• Mon coloc d'enfer tome 1

    Living no Matsunaga-san © Keiko IWASHITA / Kodansha Ltd.

    Synopsis

    Miko est lycéenne. Ses parents devant s'occuper de sa grand-mère malade, elle se retrouve à faire de la colocation dans une grande maison appartenant à son oncle. Non seulement elle n'est pas habituée aux tâches ménagères, mais en plus ses colocataires sont tous des adultes un peu bizarres. Le plus âgé d'entre eux, Matsunaga, fait un peu peur à Miko mais s'avère en réalité être quelqu'un de très prévenant. Bienvenue dans le premier épisode de cette joyeuse histoire de colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé qu'elle.
    Informations
    Extrait : www
     
    Titre Original : リビングの松永さん  / Living no Matsunaga san
    Titre :  Mon coloc' d'enfer
    Auteur : Keiko Iwashita
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Pika
    Nombre de tomes : 8 (VF) / 9 (VO)

    Disponible en version numérique

     

    Review

    Mon coloc d'enferEn tant que grande amatrice de romance, je ne pouvais pas passer à côté de cette série. Mon coloc d'enfer est vraiment le shōjo typique racontant l'histoire d'amour d'une jeune lycéenne, mais qui te fait passer un bon moment, sans prise de tête, juste à savourer ta lecture. Ce manga est vraiment plaisant à lire et est très mignon malgré les nombreux clichés qu'on puisse trouver.

    Une histoire classique qui fonctionne

    Contrairement à Héroïne malgré moi que j'ai lu récemment, qui est moins cliché que Mon coloc' d'enfer, mais dont je n'ai pas accroché plus que ça, ce shōjo-ci est vraiment une très bonne découverte. Ce n'est pas un coup de cœur, mais presque. Pourtant, côté histoire, il n'y a rien d'innovant, tout est du déjà-vu que ce soit la colocation, ou encore l'histoire d'amour entre une lycéenne et un adulte. Mais c'est peut-être ça qui m'a plu. En effet, parfois il m'arrive de lire des romances et de constater que l'auteure a vraiment tout essayé pour être originale, mais que cela impacte l'histoire puisque le récit devient alors moins fluide.

    Dans Mon coloc' d'enfer, c'est tout le contraire. L'histoire est simple et c'est suffisant à mes yeux. L'auteure pose très vite les bases du récit pour se concentrer sur la romance directement. Il y a également des touches d'humour très sympathiques qui sont le résultat de situation cocasse, voire ridicule, mais cela a eu le résultat escompté chez moi.

    Un point fort de la série selon moi, c'est bien sûr le fait que Miko commence à créer des liens avec tous ses colocataires. J'aime particulièrement les histoires où la romance ne fait pas tout et en effet, ici, l'auteure se concentre aussi sur le groupe de jeunes gens vivant dans la colocation et de leur interaction avec notre héroïne. Tous plus âgés que notre protagoniste, j'ai hâte de voir les relations qu'ils vont développer les uns avec les autres et tout ce qu'ils vont apporter à Miko.

    En ce qui concerne la romance qui occupe une grosse partie de l'histoire, c'est très cliché. Miko tombe très vite sous le charme de Matsunaga et c'est dommage selon moi, mais en même cela garde du sens du fait de la gentillesse du jeune homme et de son physique très attirant. De plus, les lycéennes sont souvent attirées par des hommes plus matures. Même si la romance n'est pas très originale, on ne pourra pas reprocher le côté mignon de tout cela.

    Cependant, contrairement à beaucoup d'autres histoire du même genre, qui sont très niaise, je n'ai pas retrouvé cette touche fleur bleue lors de ma lecture. En effet, je pense que les personnages, notamment l'héroïne, sont loin de correspondre à ce genre d'histoire.

    Mon coloc d'enferDes personnages attachants

    Pour ce qui est des personnages, l'auteure se concentrer surtout sur Miko et Matsunaga sans pour autant laisser de côté les autres colocataires. Il est vrai qu'ils ne sont pas aussi importants que nos protagonistes principaux, mais ils sont introduits à l'histoire et certains commencent même à avoir de l'importance.

    En effet, Asako et Kentarô sont les deux personnages secondaires parmi les colocataires à avoir un rôle présent dans l'histoire. L'auteure prend son temps pour ne pas introduire trop de protagonistes et cela est appréciable. Le lecteur peut déjà comprendre quels rôles auront ces deux-là. Kentarô sera le comique du groupe, toujours prêt pour apporter de l'humour, tandis que Asako sera sans doute la conseillère de notre héroïne.

    En ce qui concerne Miko, c'est vrai qu'elle est assez crédule, mais elle n'est pas aussi niaise que les héroïnes typiques des shōjos. Elle est sérieuse et fait toujours de son mieux ce qui en fait un personnage qu'on peut facilement apprécier. Matsunaga est aussi un personnage que j'affectionne aussi, ce n'est pas un badboy comme on en voit souvent, bien au contraire, c'est quelqu'un de bienveillant. Il a un petit côté maladroit et "déjanté" qui me font mourir de rire.

    Pour ce qu'on en sait des personnages, je les trouve vraiment tous attachants et intéressants à leur façon. J'espère que l'auteure prendra le temps de tous bien les développer parce qu'il y a vraiment du potentiel.

    Les dessins

    Graphiquement, j'aime beaucoup les dessins de l'auteure. Ils font typiquement shōjo, de ce fait, ils sont très détaillés en ce qui concerne les expressions des personnages. J'ai adoré la manière dont Keiko Iwashita dessine le personnage de Matsunaga. Honnêtement, la qualité des dessins a été l'une des raisons de me pencher sur cette lecture.

    Conclusion

    Mon coloc d'enfer a été une bonne découverte, c'est un manga que je vous recommande vivement si vous aimez les romances mignonnes sans pour autant être niaise. On est vite happé par l'histoire malgré les quelques clichés qu'on y retrouve. Les personnages sont vraiment tous excellents, même si pour le moment l'auteure s'est plus concentrée sur les protagonistes principaux, et le coup de crayon de l'auteure ne fait que renforcer l'immersion du lecteur lors de la lecture.

    « Découverte #46 -Héroïne malgré moi-Le siège des exilées tome 1 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Mars à 15:42
    Nico

    Coucou ^^

    Mon coloc' d'enfer fait partie de mes shôjo préférés de ces dernières années. C'est très classique comme tu dis mais l'autrice arrive à amener son histoire de façon intéressante, le tout avec humour et aussi beaucoup de sentiments. Je me suis vraiment attachée aux différents personnages. Et puis Matsunaga ♥

      • Mardi 30 Mars à 10:33

        Hello :)

        Je comprends pourquoi, je pense que mon dernier coup de cœur en termes de shōjo ça doit être This Teacher is Mine qui date de 2019 déjà. J'ai de plus en plus de mal avec les shōjos du genre romance, mais Mon Coloc' d'Enfer c'est un peu un retour aux sources qui fait du bien. On accroche vite et puis comme tu dis, c'est tellement simple de s'attacher aux personnages. Évidemment, Matsunaga est très charismatique, peut-être trop ha ha ha, impossible de ne pas craquer !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :