• Parmi eux

    Parmi eux

    Du même auteur

    Parmi eux

    Informations

     
    Titre Original :  花ざかりの君たちへ
    Titre : Parmi eux
    Auteur : Nakajo Hisaya
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Delcourt / Tonkam                         Nombre de tomes : 23                                Extrait du tome 1www                                                                   

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Mizuki Ashiya, 16 ans, est folle amoureuse de Izumi Sano, un lycéen ex-champion de saut en hauteur. Prête à tout pour rencontrer son idole, elle décide d’intégrer le même lycée que lui. Sauf que voilà : elle vit actuellement aux États-Unis et lui au Japon, et surtout, le lycée Osaka est un internat pour garçons ! Mais cela n’arrête pas l’énergique Mizuki qui quitte sa famille, traverse un océan et se déguise en garçon. Comble du bonheur, elle se retrouve dans la même classe que son idole et partage sa chambre. Bref, tout se passait très bien jusqu’à ce qu’elle se retrouve à l’infirmerie et que le docteur Uméda découvre sa véritable identité !

    Manga News

    Review

    Si je ne me trompe pas, c'est le premier manga que j'ai lu, un peu avant de commencer à lire H3 Shool. Ce manga a connu un succès indéniable autant au Japon qu'en France, sur Manga News il est dans les Shojos incontournables qu'il faut lire. De ce fait, il a eu de nombreuses adaptations télévisées, c'est-à-dire des dramas (live action). Je ne les ai jamais vu mais je sais qu'il existe plusieurs versions : Japonaise, Taïwanaise, Coréenne et chinoise.

    En ce qui concerne l'histoire, la base de celle-ci n'est pas tellement inédite. En effet, une fille fan d'Isumi Sano, champion lycéen de saut en hauteur, décide de se travestir pour entrer dans l'établissement pour garçons où se trouve son idole. Ce que je trouve assez originale, hormis le fait qu'elle revient dans son pays d'origine simplement pour rencontrer la personne qu'elle admire, c'est le fait que notre héroïne vienne des États-Unis, ce qui entraîne quelques scènes comiques à cause du fait que les coutumes et les manières d'agir ne soient pas les mêmes dans son pays qu'au Japon, je parle ici notamment de son premier contact avec Sano. Tout au long des 23 tomes, l'auteure s'attarde beaucoup sur le groupe d'amis qui entoure notre héroïne, l'amitié est vraiment au cœur de l'histoire, laissant un peu de côté l'histoire d'amour, mais celle-ci petit à petit évolue surtout dans les derniers tomes où elle se concrétise véritablement. En effet, avant cela, Mizuki ne se doutait pas que Sano était au courant de son secret.

    Mizuki, malgré ses stratagèmes pour paraître "garçon", ressemble à une fille ce qui entraîne beaucoup de scènes de quiproquo. En effet, l'auteure joue avec le côté "androgyne" de notre héroïne avec notamment Nakatsu qui tombe peu à peu sous le charme de Mizuki et qui se torture l'esprit à se demander s'il est vraiment gay, vu qu'à ses yeux Mizuki est un garçon. Après il y a toutes les scènes où évidemment tout le monde prend Mizuki pour une fille et la considère comme telle, et les personnages sont finalement étonnés de voir qu'elle est dans un établissement pour garçons. L'auteure s'amuse vraiment de ses troubles que suscite le physique de Mizuki. Cependant, quelques personnages sont, dès le début, au courant de son secret. Nous avons le médecin scolaire qui l'a repéré grâce à son flaire infaillible d'homosexuel, Taiki Kayashima ou le "gars aux esprits", colocataire de Nakatsu, qui a compris que Mizuki est une fille grâce à l'aura qu'elle dégage, et enfin Sano qui l'a compris en la portant dans le tome 1. Hormis le docteur Umeda, on pourrait se demander pourquoi ils n'ont rien dit mais cela est implicitement ou explicitement expliqué vers la fin de la série.

    Pour ce qui est de l'histoire, je trouve qu'elle est très recherchée dans le sens où l'amitié est au coeur de tout. En effet, notre héroïne se travestit et risque beaucoup, elle se retrouve dans une école de garçons aussi et arrive à créer des liens forts avec pas mal de personnes qui sentent que Mizuki est différente. Au-delà de la simple histoire d'amour, ce Shojo développe une histoire d'amitié et une évolution des relations qui pourront sans doute encore exister même après le lycée. Je trouve ça d'ailleurs très touchant.

    L'humour est très présent dans l'histoire ajoutant un peu de fraîcheur, je trouve que c'est une des grandes forces du manga avec l'amitié très présente et les personnages. D'ailleurs en parlant de personnages, ils sont vraiment attachants tous autant qu'ils sont. Le panel est assez long donc j'ai décidé de me concentrer sur les personnages les plus importants à mes yeux.

    On commence avec Mizuki qui est un personnage avec pas mal de caractère pour une héroïne de Shojo. On le remarque dès les premiers tomes où elle ne recule devant rien pour se rapprocher de Sano, même ci celui-ci n'est pas à l'image dont elle se faisait de son idole. Mais au fur et à mesure, une véritable complicité se construit entre eux. Le fait qu'elle prenne des décisions aussi importantes telles que partir au Japon et se faire passer pour un garçon, montre la force de ses convictions. D'ailleurs parlons-en de ça. Sans compter le fait que c'est tellement improbable vu qu'elle ressemble vraiment trop à une fille, mais admettons : je trouve ça incroyable que son secret ait pu durer aussi longtemps, presque tout le lycée. Mais après l'auteure a bien tourné la chose.

    Ensuite les deux personnages masculins sont plutôt charismatiques mais j'ai une petite préférence pour Nakatsu. Il s'est autoproclamé meilleur ami de Mizuki et c'est le premier à avoir été amical avec elle. C'est un personnage qui donne vraiment cette petite touche comique au manga, et j'aime particulièrement ça. Mais bien sûr, cela ne m'empêche pas de vouloir que l'histoire d'amour entre Mizuki et Sano se déroule bien. D'ailleurs j'aime beaucoup le triangle amoureux qui coexiste tout au long du manga. En effet, je trouve qu'il innove un peu dans le sens où Nakatsu se pense être gay. Il ne faut pas oublier non plus le docteur Umeda qui est un personnage-clé, il donne également un côté humoristique au manga tout comme Nakatsu mais avec, en plus, un côté sadique.

    Évidemment, il n'est pas étonnant de voir le secret de Mizuki dévoilé au grand jour. Plus d'une fois, le secret a failli être connu de tous, mais la chance a toujours été du côté de notre héroïne avec je ne sais quel tour de passe-passe. Mizuki n'est pas du genre à se défiler et assumera complètement les conséquences de ses actes. L'auteure nous offre une fin digne de son œuvre avec beaucoup de réalisme. Dans le dernier tome, le lecteur se sent toucher de vivre avec notre héroïne, ses derniers moments avec ses camarades, ses amis et l'homme dont elle est amoureuse. L'émotion est à son comble avec tous ses amis, présents et formant une allée jusqu'à son taxi. Avec une larme à l’œil, on se rend compte du bout de chemin qu'à parcourut Mizuki, de l'évolution des personnages et de leurs relations. C'est la fin de l'aventure pour tout le monde. Le seul regret que l'on peut avoir c'est que l'auteure n'est pas développé un peu plus les retrouvailles entre Sano et Mizuki. Cela est rattrapé dans les deux tomes supplémentaires qui se sont ajoutés à la série.

    Parmi eux

    HANAZAKARI NO KIMITACHI-E © Hisaya Nakajo/HAKUSENSHA Inc.

    J'ai beaucoup apprécié que l'auteure s'attarde sur les personnages du dortoir numéro 2, montrant ainsi les relations des uns avec les autres. Outre le fait que cela mette l'accent sur les différentes personnalités de chacun, cela montre la complicité et l'importance des relations amicales, non pas pour me déplaire au contraire. Cela est d'autant plus marquant lorsque le secret de Mizuki est révélé et que certains s'opposent à son renvoi et d'autres sont profondément touchés par son départ. J'aime beaucoup la relation qui s'est établi entre Sano et notre héroïne, je trouve qu'elle est vraiment très profonde, ils ont une totale confiance l'un dans l'autre et ont une complicité qu'il n'aurait jamais eue s'ils ne s'étaient pas rencontré comme ça.

    Ce manga aborde des thèmes de société plus ou moins d'actualité, tels que l'homosexualité ou les problèmes liés à l'adolescence avec la difficulté des histoires d'amour, la relation avec ses parents, la gêne que l'on peut rencontrer vis-à-vis de son corps, etc. L'auteure les aborde tous avec un ton assez humoristique quand elle le peut. En effet, lorsque l'on voit la relation entre Sano et son père, ce n'est pas forcément avec humour que l'on entre dans le sujet.

    Les dessins sont beaux, et tout au long des 23 tomes, on sent un vrai progrès et une bonne maîtrise du coup de crayon de la part de l'auteure. Les décors sont un peu absents, notamment dans les premiers volumes. Sinon, les expressions des personnages sont bien et les émotions sont correctement transmises.

    Avis Positif 17/20

    Je conseille vivement ce manga qui est, à mon avis, un incontournable Shojo. Le manga est divertissant avec beaucoup d'humour, on le lit vraiment avec plaisir. La série est très agréable à parcourir, distrayante, pas forcément exceptionnelle ou originale, mais très mignonne et touchante. L'auteure ne se focalise pas seulement sur une histoire d'amour, mais développe une véritable histoire d'amitié.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :