• Découverte #29 -Ma Petite Femme-

    Synopsis

    Ce manga est sorti chez nous en juin 2018. C'est la première série de l'auteure a être sortie en France. La série a été licenciée par Soleil Manga. Voici un résumé de l'histoire : Hinata Nakagawa, ses 16 ans révolus, va enfin rencontrer l’homme qui lui a été promis. Selon les dires il est riche, gentil et à peine plus âgé qu’elle. Il est en fait plus jeune d’une année, a mauvais caractère et est plus petit qu’elle. Mais en apprenant à le connaître, elle découvre un garçon complexe et attachant. Pour autant leurs noces ne seront pas aussi paisibles que prévu.

    Manga news

    Informations

     
    Titre Original :   オレ嫁。~オレの嫁になれよ~ / Oreyome. - Ore no Yome ni Nareyo
    Titre : Ma petite Femme
    Auteur : Sano Airi
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Soleil                                                                                                                            Nombre de tomes : 1 (VF) / 11 (VO)                                                                                                                                                                                                                 

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    /!\ Attention, possibilité de SPOIL /!\

    Commentaire avant lecture : la jaquette est très belle, elle est très colorée et attire vraiment le regard. Les éditions Soleil mangas ont pris la liberté de faire une décoration autour du titre, une liberté qui rend vraiment bien, ça fait un rappel avec les fleurs de la couverture. Par contre, je m'interroge sur le choix du titre, je ne suis pas sûre qu'il soit vraiment pertinent.

    Quand j'ai lu le résumé, j'ai pensé que c'était un Shojo classique avec une histoire banale et c'est en parti vrai. Quand j'ai fini ma lecture du tome 1, je me suis dit que la relation entre les deux protagonistes principaux me faisait beaucoup penser à celle qu'entretienne les personnages dans « Lovely Friday ». Avec un garçon amoureux d'une fille plus âgée et ce garçon certes plus jeune mais qui a un caractère bien trempée. L'histoire aborde le thème de succession d'une riche famille et de mariage arrangé, ce qui n'est pas rare dans le genre, ici je pense notamment à « Happy Mariage ». Par contre, j'aime beaucoup comment l'auteure a introduit l'histoire : Hinata, en uniforme de lycéenne qui lance "Je dois me rendre à mon mariage, aujourd'hui", je dois avouer qu'il n'y a pas meilleure accroche pour le lecteur.

    Au départ, l'héroïne devait épouser un garçon gentil et de deux ans son aîné et elle se retrouve avec un garçon autoritaire, désagréable et d'un an son cadet. Dès lors, on comprend qu'il y a un problème et c'est au fil du manga qu'on comprend que le garçon qu'elle devait épouser et en réalité le grand frère de Zen (le protagoniste principal). C'est alors qu'on s'interroge sur ce soudain changement et nous n'en saurons pas plus à ce propos pour le moment. Quand j'ai lu les premières pages du chapitre 1, j'ai n'en croyais pas mes yeux de voir Hinata aussi passive. Elle a accepté sans se révolter ce mariage forcé organisé par son grand-père. D'habitude l'héroïne a tendance à se rebeller face à ce genre de chose et même dans la vraie vie, non ?

    L'histoire essaie d'aller trop vite. En effet, il y a un total de 11 tomes et les personnages sont déjà amoureux l'un de l'autre. Comment l'auteure va faire durer sa série encore 10 tomes supplémentaires avec des personnages en amour. Par contre, je trouve très amusant de voir que même si Zen est amoureux d'Hinata, ça ne l'empêche pas de continuer à être désagréable (malgré un certain adoucissement) et à la taquiner. Évidemment, le manga est truffé de clichés. Nous trouvons le mariage arrangé, comme dit précédemment, ensuite l'inévitable docilité de la fille face à l'homme, le triangle amoureux qui est à mon sens le plus commun des clichés, etc. Sinon, la lecture est agréable et les rebondissements sont plus ou moins intéressants.

    En ce qui concerne les personnages, il y a clairement deux protagonistes principaux. Leur caractères sont plutôt bien détaillés, ils ont chacun une personnalité qui leur est propre. Dans un sens, je trouve qu'ils se complètent autant physiquement que mentalement : Hinata a une forme d’innocence qui fait ressortir un côté enfantin mais physiquement c'est le contraire et inversement pour Zen, c'est un enfant physiquement mais qui est mature pour son âge.

    Donc les personnages, tout d'abord, nous avons Hinata, une fille pleurnicheuse, niaise, rêveuse et qui est totalement soumise à son hôte plus jeune (je le rappelle). Après c'est une fille très simple, assez attachantes et plutôt mature à certains moments et je précise bien "certains". Par contre, à part son grand-père et sa mère qu'on voit dans un flash-back, à aucun moment ses parents sont introduits. Ils n'apparaissent quasiment pas et ne sont presque pas mentionnés, alors heureusement que dans les premiers chapitres on voit Zen venir la chercher chez elle parce que j'étais presque à me demander si elle était pas orpheline. Par contre j'en suis sûre ses parents n'en ont rien à faire d'elle parce qu'ils ne réagissent pas au fait qu'elle vive chez Zen vers le milieu du tome 1. Hinata est le personnage qui donne de la légèreté, de la fraîcheur et de l'humour à l'histoire.

    Passons maintenant à Zen. Il est toujours arrogant et violent, et martyrise souvent sa future épouse. En ce caractère, on voit clairement une part d’immaturité, en même temps ce n'est qu'un enfant encore. Pourtant, il ne peut pas s'empêcher de faire son mec mature. Au fur et à mesure de l'histoire, on comprend vite qu'il a un bon fond, que c'est un gars gentil mais qui ne veut pas le montrer. Je crois qu'il doit éprouver un malin plaisir à mettre à bout Hinata en essayant de dépasser les limites de la jeune fille. Un peu maladroit de sa part de vouloir sauter toutes les étapes d'une relation pour déjà tenter de la "faire sienne". D'ailleurs, je trouve que c'est parfois gênant voire même "malaisant" puisqu'on voit la jeune fille pas qu'une fois en sous-vêtement et pour presque aucune raison vraiment valable (entre Zen qui la déshabille de force, Hinata, ivre, qui commence à enlever ses vêtements...).

    Les autres personnages que l'on peut rencontrer tout le long du tome ne sont que de la décoration et je trouve ça vraiment dommage, cela aurait pu donner de la profondeur à l'histoire parce que là ça fait vraiment conte de fée pour enfant. Bon c'est vrai qu'il y a Yoshida, un des majordomes, qui pourrait être un personnage récurrent par la suite au vu de son chara-design très détaillé. Et il y a aussi Sô, le frère aîné de Zen,qui est vraiment détestable et qui apparaît dans les deux derniers chapitres de ce premier volume. Il est totalement à l'opposé de Zen, il est le parfait prince charmant dont rêvait Hinata au début de l'histoire, il est mature et viril. Cependant, je reconnais que j'aimerais savoir la raison pour laquelle il est subitement parti à l'étranger, laissant à son petit frère toutes ses responsabilités. Je ne sais pas s'il est tombé sous le charme de notre héroïne, surtout en se peu de temps, mais il "la veux" comme si Hinata était le premier prix d'une tombola.En tout cas rien qu'avec ses mots, tu comprends bien que ça va être la première épreuve que le couple Zen x Hinata va devoir affronter.

                                 

    Graphiquement, j'aime beaucoup, c'est très beau, c'est largement dans la moyenne de ce qu'on peut trouver dans les Shojos. Ici, je trouve que les chara-design des personnages sont très importants. En effet, prenons par exemple Zen et son comportant changeant (un coup gentil, un coup méchant), ça rythme vraiment l'histoire. De plus, la différence d'âge est évoqué pas mal évoqué explicitement ou implicitement dans ce premier tome (d'ailleurs, je trouve ça étrange parce qu'en vrai ils n'ont qu'un an d'écart) et cela est vraiment bien représenté via les dessins où les traits du personnage font clairement plus enfantin que ceux d'Hinata. Les fonds sont, dans l'ensemble, détaillés, montrant ainsi la richesse du jeune héritier, mais on retrouve tout de même le classique fond Shojo avec des fleurs, des étoiles, etc.

    Conclusion

    Un premier tome sympathique malgré quelques points négatifs au niveau de l'histoire avec le fait qu'elle va trop vite à mon goût et qu'elle manque cruellement d'originalité (plusieurs clichés rencontrés), et au niveau des personnages qui sont beaucoup trop classique pour moi. Cependant, l'auteure a su garder mon attention grâce aux quelques zones d'ombres du manga. En effet, pourquoi Sô est-il parti sans rien dire et pourquoi est-il revenu si soudainement ? Pourquoi Hinata a-t-elle accepté ce mariage sans rechigner ? J'attends la suite avec impatience pour éclaircir ces mystères.

     
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Septembre à 15:31

    Je n'ai pas lu la review afin de ne pas me spoiler comme ce manga est sur ma liste de mangas à lire, mais le résumé me fait penser à soredemo sekai wa utsukushi, mais en 'moderne' comme l'histoire se passait dans un monde historique. 

      • Samedi 8 Septembre à 16:40

        Je ne peux pas dire, je ne connais pas le manga dont tu parles ^^'

      • Samedi 8 Septembre à 16:52

        C'est étonnant, il me semble pourtant qu'il est connu, ou alors je me trompe dans les noms :/ Après peut-être que tu le connais sous son nom anglais et pas celui japonais. 

      • Samedi 8 Septembre à 17:54

        Il se peut qu'il soit connu mais j'ai regardé sur google et que ce soit le nom VO ou VA je ne connaissais pas du tout avant que tu m'en parle. Après avoir lu le résumé de l'histoire, c'est vrai qu'on pourrait croire que les histoires sont similaires donc si tu lis Ma Petite Femme tu verras si c'est vraiment le cas (en espérant que non xD)

      • Samedi 8 Septembre à 18:47

        Comme quoi x) 

        Oui je te tiendrais au courant, peut-être que j'aimerai bien dû coup, car j'avais plutôt apprécié l'anime de soredemo, donc à voir. 

      • Dimanche 9 Septembre à 19:31

        Alors je dois être dans les 39 chapitres et mon dieu que c'est cliché ! Ça m'énerve, hormis le fait que l'héroïne soit niaise à souhait, le gars arrive à chaque fois pour la secourir, il l'espionne ou quoi ? De plus, je trouve que tout s'enchaîne très vite, trop vite même. On a même pas le temps de découvrir les personnages et l'histoire qu'ils sont déjà amoureux. Aussi ça m'énerve car ils ne font que parler de leur mariage, il n'y a aucune histoire, ce n'est que ça. Enfin, je trouve idiot que le gars soit autant prit pour un enfant et qu'il mesure 1m10, alors qu'il n'ont qu'un an d'écart, et puis après il a le même âge que la fille donc c'est encore plus ridicule, surtout qu'à cet âge là, les garçons ont quant même atteint une certaine taille. Je sais qu'au Japon ils sont plus petits, mais c'est proportionnel dans les tailles en comparaison à nous, donc pourquoi la fille est-elle plus grande ?

        Merci pour cette lecture Rioko, une fois de plus j'ai pu me moquer des personnages gnangnans^^

      • Lundi 10 Septembre à 10:55

        La fille est censée avoir 16 ans et le gars 15, et donc si je compare avec mon expérience c'est vrai qu'en troisième j'étais légèrement plus grande que les garçons mais après moi j'étais assez grande (genre 1m68) et au Japon les filles sont jamais super grande surtout dans les mangas j'ai l'impression donc c'est vrai que c'est grave exagéré leur différence de taille.

        Toujours là pour te servir x)

    2
    Dimanche 9 Septembre à 15:36
    Charles phoenix

    Merci pour cette découverte et ce résumé/avis très détaillé

      • Dimanche 9 Septembre à 19:16

        Mais je t'en pris, c'est le but du blog après tout x) alors c'est plutôt à moi de remercier les gens de me lire...

    3
    Dimanche 9 Septembre à 15:55

    Ahhh ! Ce manga ! Je me suis procuré le tome 1 aussi car j'avais eu l'occasion de lire une bonne partie de manga en scan vf avant qu'il soit licencié. Alors oui je te le confirme ce manga c'est un condensé de clichettitudes et Hinata une "pure" héroïne de shojo pour le coup, d'ailleurs Zen est pas mal cliché aussi. Après je dirait que ce genre de mangas on les kiff aussi parce que c'est cliché. Même si des fois l'héroïne me tape grandement sur les nerfs pour certaines choses, dans l'ensemble j'aime bien l'histoire, elle casse pas des briques mais elle se lit facilement, on s'ennuie pas puis les graphismes sont très beau je trouve aussi.

    Pour ce qui est du tome 1, je suis tout à fais d'accord avec toi. ça va trop vite aux début et les moments un peu "gênant" comme tu dis, franchement pour un tome 1 je m'en serais passé aussi, en effet.

      • Dimanche 9 Septembre à 19:20

        Oui j'ai beau dire "oui ce manga est cliché" ou "il y a quelques points négatifs" ça ne veut pas dire que je déteste, j'adore les Shojo et quoique je fasse je pense que j'adorerais toujours, et c'est pareil pour celui-là (bon après il y a des exceptions comme Shojo Relook par exemple).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :