• Beastars saison 1

    Beastar

    Informations
    Studio d'animation : Orange 
    Saison : 2019
    Licencié en France : Oui
    Editeur VOD : Netflix
    Nombre d'épisodes : 12
    Titre Original :  ビースターズ
    Titre : Beastars
    Auteur : Itagaki Paru
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Kioon
    Nombre de tomes : 13 (VF) / 22 (VO)
    Extraitwww
    Disponible en version numérique

     

     

    Synopsis

    À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !

    Legoshi est la cible de toutes les suspicions. Parce qu’il était proche de Tem, parce qu’il est une des dernières personnes à avoir été vues en sa compagnie, et surtout… parce que c’est un loup. Pourtant, sensible et timide, il fait son possible pour réprimer ses instincts. Hélas, ses efforts sont vains face au vent de discrimination qui souffle sur le pensionnat…

    Le seul qui pourra apaiser ce climat de terreur est le Beastar, le leader de l’école. Pour l’heure, les candidats se préparent, les élections approchent... Le favori n’est autre que le cerf Louis, étoile incontestée du club de théâtre auquel appartient Legoshi. Bien décidé à remettre les carnivores à leur place, il fait mine de ne pas craindre les crocs acérés du loup gris. Mais peut-être serait-il mieux avisé de ne pas le sous-estimer !

    Allégorie frappante de notre société, Beastars renverse toutes les conventions ! Quand l’herbivore fait preuve d’une ambition carnassière, le loup devient le paria... Au cœur de jeux de pouvoir impitoyables, jusqu’où peut-on refouler sa vraie nature ?

    Review

    Je ne pensais pas que cette série me plairait parce qu'une histoire avec des animaux, ça ne me donnait pas vraiment envie malgré un côté original, mais j'avais tort. J'ai été agréablement surprise de constater que l'histoire est plus intéressante que ce que je pensais. Le manga Beastar a eu beaucoup de succès dès sa sortie c'est pourquoi il est normal qu'un anime ait vu le jour. J'ai voulu tenter pour voir. Je n'avais pas de réelles attentes, mais j'ai été bluffée.

    Beastars saison 1

    Un cadre de Zootopia, une histoire complexe

    L'univers de Beastars

    Je dois avouer qu'au début j'ai beaucoup pensé à Zootopia. En effet, nous suivons les aventures d'animaux anthropomorphes donc qui ont une apparence plus ou moins humaine et qui vivent en société. Tout comme dans le Disney, on parle de carnivores et herbivores qui cohabitent ensemble avec succès. Mais ce n'est qu'une façade, puisque les herbivores vivent dans la peur constante de mourir parce que les instincts de survie ou de chasse sont toujours présents au fond de chaque être. La peur est beaucoup plus présente depuis que certains herbivores ont été mystérieusement tués. C'est là que commence Beastars.

    Au cœur d'une romance "interdite"

    J'ai vite accroché à la série puisqu'on commence dès les premières minutes par une scène flashforwar, où l'on voit nos protagonistes principaux. En effet, l'auteur a décidé d'informer le spectateur de qui est le "héros" de l'histoire à travers une scène future, que nous verrons plus tard dans l'anime. C'est un choix très intéressant si l'on tient compte de la scène suivante. Mis à part le début et la fin de ce premier épisode, l'anime commence réellement à partir de l'épisode suivant.

    L'anime se concentre sur un loup gris nommé Legoshi, qui étudie dans un lycée qui prône la cohabitation d’élèves herbivores et carnivores, mais où récemment un étudiant herbivore a été sauvagement dévoré. Les soupçons se tournent vers notre protagoniste principal tout naturellement puisque la victime et lui font tous les deux parties du même club de théâtre et puis, Legoshi est étrange, très grand et c'est un carnivore. Mais le spectateur comprend vite quel est la nature de notre héros. Cependant, sa rencontre avec Haru, une lapine, va changer sa vie dont qui il est, ou plutôt la personne qu'il essaie d'être.

    L'histoire de Beastars se concentre sur la relation de ces deux personnages que tout oppose. Connaissances, amis et plus si affinités, ils passeront par de nombreuses étapes et évolueront tout au long de cette première saison. Les protagonistes évolueront au contact des uns et des autres, c'est d'ailleurs ce que je trouve le plus intéressant dans l'histoire. Mais les derniers épisodes troublent le spectateur, on est en droit de se demander si quels sont les sentiments de Legoshi. En tout cas, on peut reconnaître que Beastars sollicite beaucoup notre curiosité, c'est très intrigant pour le spectateur de connaître la suite des évènements. En effet, deux mondes séparent nos héros, ils ne sont ni de la même espèce ni le même régime alimentaire si vous voyez ce que je veux dire.

    Selon moi, cette série est une métaphore de la société qui montrent les inégalités sociales à travers l'apparence des personnages. Pas tout le monde naît avec les mêmes chances. Je trouve que c'est très intéressant comment le sujet est mis en perspective. De plus, de ce que je peux interpréter de l'histoire, je peux dire qu'importe nos différences, l'amour se trouve partout. Mais cette série nous montre-t-elle vraiment la naissance d'un premier amour ? J'attends vraiment de regarder la saison suivante pour en apprendre davantage sur les sentiments de Legoshi.

    Outre la romance, la série aborde de nombreux autres sujets plus délicats comme les réseaux criminels et leur business sombre. L'histoire est assez trash, ce n'est pas une série que je peux conseiller aux plus jeunes. En effet, entre les scènes sanglantes, les scènes assez érotiques et le langage assez cru, Beastars vise un public averti.

    Des personnages torturés

    Il y a vraiment beaucoup de personnages dans cette série, c'est logique puisque l'intrigue se déroule dans une école. Certains manquent de profondeurs et ont à peine été évoqués, mais la saison sera peut-être la saison qui les feront briller. Pour ce qui est des personnages plus important comme Legoshi, Haru, Louis, Juno, Jack ou encore Gohin, ils sont vraiment tous géniaux. Le spectateur apprend à les connaître petit à petit et on s'y attache vraiment comme avec le meilleur ami du héros, le Golden Retriever. On comprend très vite que c'est quelqu'un de très gentil et s'inquiète beaucoup pour son ami. J'espère voir ce personnage avec un rôle un peu plus important à l'avenir.

    Dans cette série, j'ai l'impression que beaucoup de protagonistes ont une part d'ombre en eux et ne savent pas comment vivre avec. C'est d'ailleurs ce que ressent notre jeune loup gris préféré. C'est un personnage très intéressant puisque c'est le seul personnage, il me semble, à souffrir de sa condition de carnivore. Legoshi freine au mieux ses instincts comme on le voit tout au long de la série, mais au contact de Haru, j'ai l'impression qu'il commence à s'accepter petit à petit.

    Finalement, les personnages sont un peu tous similaires dans le sens où ils sont assez complexes du fait de cette part d'ombre, mais ce qui est captivant de voir c'est la manière dont ils évoluent et pourquoi ils évoluent. Ce sont des adolescents et ils reflètent bien les générations d'aujourd'hui. En effet, ils sont perdus et se cherchent dans un monde inégalitaire, nos protagonistes sont en quête d'identité. L'auteur a défini une personnalité, une psychologie pour chacun d'eux et cela donne tellement un côté plus humain à ces personnages à l'apparence animalière.

    BeastarsBeastars

    Graphismes et bande-son de qualité

    En ce qui concerne la qualité des graphismes, j'aime beaucoup le rendu. Ce mélange de 2D et 3D donne un résultat vraiment très agréable à regarder. Même si je dois avouer qu'au début, cela est vraiment étrange pour l'œil. De plus, les personnages ont beau être des animaux, les émotions sont très bien retranscrites. Finalement, j'ai vraiment l'impression de regarder une série avec des humains en tant que personnages. J'aime aussi le fait que l'anime soit ni trop dark, ni trop coloré, cela dépend plus de  l'ambiance de la scène. 

    D'ailleurs, du côté des soundtracks et de la bande-son en général, c'est très jazzy, qui pourrait en déranger certains, mais qui m'a charmée. Je dois vous avouer que la musique se fond tellement bien avec l'atmosphère qu'on ne la remarque presque pas. Qu'on s'étende bien, je ne dis pas que les musiques sont inexistantes, je veux dire qu'elles jouent leur rôle de mettre les spectateurs dans l'ambiance des scènes qu'on regarde, contrairement à un shōnen de combat où la musique doit être entraînante. Pour ce qui est de l'opening, j'aime beaucoup Wild side seulement, les graphismes stop-motion font froids dans le dos quand même, surtout la première fois que je les ai vus.

    Avis Positif 15/20

    Pour conclure, cette série est vraiment excellente et j'attends de regarder la suite avec impatience. L'histoire est intéressante malgré un petit triangle amoureux qui me dérange un peu, mais qui donne du rythme à l'histoire et aussi du suspense. Les personnages sont attachants et compliqués ce qui fait l'une des forces de Beastars. La série est à l'opposé de tout ce que j'avais imaginé comme série et je suis ravie d'avoir mis mes préjugés de côté. Certes les graphismes vont en déranger certains, mais mis à part cela, c'est un anime à voir.

    « Nouvelles Licences Mars - 3 séries "must read"Back to You »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mars à 14:33

    Moi aussi je l'ai regardé, j'ai adoré *^*

    Par contre à la fin j'ai pas trop compris ce qui est arrivé au cerf

      • Dimanche 14 Mars à 15:00

        Je pense qu'à la fin il a simplement arrêté d'être le bon toutou qu'il doit être et s'est rebellé, mais je pense que c'est expliqué dans la saison 2. Après je pense qu'il va continuer à afficher son image parfaite à l'école, mais dans l'ombre il va montrer son vrai visage. C'est ma théorie :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :