• Découverte #13 -Cheeky Love-

    Cheeky Love

    Synopsis

    Oui le manga date déjà de février mais puisque le tome 4 sort dans peu de temps, je voulais faire une petite critique du tome 1 pour vous donner une idée de l'histoire. C’est le premier manga de Miyuki Mitsubachi a être publié chez nous aux éditions Delcourt / Tonkam. Il est toujours en cours au Japon avec 10 tomes. Voici un petit résumé de l’histoire : « Yuki est devenue la manager du club de basket de son lycée dans le but ultime (mais secret) de rester auprès du capitaine de l’équipe. Un jour, Naruse, nouveau membre du club, finit par apprendre le secret de Yuki. Le jeune homme tombe amoureux de sa manager et passe son temps à asticoter l’héroïne, ce qui a le don de la rendre furieuse ! ».
    Informations

     
    Titre Original :  Namaiki Zakari / なまいきざかり
    Titre : Cheeky Love
    Auteur :  Miyuki Mitsubachi
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Delcourt / Tonkam                                                                                                                  Nombre de tomes : 5 (VF) / 11 (VO)                                                                 

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    Tout d’abord quelques commentaires d’avant lecture : J'ai tout de suite été attirée par la couverture. En effet, le fait que l'héroïne repousse le gars m'a fait penser que l'histoire serait plutôt amusante avec un prétendant assez enquiquineur. Ensuite, quand j'ai lu le synopsis, j'ai accroché direct. Côté positif pour la version française, le nom est très bien trouvé "Cheeky" signifie effronté, impertinent et cela correspond parfaitement au manga. Autre bon point, je trouve que la police du titre rend très bien et l'idée du petit drapeau pour rappeler le basket est vraiment bien trouvée.

    Dès le premier chapitre on discerne bien les deux caractères des personnages. Yuki est posée, calme (la plupart du temps) et reste souvent impassible grâce à son éducation dans une famille nombreuse. Cela lui sert d'ailleurs pour son rôle de manager de l'équipe de basket puisqu'elle y retrouve Naruse, un garçon qui passe son temps à la chercher alors qu'elle est son sempai (son aînée d'un an). Cependant malgré cette face qu'il montre, il passe sont temps à l'aider. En effet, après que Yuki est découvert que l'homme qu'elle aime a une copine, elle ne peut s’empêcher d'être triste à certains moments, et c'est là qu'intervient Naruse : il l'embête pour qu'elle pense à autre chose (de mon point de vue). Mais leur relation change dès qu'il l'embrasse et lui avoue être tombé amoureux d'elle.

    En effet, dans le chapitre 2 on constate que Yuki semble ne pas comprendre les sentiments de Naruse. Pour elle, il n'est pas sérieux et de toute manière, elle aime toujours son sempai. Mais une fois n'est pas coutume, il lui sauve encore la mise en l'entraînant à un rendez-vous pour lui changer les idées. C'est qu'à la fin qui lui fait bien comprendre la nature de ses sentiments.

    Puisque je suis quelqu'un de sympa je ne vais pas vous spoiler la suite mais si vous êtes comme moi et que vous adorer les shojo, je suis sûre que vous esquisserez un sourire à chaque fin de chapitre et que vous feriez tout pour savoir la suite. L'histoire n'est pas forcément originale mais les rebondissements sont vraiment géniaux. Je le conseille vraiment.

    Conclusion

    Après la lecture : Les personnages sont plutôt attachants. J'adore le côté enfantin de Naruse et son autre côté quand il essaie d'être plus mature et puis aussi son petit côté manipulateur. La protagoniste principale est vraiment top et sort du lot des autres héroïne trop fleur bleue et niaise. Elle a du caractère mais c'est aussi être sensible, elle me fait beaucoup penser à Chihiro dans Le Fil Rouge. L'histoire est pas mal. Et graphiquement j'aime beaucoup, on reconnaît les codes du shojo mais je trouve qu'ils sont moins accentué que d'habitude et les expressions des personnages sont vraiment bien réussi, on devine leurs pensées rien qu'à leur regard. Petit point négatif, les autres personnages passent à la trappe et ne servent à rien alors qu'il aurait pu servir à dynamiser l'histoire, Kido par exemple (je pense notamment à lui parce que c'est le personnage secondaire le mieux introduit dans l'histoire à mes yeux).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :