• Sugar Soldier

    Sugar Soldier

    Du même auteur

    Informations
    Studio d'animation : xx
    Saison : Hiver 2014
    Licencié en France : Non
    Nombre d'épisodes : 3
     
    Titre Original :  シュガー*ソルジャー
    Titre : Sugar Soldier
    Auteur : Sakai Mayu
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Panini                                         Nombre de tomes : 10                                   Lecture en ligne : www

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Depuis toute petite, Makoto a toujours été comparée à sa grande soeur Rika, dite "plus mignonne" qu'elle. Au collège, tout le monde parlait de Rika Kisaragi, "le célèbre top model" et Makoto était tout simplement "la soeur de Rika". Elle a grandi en ayant pas une once de confiance en elle.

    Cependant, en entrant au lycée, Makoto pris des résolutions : elle veut devenir plus mignonne. Même si son premier jour ne se passe pas comme prévu, même si sa soeur débarque à la fin des cours et que tout le monde ne parle que d'elle, Iriya et Makoto font un pacte. Il va falloir qu'elle prenne sur elle et qu'elle s'améliore un peu pour accomplir son objectif tandis que son camarade devra devenir "plus cool".

    Review

    Il faut savoir que si je suis tombée sur ce manga, ce n'est pas que pour sa mignonne petite jaquette, c'est surtout parce que j'adore la mangaka que j'ai notamment connu avec « Rockin' Heaven », un manga que j'ai réellement dévoré et qui est dans mon top de mes mangas préférés.

    Pour commencer nous allons voir du côté de l'histoire qui est du déjà vu pour moi.  En effet, comme l’auteur avait fait dans « Rockin Heaven » et dans sa nouvelle série « Toi et Moi, Jamais », nous assistons à la rentrée de Makoto au lycée. Elle est dans la même classe qu’un certain Iriya, un garçon qu’elle avait rencontré un peu plus tôt dans l’histoire. On mêle maintenant un cliché commun à tous les shojo : la fille est plutôt mignonne et le gars est très populaire. Je sais que je parle souvent des clichés (en même temps les shojos, c'est juste le genre de manga où il y en a le plus) mais là je vais dire que ces clichés je les trouve bien. Ils vont bien à l'histoire ça donne une touche attendrissante, même si parfois ça devient un peu redondant comme par exemple la maladresse de Makoto. Sakai Mayu aime bien ce concept vu qu’elle a déjà utilisé dans une autre de ses œuvres, c’est le fait que le gars ait des problèmes familiaux et que cela se répercute sur ses relations avec les autres.

    Les bases sont posées, nous pouvons donc passer à la suite. Ici, on retrouve un complexe d’infériorité de la part de Makoto par rapport à sa sœur ainée, j'avais déjà lu un manga où la jeune sœur a un complexe par rapport à son aînée comme par exemple dans le manga « Is this feeling love ? ». Ce complexe est un peu le cœur de l’histoire parce que tout le long des tomes, on verra une référence à cela, même dans le dernier volume [Attention SPOIL] mais cette fois-ci, c’est la mère biologique de Iriya et sa tante qui sont « victimes » de ce complexe [Fin du SPOIL]. Je trouve la série vraiment longue pour ce que c’est : 10 tomes pour une amourette de lycéens. Il faut bien se rendre compte que dès le premier tome, ça se voit qu’ils se plaisent l’un l’autre mais que Makoto lui fait une déclaration qu’à partir du tome 3 mais qu’ils commencent à sortir ensemble qu’à partir du tome 6. Ils sont pas mal lents alors qu’ils se sont avoués leur sentiment depuis longtemps.

    En ce qui concerne les personnages, nous avons le gars populaire du lycée qui "comme par hasard" s'intéresse à la mignonne et maladroite petite Makoto. Je dis ça sur un ton un peu moqueur mais c'est vrai que sinon il n'y aurait pas d'histoire... Ensuite, nous avons Rika, le mannequin mais qu'on ne voit presque jamais faire de shooting. Elle adore sa petite sœur et fait tout pour l’aider dans sa relation avec Iriya. Nous avons d'autres personnages qui, au fur et à mesure que l'histoire avance, forment un groupe d'amis plutôt sympa et varié dans sa composition.  En effet, nous avons l'excellent Yusa qui est plutôt amusant dans son genre notamment avec son ambiguë relation avec Iriya. Il embête souvent Makoto pour protéger Iriya, ou juste pas pur plaisir mais l’aide et sait se montrer gentil quand il le faut. Il y a également Shiroyuki avec son style gothique-lolita tout mignon et son regard noir qui effraie tout le monde. Et nous avons Uki, un garçon manqué très populaire auprès des filles et très mature, c’est la meilleure amie de Makoto. Mais c’est vers Iriya que les yeux se tournent. Depuis le début de l'histoire on sait qu'il a vécu quelque chose dans son enfance et ça a été une vraie torture de devoir attendre l'avant dernier tome pour savoir à peu près ce que c’était, d'ailleurs j'ai trouvé son histoire troublante, je ne m'y attendais pas. Mais je crois le pire c’est ce qu’a vécu sa mère.

    Ce manga n'est pas fait pour les dépressifs. Il y a tellement de bonheur dans cette histoire que parfois on s'ennuie. Sérieusement, parmi les 10 tomes, je crois que les protagonistes se sont "disputés" qu'une seule fois, bon au moins ça change des autres shojos où l'intrigue ne se base que là-dessus. Sugar Soldier est, comme je l'ai lu quelque part (je n'ai plus la source) "un concentré de bon humeur". Et c'est vrai, les quelques péripéties de l'histoire, c'est-à-dire lorsque quelque chose va mal, sont assez vites résolues et ensuite tout et bien qui finit bien.

    Pour finir, côté graphisme, je suis une grande fan de Sakai Mayu. Je trouve ses dessins très légers et super mignons. Ils montrent vraiment bien les émotions (je sais pas si j'arrive à me faire comprendre...) Bref, elle a un bon coup de crayon. Regardez vous même →

                                         

    Avis Positif 14/20

    Manga avec un bon ensemble. Nous avons à faire un shojo de pur souche avec un scénario très niais qui rend attachant les personnages et l'histoire. La seule chose que je reproche vraiment c'est que vers la fin, l'auteur a décidé d'accélérer les choses alors que tout était lent. Elle ne s'est pas attardée sur des points qui auraient été top à développer, genre la mère de Shun, la relation qu'entretient Uki, Nanami et Yusa parce que c'est fortement ambigüe tout ça et faire un Hors Série ne résout pas tout.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Janvier à 15:34

    Très bon article ! Je suis totalement d'accord avec toi sur le fait que ça fait quant même long 10 tomes. Après je suis pas une grande fane de shojo, alors quand je vois ce genre de jaquette, je me dit 'alerte cliché'. Et ça a été le cas. Les filles niaise ça me saoule, comme beaucoup après.

    (PS: j'ai le même problème d'affichage qu'hier avec ton autre article pour le synopsis. Il est derrière "les infos" et "de l'auteur")

      • Jeudi 4 Janvier à 15:59

        Je pense que le manga a laissé trop de place à la romance et ne s'est pas assez "occupé" de l'histoire en général et c'est pour ça que c'est si long mais à la fin je trouve vraiment que c'est redondant surtout que le dernier chapitre qui est censé clôturer vraiment la série n'est pas top.

        Merci de ton avertissement, c'est réglé x) mais c'est étrange, de mon côté je ne vois rien pour moi c'est normal...

      • Jeudi 4 Janvier à 16:08

        Oui c'est vrai, il restait pourtant plein de choses à expliquer, au lieu de ça, on a eu plein de romance. Après, le lecteur qui lit un shojo veut de la romance je pense en général, c'est peut-être pour ça que le mangaka se concentre sur la romance plutôt que l'histoire.

        C'est peut-être une histoire de taille d'écran. En attendant le problème est réglé^^

      • Jeudi 4 Janvier à 16:20

        Oui il y a romance et romance... j'adore les shojos et mes préférés sont ceux où il y a quand même une histoire à côté comme dans Switch Girl ou Fruit Basket par exemple.

        Oui je pense parce que j'ai un tout petit écran maintenant ^^'

      • Jeudi 4 Janvier à 16:44

        Oui c'est vrai qu'il y quelque chef d'oeuvre comme Fruit Basket ou The gentleman of alliance cross pour moi. Je suis un peu moins fan de Switch girl mais c'est sympas pour rigoler après.

        Oui sûrement^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :