nouvelle école, la  douce  Misaki  fait la rencontre du dénommé “roi démon“,  Reï, un élève qui règne impunément sur l'ensemble du collège. Si la jeune fille a rejoint cet établissement pour espérer y trouver des réponses liées à la mystérieuse bague de son passé, elle se retrouve malgré elle face à la tyrannie et à l'arrogance du jeune monarque. Mais tandis, qu'en réalité, il tombe petit à petit amoureux d'elle, cette dernière ne semble avoir d'yeux que pour Yôta, un camarade de classe toujours prêt à lui venir en aide. Pourtant, ce que les deux garçons ne savent pas, c'est que pour  Misaki, atteinte d'une maladie rare, le temps est compté... 

    Chronique #1 -Sorties octobre 2018- Chronique #1 -Sorties octobre 2018-

    © by NOTOYAMA Keiko / Shôgakukan

    Alors là quand j'ai lu le résumé j'ai halluciné, comment ça pourrait être plus cliché. Cependant, nobi nobi, tout comme les éditions Akata, essaie de trouver des histoires qui sortent un peu de l'ordinaire. Déjà, tout se passe au collège donc quelque part il y a de l'originalité. Simplement en lisant, on dirait un mélange entre deux autres mangas Close to Heaven et Black Prince & White Prince. Malgré des personnages qui semblent assez typiques Shojos, j'espère voir au moins une héroïne avec du caractère mais le mot "collège" m'effraie un peu. En effet, c'est pas vraiment la période de sa vie où l'on a le plus de caractère, cependant le fait qu'elle soit atteinte d'une grave maladie pourrait jouer sur sa maturité. Par contre voir le nom de deux garçons différents dans la résumé me laisse penser que l'on va rencontrer un jolie triangle amoureux.

    En ce qui concerne la "mystérieuse bague" je prie pour que cela ne soit pas une histoire comme dans Georgie où elle recherche qui elle est véritablement, qui sont ses parents et qu'elle découvre qu'elle est une princesse ou je ne sais quoi et qu'au final sa maladie soit opérable et puisqu'elle a l'argent maintenant POUF elle est guérie. Si la série se finit comme ça, je pense que je ferais un coup de gueule pire que pour Shojo Relook. J'espère voir une histoire un peu plus profonde abordant des thèmes tout aussi intéressants et "matures" qu'une maladie orpheline.

    On apprend pas grand chose sur l'histoire alors je ne peux rien dire de plus si je ne peux pas me baser sur le résumé.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique