• Swith Girl

    Strobe Edge

    Du même auteur

     

    Informations

     
    Titre Original :  スイッチガール!!  
    Titre : Switch Girl
    Auteur : Natsumi Aida
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Delcourt                                         Nombre de tomes : 25                                  Lecture en ligne : www

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Nika Tamiya est une lycéenne charismatique et populaire auprès des jeunes. Des magasines font des articles sur elle et est admirée de tous. Mais celle-ci cache un secret : en réalité c'est une switch girl, c'est-à-dire que lorsqu'elle rentre chez elle ou lorsqu'elle est loin de toute personne susceptible de la connaître, son mode off prend le dessus pour laisser place à une fille débraillée et dénuée de charme.

    Mais un jour, un nouvel élève arrive dans son lycée, Arta Kamiyama. Ce dernier découvre son secret.

    Review

    J'ai commencé à lire cette série il y a 9 ans et je l'ai fini que récemment, je dirais 3-4 ans maximum peut-être. Pour vous dire combien d'année j'ai attendu de voir la fin (il faut être patient quelques fois). C'est grâce à « Switch Girl » que j'ai découvert la mangaka Natsumi Aida. Pour moi, c'est l'une des meilleurs auteurs qui existent. Elle ne fait pas uniquement que racontait une histoire banale entre un gars et une fille, elle incorpore au scénario des éléments de société qui peut toucher n'importe qui. Ici, c'est la superficialité.

    L'histoire commence avec un schéma très classique. En même temps vu tous les shojos qui existent, c'est vraiment dur de trouver des idées originales maintenant. Donc bon, elle n’est pas trop mal, on retrouve le cas de la fille qui a un secret, quelqu'un le découvre et soit ils font un compromit, soit on l’a fait chanter. Mais bon, on va dire que ce n’est pas trop grave, c'est pas le point le plus mauvais du manga. En effet, il y a un truc des plus perturbant pour moi, mais tout d'abord on va voir quelque chose d'autre. Donc ce qui est bien c'est que l'histoire colle vraiment bien à la réalité et ça jusqu'au bout, enfin presque (et c'est là le point négatif que j’appellerais aussi le point WTF du manga). Je me suis toujours demandée pourquoi Aida a mis des chapitres incohérents avec le reste. On était en train de faire un parcours sans faute, lorsque les chapitres où il y a des échanges de corps arrivent pour te dire "Hello, j'existe". Bref, c'est mon avis, mais j'ai pas du tout aimé ça. Je pense que c'était pour personnaliser un peu le manga mais juste fallait pas.... Bon si on n'en tient pas trop compte, l'histoire nous donne l'eau à la bouche, et on attend vite la suite.

    Après, c’est vrai que l’histoire est super longue, et pour un shojo ça peut parfois choquer, et souvent l’histoire devient un peu redondante. Mais ici, ce n’est pas trop le cas, l’auteur a su faire en sorte de sortir des choses toujours plus ou moins inédite. Aida a développé tous les personnages importants du manga et ils sont plutôt nombreux, elle n’est pas tombée dans le cliché de ne s’intéresser qu’au couple principal.

    Au niveau des personnages, on peut très bien s'identifier à eux. En effet, tout ce que l'on voit, c'est un peu le quotidien de pas mal de filles. Passer des heures à se préparer pour se faire belle et lorsqu'on rentre chez soi le soir, mettre 2 minutes top chrono à se mettre en pyjama, démaquillée, avec un chignon, sous la couette pour se regarder une série sur Netflix. Il y a aussi des filles comme Nino, jolie et très intelligente, ou Quenne Guenon, une femme fragile et qui se donne un genre qui ne lui correspond pas du tout. Il y en a vraiment pour tous les goûts dans ce manga vu la ribambelle de personnages qu'on a. Et il en a va de même pour les garçons. Donc si on prend chaque protagoniste à part, on retrouve bien différents types d'individus qui existent dans notre société et qui la représente très bien. Une fille populaire et belle, mais qui n'est pas très fortiche à l'école. Un garçon intello et beau mais qui préfère cachait ce qui lui enlèverait sa liberté (et donc qu'on veuille devenir ami avec lui juste parce qu'il est beau). Une autre fille, mais celle-ci est intelligente, plutôt mignonne et assume le tout en restant égale à elle-même. Et le dernier, un garçon nul à l'école ce qui fait qu'il est devenu un voyou. Je pourrais dire que c'est un stéréotype de la situation actuelle de la société et j'aurai raison je pense, mais au moins c'est la vérité.

    Les personnages sont tous plus ou moins charismatiques et ne sont absolument pas clichés, comme on le voit dans certains mangas. Ceci donne un trait d'humour très réaliste grâce à Masamune par exemple, et on a plus de facilité à s'imaginer la scène. Ce qui me semble être un bon point c'est le fait qu’Aida montre le vrai côté des Hommes. En effet, dans la plupart des histoires que j'ai pu lire dans ma vie, c'est l'une des rares où l'équation mathématique fille = personne normale.

    Nika n'est pas une héroïne de shojo comme on en a l'habitude de voir. Elle n'est pas idiote et niaise, elle a beaucoup de caractère, si elle a quelque chose à dire, elle ne se retient pas pour le faire. Cependant, malgré toutes les épreuves qu’elle traverse, elle ne flanche presque jamais, et ce côté wonder woman est un peu dérangeant parce qu’on a pas un recul de la situation, et ceci aurait pu apporter pas mal de choses à l’histoire. Ici je pense notamment au tome 11 [Attention SPOIL] où Nika et Nino se font enlever par un groupe de proxénète / dealeur de drogue [Fin du SPOIL].

    Maintenant, les thèmes (si je puis dire ainsi) abordés ici. Alors le côté humoristique est très bien travaillé, on passe un agréable moment à lire et ça détend bien pendant deux exercices de maths. Les sentiments des personnages, sont bien transmit surtout grâce aux graphismes qui sont vraiment super beaux, je ne peux rien dire là-dessus. Et, étant donné que c'est un shojo, je ne peux pas faire une critique sans parler du petit côté romantique du manga, n'est-ce pas ?! Donc le côté romantique pointe vite le bout de son nez. C'était prévisible évidement mais, on se laisse prendre au jeu, c'est mignon après tout. On voit très bien où voulait en venir Aida, mais les petites péripéties sont très divertissantes et cela entraîne une montée du suspense que j'ai beaucoup apprécié. On apprécie également la petite morale de l’histoire qui stipule : tout le monde peut être aimé / apprécié pour ce qu’il est malgré tous les défauts que l’on peut avoir. La beauté intérieure amplifie la beauté extérieure.

     

    Avis Positif 16/20

    Excellent shojo, très amusant, très rafraichissant. Même en le re-lisant, j'arrive à avoir le sourire aux lèvres à chaque chapitre. Il est clairement dans mon top 10 de mes mangas préférés. Je ne peux rien ajouter, tout est déjà dit.


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Mai 2017 à 18:45

    J'ai adoré ce manga et il fait partie de mes favoris. C'est un manga riche qui aborde plein de thèmes différents tel que l'image de la femme dans la société, l'acceptation de soi, mais aussi la première fois avec quelque ou met encore les besoins corporels en avant, ce qui n'est pas commun dans un shojo. Et puis il es très marrant, je suis fan des délires de l'auteur. Mais même si c'est mon shojo favoris, je ne peux qu'être d'accord avec toi pour les chapitres hors sujet comme le changement de corps. Certains étaient pas mal mais j'avoue avoir eu du mal avec d'autres (notamment les chapitres ou Nika est devenu une grand mère xD). Bref j'ai adoré ce manga et personnellement je lui donnerai 9.5/10 :)

    J'ai vu aussi le drama et je l'ai trouvé pas mal mais pas au niveau du manga ^^

      • Lundi 29 Mai 2017 à 20:36

        Je suis ravie de rencontrer un fan de Switch Girl comme moi et qui partage en plus la même opinion que moi. C'est vrai !! Derrière ce côté drôle et sympathique, se cache en faite une belle réflexion pour nous parler de sujet bien réel et important.

        Étrangement, celui-là ça va, celui que j'ai le moins apprécié c'est celui où les personnages sont dessinés comme ça : www

        Pour la note j'ai essayé d'être la plus objective possible sinon j'aurais mis plus, mais au vu de certains critères et surtout une moyenne entre deux notes (la mienne et celle de l'autre personne qui tient le blog avec moi), le résultat est tombé sur 16...

        C'est sûr, rien ne peut égaler le manga, mais après je pense que certains trucs n'étaient pas réalisable.... mais j'ai trouvé  tellement dommage que ça s'arrête alors qu'ils sont en pleins séjour au ski, c'est-à-dire à peine le tome 9...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :