• Du même auteur

    Informations
    Titre Original :  黒崎くんの言いなりになんてならない / Kurosaki-kun no iinari ni nante naranai  
    Titre : Black Prince & White Prince
    Auteur : Makino
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Soleil Manga                                                                                                             Nombre de tomes : 4 (VF) / 10 (VO)                                                                                             Extrait : www

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Yû Akabane était une fille banale qui n'ouvrait jamais la bouche au collège, et elle a été beaucoup critiquée pour ça. Mais à son entrée au lycée, elle a décidé de changer et de devenir celle qu'elle a toujours voulu être.

    Dès son premier jour, elle tombe amoureuse de Takumi Shirakawa que l'on surnomme « Le Prince Blanc », mais elle n'est pas la seule dans le même cas. Toutes les filles sont folles de lui. Cependant, il y a un autre garçon qui rentre dans sa vie Haruto Kurosaki que l'on surnomme « Le Démon Noir ».

    Review

    A la base je voulais faire un article découverte dessus, mais emportée dans mon élan j'ai lu les 3 tomes à la suite et j'ai voulais en faire une critique même si elle est un peu courte.

    Ce manga m'a rappelé plusieurs autres mangas comme « Wolf Girl & Black Prince » pour le côté sadique du gars, ou encore « Daytime Shooting Star » pour le côté triangle amoureux. Ce mélange est juste super, j'ai adoré !! En même temps je ne suis pas trop compliquée, et j'adore les shojos. Bon l'histoire n'est pas super super. En effet, elle est basique et bien gnan gnan malgré des points flous qui m'intrigue et qui seront révélés plus tard. D'ailleurs un bon point, c'est le fait que l'histoire ne tombe pas dans le cliché de la vitesse du genre "Oh je suis amoureuse de A, B se rapproche et il est pas mal alors A riposte puis POUF je sors avec B". Cependant, il y a quelque petite chose qui fait qu'on s'écarte pas mal d'une histoire banale. Mais en 4 tomes, c'est un peu toujours la même chose. Les deux gars essaient de gagner le coeur de la fille, celle-ci ne sait pas, Kurosaki agit toujours de la même manière en mode, je suis gentil mais j'adore abuser d'elle et c'est la même chose pour Shirakawa, il est hyper gentil mais il ne fait que jouer avec elle. En fait, ils jouent tous les deux avec elle.

    Pour les personnages, tout d'abord il y a les deux protagonistes masculins. Je trouve qu'ils sont intéressants, je pense que le « bad boy » n'est pas forcément celui qu'on veut nous faire croire. Ces deux personnages aux personnalités opposés mais qui sont amis, ont un passé commun que j'aimerais connaître et qui les rend encore plus mystérieux, ce qui fait qu'on ne peut que les apprécier. De plus, ils sont charismatiques et matures (ça dépend des moment bien sûr), ce qui est un petit plus. Ce qui est surprenant aussi dans le manga, c'est que vu qu'ils sont amis depuis longtemps, il n'y a aucune tension entre eux même s'ils sont en constante rivalité. Je pense que c'est surtout eux qui m'ont captivé et qui m'ont fait continuer le manga parce que Yû n'est pas tellement intéressante, c'est un personnages de shojo qui comme d'habitude est perdue dans ses sentiments et ne sait plus où son cœur bat. Contrairement aux garçons, elle n'a pas l'air trop développée au niveau de son histoire, c'est juste une fille qui a voulu changé parce qu'on se moquait d'elle. D'ailleurs, je trouve ça très dégradant de voir que le personnage ne se concentre que sur le physique.

    Graphiquement, les dessins sont jolis, mais sans plus. C'est le premier manga de Makino édité en France donc, même si le style fait bien shojo et qu'au final tout « se ressemble  », les dessins sont inédits pour moi.

    Avis Positif 12/20 (PROVISOIRE)

     


    2 commentaires
  •  

    Synopsis

    Toi et Moi, Jamais est le nouveau manga de Mayu Sakai, l'auteur de Sugar Soldier et Rockin' Heaven (les critiques sont disponibles sur le blog). Le synopsis au dos du tome 1 était très simple "Subaru fait son entrée au lycée après avoir été couvée par sa famille toute son enfance. Elle y rencontre Arata, un camarade de classe insouciant et fainéant qui n'a rien du prince charmant. Mais les apparences sont parfois trompeuses..." Quand j'ai lu ça, je me suis dit "tiens encore une histoire d'une fille qui entre au lycée, et où le garçon va lui donner du fil à retordre, c'est bien un manga de Sakai ça". Cependant après lecture du premier tome j'ai été surprise...
    Informations

     
    Titre Original :  Kimi to Dake wa Koi ni Ochinai / キミとだけは恋に堕ちない
    Titre : Toi et Moi, Jamais
    Auteur : Mayu Sakai
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Panini                                                                                                                         Nombre de tomes : 4 (VF) / 5 (VO)                                                                                                    Lien vers la Review : www                                              

     
     
     
     
     

     

    Review du tome 1

    Pour une fois l'auteur a créé un personnage féminin, qui est en plus l'héroïne, avec du caractère encore plus que dans Rockin' Heaven. Elle semble plus posée et plus terre à terre que les autres protagonistes principales de ses autres œuvres. En ce qui concerne le gars, il est toujours pareil : populaire et mystérieux qui cache une secret.

    Bon l'histoire est assez banale au final et est surtout très prévisible mais est prenante. Il y a quelques idées scénaristiques pas mal comme les frères qui sont dans l'abus, surtout un et le fait de faire apparaître dès le début une amie d'enfance du protagoniste masculin.

    Graphiquement, j'adore, j'ai toujours aimé les dessins de l'auteur. Ce qui est vraiment dommage c'est qu'ils sont trop similaire aux autres histoires mais notamment à Sugar Soldier. Cela peut-être compliqué mais quand je regarde Ugly Princess et Switch, j'arrive très bien à distinguer les personnages, il n'y a aucune ressemblance avec les deux mangas.

    Tout ces points n'empêche pas à l'histoire d'être un bon shojo comme on les aime, j'attends d'avoir la suite mais pour le moment j'ai un bon pressentiment.

     
     
     
     

    7 commentaires
  • Isekai Wa Smartphone To Tomo NiPour le coup, j'ai été intrigué par le synopsis. Je me suis laissée tenter par ce manga et j'ai été charmée par l'univers Fantasy et l'humour un peu bateau du manga. Pourtant, à première vue, il n'y a rien d'extraordinaire surtout en ce qui concerne l'histoire, elle n'a pas l'air génial, n'est-ce pas ? J'ai pensé la même chose mais j'ai voulu voir ce que ça donné, j'ai laissé le bénéfice du doute et j'ai bien fait.

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : Tôya Mochizuki est accidentellement tué. Pour s'excuser, Dieu l'autorise à revivre dans un monde fantastique en exauçant l'un de ses vœux. Tôya décide de garder son téléphone dans ce nouveau monde.  Dans sa deuxième vie, il va venir en aide à beaucoup de personnes importantes et découvrir par hasard le secret de ce monde. Il hérite ainsi de la puissance d'une civilisation antique et voyage nonchalamment en possédant des pouvoirs rivalisant avec les plus grands souverains de cet univers parallèle.

    D'après manga news les points forts de la série seraient que laa série est réalisée par Takeyuki Yanase (Onsen Yôsei Hakone-chan) et produite par le studio Production Reed – anciennement Ashi Productions (Rainbow Days).

    Il ne se passe pas grand chose dans ce premier épisode. En effet, l'épisode est vraiment le pilote de la série où tout le cadre va être posé et où toutes les questions ont des réponses. Pourquoi il change de monde ? Comment il va vivre dans ce monde ? Et toutes autres interrogations qui pourraient être pertinentes dans ce contexte. Cela change pas mal de Jikan no Shihaisha ou encore Princess Principal où l'on entre directement dans l'action. Le monde dans lequel entre le héro, m'a beaucoup rappelait Fairy Tail dans le sens où nous trouvons de la magie, des combats mais surtout pour vivre et gagner de l'argent on peut accomplir des quêtes où le principe peut être de livrer une lettre ou de combattre des monstres pour récupérer des matériaux (peau de bête) par exemple, et dans ce sens-là, ça m'a fait penser à un jeux vidéo. D'ailleurs on peut dire que Dieu a quand même pas mal exagéré avec les pouvoirs de Tôya et sa force, il est totalement cheaté.

    Au cours de l'histoire, Tôya rencontre petit à petit des personnages. Tout d'abord les jumelles qui vont vraiment l'aider pour ce qui est pouvoir et apprentissage de cette nouvelle langue. Ensuite, dans le deuxième épisode Kokonoe, un jeune fille qui pratique les arts martiaux. Puis d'autres comme une fille appartenant à la famille royale mais celle-ci ne va pas faire partie de l'équipe principale entourant le héros et combattant le mal, enfin pour le moment après je ne sais pas.

    Les personnages sont plutôt intéressants, ils sont tous une personnalité bien définie et propre à chacun ce qui les rend attachants. Pour le moment il n'y en a que 4 ou 5 mais quand l'ai regardé l'opening, il y en a un qui a particulièrement attiré mon attention : le garçon aux cheveux d'argent...

    La musique de l'opening est super et hyper entrainante, on voit bien que l'anime est un anime d'aventure et d'action. En ce qui concerne les dessins,ils sont pas trop mal mais je leur reproche le fait qu'ils n'aient pas une excellente qualité même Hunter x Hunter 2011 semble mieux alors qu'il y a une différence de 6 ans.

    L'épisode 1 "Réveil et autre monde" est disponible ici : www.  Déjà trois épisodes sont disponibles.

     

    Rioko ;)


    votre commentaire
  • Synopsis

    C'est l'histoire de sept lycéens. Ils n'ont pas tous une relation directe, ils peuvent juste se connaître, être amis ou encore être dans la même classe et / ou club. Cependant, une chose les relis, chacun d'eux est amoureux. Le film nous présente alors leurs péripéties pour déclarer leur flamme et comment leur amour réciproque ou non, va se passer.

    Bon ça c'est ma version mais je la trouvais pas complète voici celle de Nautiljon : Dans cette histoire nous suivons un groupe de lycéens dans le quotidien. Autant dans leurs peines que dans leurs meilleurs moments.  Natsuki Enomoto est une étudiante de troisième année au lycée Sakuragaoka. Cette dernière est amoureuse de Setoguchi Yû, son ami d'enfance.  Un jour, lorsqu'elle décide enfin à se déclarer, Natsuki fait une grave erreur. En effet, par peur de se faire rejeter, elle décide de faire passer sa déclaration pour un entraînement.  Vu que Natsuki continue de prétendre ne pas être amoureuse de Yû, Koyuki Ayase, un autre élève de sa classe décide de se lancer pour se déclarer à Natsuki.  Pourra-t-elle un jour arrêter cette mascarade et se déclarer pour de "vrai" à Yû ?

    Manga News

    Informations
    Studio d'animation : Qualia Animation 
    Saison : Printemps 2016
    Licencié en France : Non                                
    Bande annonce (vosta)www
     
    Titre Original :  ずっと前から好きでした。~告白実行委員会~ 
    Titre : Zutto Mae Kara Suki Deshita. ~Kokuhaku Jikkou Iinkai~
    Auteur : HoneyWorks   
    Type : Romance
    Nombre de tomes (LN) : 7 (VO)                                                                                                   

                                                            

     
     
     
     
     

     

    Review du FILM

    J'ai été surprise... en fait je pense que je n'avais pas très bien compris et surtout mal lu le synopsis, du coup je ne m'attendais pas à un film pareil.Et vous aurez compris que la surprise n'était pas vraiment bonne.

    Déjà chose qui m'a étonnée, c'est la durée du film : seulement 1H03. C'est un peu court je trouve, surtout que le film aurait pu développer les autres histoires au lieu de se concentrer uniquement sur un seul "couple". Mais le film est une adaptation du light Novel Kokuhaku Yokou Renshuu Series, toujours en cours, dont l'histoire ne pouvait sans doute pas aller plus loin. Le scénario n'est pas très original, le film ne raconte que de la romance pure et dure, c'est un shojo classique et banale. Ce n'est pas très poussé, après je pense que ce n'était pas le but premier du film. En effet, d'après ce que j'ai compris, mais je fais peut-être erreur, le réel but est de promouvoir des musiques du groupe HoneyWorks (Vocaloid). C'est pour cela que le scénario est aussi... comment dire... vide ?! Mais au moins niveau musque c'est vraiment super.

    Un bon côté, c'est au niveau des personnages, il y en a pas mal, sept principaux, ce qui donne un certain mouvement au film et ce qui permet de ne pas trop le rendre fleur bleue et trop "publicitaire". Parmi ces personnages se découlent des couples [Attention spoil] au total nous aurons trois couples et un qui restera seul (j'ai de la peine pour lui quand même)  [Fin du spoil] dont voici un petit schéma que j'ai trouvé sur internet par rapport à "qui aime qui" : www, si vous ne reconnaissez pas quelques têtes, c'est normal moi aussi, il y a également les relations de la suite du film Suki ni Naru Sono Shunkan wo. Sinon, franchement, les personnages sont plutôt attachants et sympathiques, mais c'est vraiment pas l'histoire du siècle. A par ça, graphiquement, il faut reconnaître que c'est plutôt jolie, il y a beaucoup de couleurs ce qui fait que j'ai bien accroché à ce niveau-là.

    Comme je l'ai déjà dit, il y a une suite, sortie en automne de la même année, qui se concentre aussi sur la romance mais cette fois les personnages principaux changent. Une adaptation animée a aussi vu le jour en 2017, du nom de Itsudatte Bokura no Koi wa 10 Centi Datta. La série a été licenciée en France par Wakanim, l'animé se compose seulement de 6 épisodes.

    Avis Positif 12/20


    16 commentaires
  • Takane & Hana

    The gentlemen's alliance crossTakane & Hana

    Je suis tombée sur ce manga par hasard et j'avoue que le synopsis ne m'avait pas trop donné envie de le lire surtout que j'avais déjà eu à faire un manga de ce genre-là. Mais j'ai quand même décidé de lui laisser sa chance et pour ne pas passer à côté (peut-être) d'un manga exceptionnel LOL.

    L'histoire est on ne peut plus classique. En effet, pour moi, c'est du déjà vu en ce qui concerne les mariage arrangés mais aussi pour ce qui est de la fille qui tient tête au gars, dans Happy Marriage par exemple. Ce qui peut paraître un peu étrange au début c'est que l'écart entre les deux personnages est assez important (environ 10 ans je crois) mais vu le caractère des deux protagonistes, on y fait plus attention après. En effet, ils sont aussi têtues et gamins l'un que l'autre, on dirait vraiment des enfants, mais c'est aussi pour ça qu'ils se plaisent autant. D'ailleurs, comme ils passent leur temps à se disputer, cela donne lieu à des scènes très comiques et parfois même inattendues. Il y a un autre grand fossé entre Hana et Takane, c'est leur monde totalement différent et chacun va devoir découvrir le monde de l'autre même si parfois c'est pas facile (faire la queue pour acheter quelque chose, porter des talons toutes une soirée...).

    Takane & Hana

    En ce qui concerne les personnages, ils sont très très peu. Ils y en a seulement deux principaux puis sinon la plupart sont des figurants. Vers le tome 3, un autre protagoniste masculin fera son apparition et un autre commencer à avoir de l'importance mais sinon, c'est tout. Les personnages sont très attachants et drôles, le fait qu'ils se chamaillent sans arrêt donne un côté dynamique et frais au manga, ce qui me plaît beaucoup. J'aime beaucoup leur relation honnête et c'est d'ailleurs ça qui a plu à Takane. Il n'y a pas de prise de tête entre eux, seulement des gamineries. En fait, ils se moquent de l'autre et jouent l'un avec l'autre comme font les enfants dans la cour de récréation, c'est tellement amusant.

    Pour ce qui est des dessins, je ne suis pas trop fan. Ils font très shojo mais le style des personnages ne me plaît pas plus que ça. Par contre, ce que j'apprécie c'est les réactions et les mimiques des personnages qui montrent très bien leurs sentiments.

    Je continuerai la critique quand j'aurais un peu plus de tome.

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 14/20.

    Lecture en ligne (tous les tomes en vf)

     Nombre de volumes : 8+ 

     


    votre commentaire
  • Jikan no ShihaishaEncore un genre de manga que je ne regarde pas. Ici, ce n'est pas le côté historique qui me dérange comme dans Princess Principal, mais plutôt le côté surnaturel un peu étrange. Mais il faut être ouvert à tout dans le monde du manga.

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : L'histoire se déroule dans un monde où les humains ont la possibilité de remonter le temps pour changer un événement de leur vie. Malheureusement, ces "changements" ne sont que des leurres proposés par les Hora, des créatures qui se nourrissent des regrets et de la mélancolie.  Victor et Kiri sont deux chasseurs qui pourchassent les Hora à travers l'espace et le temps grâce à leurs pouvoirs extraordinaires.

    D'après manga news les points forts de la série seraient : L’histoire est adaptée d’un manhua (BD chinoise) publié également au Japon sur le site Shônen Jump+ des éditions Shûeisha. La série est réalisée par Masato Matsune (Chaos Dragon) et produite par le studio Project No.9 (Kenka Banchô Otome - Girl Beats Boys, Netoge no yome wa onna no ko janai to omotta?).

    Je ne vois pas en quoi être une adaptation d'une BD chinois soit un point fort mais bon...

    Quand j'ai regardé le premier épisode, je comprenais pas trop ce qui se passait. Il n'y avait aucune explication rien. On nous balance direct un gars en train de se battre contre, d'après le synopsis, je présume que c'est un Hora, avec des effets 3D un peu perturbants. Après cette scène POUF, on est dans la vie d'une jeune lycéenne qui n'a plus de famille. Je ne voyais pas le rapport entre le fille que l'on voyait et les deux protagonistes de l'histoire, le brun qu'on avait vu précédemment et le "blond" encore inconnu. Très vite, la notion de "temps" est abordée avec une légende et une prof qui a la jeunesse éternelle. Mais on ne comprend toujours pas où cela va nous mener. Mais quand ils se rencontrent, on a le droit à quelques explications. Il faudra attendre la 8ème minutes de l'épisode quand même. A la fin de l'épisode, j'ai eu réellement envie de voir la suite surtout avec la dernière révélation de l'épisode.

    On apprend à connaître les deux individus qui vont être les héros de la série. Nous avons le gars trop sérieux et qui s'énerve vite à cause de son coéquipier qui ne cesse de faire n'importe quoi et qui n'est presque jamais sérieux. Mais on comprend vite qu'ils ont un lourd secret commun. J'ai très vite compris que l'humour ferait parti de l'aventure et c'est tant mieux parce que j'adore ça !! Alors au début, j'ai pensé que la fille allait devenir comme eux mais en fait elle est juste là pour faire apparaître un monstre et avoir une leçon de vie de la part d'un des héros. Après ciao mais j'ai le sentiment qu'on la reverra plus tard. Pourquoi ? Parce qu'on la voit dans le générique tout simplement.

    La musique de l'opening est pas trop mal mais celle de l'ending est tellement.... "lente" dans le sens où c'est limite une berceuse, on pourrait jamais penser que c'est l'ending d'un anime d'action. Sinon graphiquement, ça va, les dessins sont parfois un peu étrange mais bon en vrai je trouve l'histoire plutôt intéressante donc je m'en fiche pas mal du chara design.

    L'épisode 1 "Existence And Nothingness" est disponible ici : www.  Déjà trois épisodes sont disponibles.

     

    Rioko ;)


    votre commentaire
  • La fin de Fairy TailFairy Tail est l'un des shonen les plus populaires qui existent. Le manga existe depuis près de 11 ans et pourtant son succès en France s'est vraiment fait remarqué depuis son adaptation en anime en 2011.Ce n'est que mon avis, mais je suppose que beaucoup d'enfant l'ont adoré et c'est pour ça qu'il est si populaire maintenant. D'ailleurs moi-même j'ai connu Fairy Tail grâce à l'anime qui était diffusé sur Game One, je devais avoir 13 ans à ce moment-là. Que peut-on dire de ce manga. Tout d'abord, je peux dire que c'est l'un de mes mangas shonen préférés du fait que c'est le deuxième shonen que j'ai vu après Naruto, donc sentimentalement ça compte xD

    Fairy Tail s'est terminé aujourd'hui avec le chapitre 545 "Des amis irremplaçables". Le manga est globalement bien, et intéressant, bon j'avoue que pour moi ça part un peu en steak après l'arc Grands Jeux Magiques où on retrouve toujours le même schéma : pouvoir de l'amour / amitié et Natsu qui défonce tous les méchants tout seul parce qu'il est trop badass. La plupart du temps c'est prévisible ce qui va se passer mais c'est pas grave, juste l'auteur a moins d'imagination qu'avant et donc c'est plus compliqué de faire des trucs inédits (j'ai hâte de voir son prochain projet). Les personnages sont vraiment super même si je trouve qu'ils se ressemblent un peu tous lorsqu'on compare avec les autres séries de l'auteur (on repart sur le manque d'imagination ou c'est moi...

    La fin de Fairy TailParlons de la fin. La fin... comment dire... par rapport aux chapitres précédents, elle est convenable, je m'attendais vraiment à bien pire. Pour ce qui est des couples tout le monde s'y attendais même si je gardais un peu d'espoir pour le couple GreyLu... Sinon en vrai je suis contente de la fin, c'est pas trop niais, les couples sont formés sans trop en dire en même temps. Puis au moins, le manga ne pourra plus être de plus en plus critiqué par les fans. Par contre, il y a juste un point qui a été oublié... Et la clé d'aquarius, Lucy l'a oublié ou comment ça se passe ? Dernier petit point c'est quoi le délire avec Mavis et Zelef... j'ai vraiment pas compris ?

    Voilà, ce n'est pas vraiment une analyse comme j'en fais d'habitude mais je ne voyais pas l'utilité d'en faire puisque le manga est fini. Et vous, qu'est-ce que vous pensez de la fin ?

    Rioko ;)


    4 commentaires
  • Synopsis

    Shoya Ishida est un jeune garçon plutôt casse-cou dont le quotidien est rythmé par l’école et ses amis. Pour combattre l’ennui, il lance des défis toujours plus extravagants à ses camarades. Lorsque Shoko Nishimiya, atteinte de surdité, arrive dans l’établissement en cours d’année et bouleverse le fonctionnement quotidien de leur classe, Shoya y voit le moyen de pimenter un peu plus ses journées. Passant de l’intérêt poli à l’exaspération provoquée par les problèmes de communication, il va entraîner ses camarades à rendre infernale la vie de Shoko : moqueries, brimades, persécutions… tout y passe sous le regard indifférent de l’équipe d’encadrement.
    Tout bascule lorsque Shoko quitte soudainement l’établissement et que Shoya est convoqué dans le bureau du directeur afin de répondre de ses actes. Considéré comme responsable par ces camarades qui se retournent contre lui, il est isolé et devient à son tour la victime des mêmes tourments. Quelques années plus tard, rongé par les regrets, Shoya se met à la recherche de Shoko pour lui présenter ses excuses.

    Manga News

    Informations
    Studio d'animation : Kyoto Animation
    Saison : 2016
    Licencié en France : Oui                                  Editeur VOD :  Kazé                                                     Bande d'annonce : www
     
     
    Titre Original :  聲の形 / Koe no Katashi
    Titre : A Silent Voice
    Auteur : Ohima Yoshitoki   
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Ki-oon                                                                                                                            Nombre de tomes : 7 (VF) / 7 (VO)                                                                                                      

                                                            

     
     
     
     
     

     

    Review du FILM

    Koe no Katachi

    En voyant la bande d'annonce, ça m'a vraiment donné l'envie de regarder ce film, mais je savais aussi que cela allait être très "l'émotion" si vous voyez ce que je veux dire. Et j'avais raison. Le film A Silent Voice est une adaptation du manga du même nom comptant un total de sept tomes, disponible chez les éditions Ki-oon. Sortie en 2016 et produit par le studio Kyoto Animation, on peut vraiment parler d'un long métrage puisque la durée du film est de 2H. Au moins, on est sûr de ne pas tomber sur un film qui bâcle l'histoire original en 1H20.

    Je précise que je n'ai pas lu le manga, mais je pense que le manga est à lire avant de regarder le film. En effet, je pense que certaines scènes n'existent pas dans le film et ne sont présentent que dans la version papier. Cependant, j'ai quand même compris l'histoire. C'est vrai qu'aux cinq premières minutes du film je ne comprenais pas grand chose, mais au fur et à mesure des flash-back et de l'avancée du film, j'ai commencé à tout comprendre. Et même si je me posais pleins de questions au début, j'ai tout de suite accroché.

    L'histoire est vraiment magnifique et donne une sorte de leçon de vie. On peut clairement s'identifier aux personnages et à la situation parce que je pense que la plupart des gens ont déjà eu une scène de ce genre lorsqu'ils étaient enfants. J'ai beaucoup apprécié que l'histoire soit vue sous l'angle d'un garçon et non pas d'une fille. Même si j'ai beaucoup aimé le personnage de Shoko Nishimiya, je pense que si le film aurait été vu sous son point de vue, je me serais très vite énervée tellement elle est trop fragile. Pour revenir à l'histoire, on parle ici de sujets très sérieux : la surdité et harcèlement, des choses qui existent réellement et qui sont très bien utilisés dans le film. De plus, ce qui m'a bien fait "rire" c'est qu'après avoir taper "langue des signes" sur Google, je suis tombée sur la page wiki et j'ai vu ça : www, montrant encore plus le côté sérieux du film. J'avoue avoir pleuré pendant le film parce que l'émotion est très bien transmise autant par les images que par les personnages.

    D'ailleurs, en ce qui concerne les personnages, il y en a pas mal qui viennent au fur et à mesure de l'histoire et sincère dans le groupe et je trouve qu'ils sont tous utiles à l'histoire, ils apportent tous quelques choses plus ou moins importantes. Par contre, oublié très vite les histoires d'amour entre les protagonistes parce que ce n'est pas le sujet du film, sur ce coup-là, l'amour est passé un peu à la trappe alors que la bande d'annonce pourrait faire croire le contraire. Après la semi-romance aide tout de même un peu au déroulement de l'histoire en quelque sorte.

    Graphiquement, les dessins sont beaux, mais je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression que maintenant dans les animes (sauf pour certains) les dessins se ressemblent un peu tous. Personnellement, le chara-design des personnages m'ont fait un peu penser à K-on un ou encore à Kyoukai no Kanata, en même temps ça a été fait par le même studio.

    Avis Positif 18/20


    16 commentaires
  • Dragon Ball Super

    Du même auteur

    Dragon Ball Super

    Dragon Ball Super

    Informations
    Studio d'animation : TOEI Animation 
    Saison : Eté 2015
    Licencié en France : Oui
    Nombre d'épisodes : 131                      Bande d'annonce : www
     
    Titre Original : ドラゴンボール超 (スーパー)
    Titre : Dragon Ball Super
    Auteurs : Toriyama Akira et Toyotaro
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Glénat                                         Nombre de tomes : En cours 4 (VF) / 8 (VO)     Extraitwww                                                     Disponible en version numérique                                                              

     

     

     

     

     

     

     

          

    Synopsis

    Les mois ont passé depuis le terrible affrontement entre Goku et Majin Boo… Mais après une période de paix, une nouvelle menace s’abat encore sur la Terre !! Et cette fois, les ennemis viennent de “l’univers 6”… Qu’est-ce que ça signifie ?!
    Voici enfin la suite tant attendue et totalement inédite de Dragon Ball, sur une idée originale d’Akira Toriyama lui-même !!

    Review

    Dragon Ball SuperLes séries Dragon Ball sont sans doute les séries les plus connues de tous les temps et resteront une référence dans le monde du manga. Même ceux qui n'en lisent pas connaissent la licence et ça a été adapté en tout ce qui peut être vendu : jeux vidéo, films, figurines, etc. Cependant, la série a connu un énorme flop en 1996 avec Dragon Ball GT où le nombre d'épisodes (64) dénonce ce non-succès comparé aux œuvres précédentes, en même temps, elle n'était pas adaptée du manga original d'Akira Toriyama. Petite parenthèse pour parler du manga DBS, comme j'en ai parlé dans un autre article : www, le manga et l'anime ont pas mal de différences et beaucoup de moments passent très vite ou sont même survolés dans la version papier à tel point que, pour moi, le manga est une petite et plutôt mauvaise adaptation de l'animé. A part cela, je me demande pourquoi cette série commence après l'arc Majin Boo et pas après le dernier épisode de DBZ ?

    Je tiens à annoncer que je n'ai pas vu tous les épisodes, je me suis arrêtée à l'arc Golden Freezer comme j'aime l'appeler. Donc il se peut que ce que je vais dire ne corresponde pas par rapport aux autres épisodes, sans doute les choses se sont améliorées au fur et à mesure des épisodes. Je précise aussi que j'ai principalement regardé la vostfr, mais les quelques épisodes vus en vf ont été fort sympathiques à regarder, j'ai beaucoup aimé entendre les mêmes voix que dans DBZ, exepté la voix de maître Gaio où l'on retrouve la voix du doubleur de Makarov dans Fairy Tail.

    Bon l'histoire est la même que d'habitude, il y a la paix puis un puissant méchant arrive et tout le monde s'entraîne pour le vaincre et ainsi de suite. De ce côté-là, il n'y a pas vraiment d'originalité, mais après c'est un peu pareil pour tous les shonen. J'ai bien aimé le fait que l'anime s'attarde sur plusieurs épisodes montrant la tranquillité règne sur Terre et où l'on peut voir l'antagoniste arriver petit à petit, cela donne un certain suspense à l'histoire. Cependant, pour ceux qui ont vu les films Battles of Gods et La résurrection de "F", sortis respectivement en 2013 et 2015, les deux premiers arcs ne vont rien vous apprendre de nouveaux et ne vont pas vous intéresser. C'est dommage d'ailleurs d'avoir fait cela, pourquoi ne pas avoir commencé avec une histoire vraiment inédite plutôt que de ressortir de vieilles histoires du placard. En plus, je n'ai pas vu les films, seulement des extraits, et pourtant j'avais l'impression que ces longs-métrages étaient beaucoup plus détaillés que l'anime.

    Du coup, le premier arc dure seulement 14 épisodes pour parler d'un dieu de la destruction par contre l'arc Cell Game de DBZ il fait 28 épisodes. Vraiment c'est ridiculement bâclé, avec une Shenron qui ne sert à rien et qui perd toute sa crédibilité de grand dragon sacré face à Beerus. Bon au moins on peut dire que ça montre clairement le côté surpuissant du dieu de la destruction, de ce point de vu je comprends. L'arc suivant avec le retour de Freezer est aussi ridiculement court. Dans DBZ, l'arc du combat contre Freezer fait 33 épisodes, ici où il est plus fort et tout ça, seulement 13. Du coup, c'est l'une des raisons qui m'a poussé à arrêter de regarder la série. Eh oui... tout comme la moustache de Végéta dans DBGT, il a fallu qu'on s'en prenne encore à lui en démolissant son charisme face à Beerus. Cependant, avec lui, on a une sorte d'explication du pourquoi il est si effrayé par le dieu qui remonte à lorsque Végéta étaient enfant, une sorte de traumatisme, mais même comme ça ce n'était pas crédible... Après, le fait de montrer qu'il a peur de Beerus, montrer que même Goku se fait laminer par ce nouvel ennemi, donne plus d'ampleur à la scéne où Végéta s'énerve après que Beerus frappe Bulma. Cette scène est vraiment très touchante, mais elle l'est encore plus dans le film.

    En ce qui concerne les personnages, ils n'ont pas tellement changé. Goku est toujours aussi naïf et pense toujours à s'entraîner au cas où la Terre soit en danger, Chichi pense encore à l'éducation de son fils (maintenant c'est au tour de San Goten de subir la dur vie scolaire). Du coup, ça me rend vraiment nostalgique. Cependant, comme dit précédemment, je trouve que Végéta s'est fait décrédibilisé et ce, dès le premier arc, les auteurs n'ont eu aucune pitié pour mon personnage préféré.Ce personnage qui représentait le rival de San Goku avec une puissance à peu près équivalente, avec un égo surdimensionné et un charisme ravageur pour les fan... ce personnage a été anéanti en quelques instants. Mais ce n'est pas le seul à s'est fait "détruire", croyez-moi. San Gohan, un personnage que j'adorais petite et qui avait une classe folle surtout lors de son combat contre Cell, est devenu totalement inutile et faible, il n'arrive même pas à faire face plus de 1 minute à Freezer. D'ailleurs, en parlant cet antagoniste, la saga Dragon Ball a introduit beaucoup de personnages alors pourquoi ne pas continuer au lieu de recycler de vieux ennemis, surtout que c'est la deuxième fois que Freezer revient à la vie par "miracle". Il en est de même pour Pilaf et sa bande. J'avoue que là j'ai pas compris, parce que si tu n'as pas vu DB ou les films tu te retrouves face à des personnages que tout le monde connaît mais que toi tu ne sais pas qui c'est. Une autre grosse déception pour moi, au niveau de l'apparition du super sayen divin, là où le travail et l'entraînement était nécessaire pour augmenter de niveau, [SPOIL] ici il a juste fallu le pouvoir de 5 autres sayens, les transmettre à Goku via un rituel, pour que d'un coup il devienne super sayen divin [Fin du SPOIL].

    En ce qui concerne les graphismes, j'ai été déçue. On voit clairement que les chara-design, et tout ce qui va avec, sont récents notamment sur les plans de près, mais la qualité des graphismes ne correspond pas à une saga de cette trempe. Même DBZ faisait bien mieux pour son époque. Non vraiment parfois tu t'arrêtes sur une image et puis tu tombes sur ça : www. Pour reprendre une série que j'ai critiqué il y a pas longtemps, Attack on Titan fait bien mieux alors que le manga est, certes très célèbre, mais n'est pas aussi légendaire de l'univers Dragon Ball. J'ai beaucoup aimé le premier opening et en ce qui concerne la bande-son en général, elle est bonne.

    Avis neutre 11/20

    De manière générale, j'ai simplement été déçue par cette suite. C'est d'ailleurs pour cela que je ne pense pas la continuer. Je m'attendais à beaucoup mieux de la part de cette saga mythique mais que ce soit les graphismes, les personnages et le scénario, pour moi ce n'est pas vraiment du Dragon Ball. Cependant, je dois avouer que regarder les quelques épisodes m'a permis de me rendre compte de toute la nostalgie que je porte envers la saga. J'aurais aimé voir plus de DBZ dans cette suite.


    votre commentaire
  • Synopsis

    Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par le remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même le comportement à adopter. Mais Naho, elle, a bien du mal à croire à cette histoire…

     

    Manga News

    Informations
    Studio d'animation : TMS Entertainment  Telecom Anim Film 
    Saison : 2016
    Licencié en France : Non                                
    Bande annoncewww
     
    Titre Original :  オレンジ
    Titre : Orange
    Auteur : Takano Ichigo 
    Type : Shojo
    Éditeur vf : Akata                                                                                                                            Nombre de tomes : 6 (VF) / 6 (VO)                                                                                                      Lien vers la critique du manga : www                                                         

                                                            

     
     
     
     
     

     

    Review du FILM

    Orange -Mirai-

    Je précise qu'au moment où j'écris cet article, je n'ai lu que le manga et que, de ce fait, je n'ai pas vu l'adaptation animée. Si cela vous intéresse, l'anime est disponible chez Crunchyroll : www. Et pour d'autres, voici le lien vers la critique du manga : www.

    Bon il est vrai que normalement, le film était destiné à être une suite de l'anime, mais ce n'est pas grave surtout que l'anime se compose de 13 épisodes et que je pense qu'il reprend exactement la même histoire que l’œuvre originale. Donc, ce film est sorti en 2016 et a été produit par les mêmes studios d'animation que pour la série animée. Le film a eu droit à une adaptation papier et je pense qu'il correspond au tome 6 du manga. En effet, de base le manga ne comptait que 5 tomes.

    Pour en revenir au film, l'histoire est très différente de celle du manga, dans le sens où cela n'est pas un résumé condensé du manga. Tout d'abord, l'histoire nous est raconté par Suwa. Ensuite, le film raconte la suite de l'animé. C'est donc bel et bien une œuvre originale qui raconte la suite de l'histoire notamment ce qui se passe dans le futur.

    Le film nous apporte des scènes inédites en se basant sur des scènes déjà vu dans le manga. En effet, les évènements du long métrage développe l'histoire du manga de manière à ce que cela réponde à certaines questions qui restaient en suspend : comment les lettres ont-elles pu voyager dans le temps ? Pourquoi ce titre "Orange" ? Mais nous aurons aussi droit à des scènes du nouveaux futurs, ce qui est très intéressant pour ceux qui se posaient la question de ce qu'il advenait des personnages du futurs.

    Les sentiments et émotions sont au rendez-vous mais de ce point de vue là, rien ne vaut l’œuvre originale je pense. Un des points forts du film, c'est qu'il est axé sur Suwa, qui est un personnage clé du manga. En effet, dans le manga, on a seulement un bref aperçu de ce qu'il ressent par rapport à ses sacrifices, alors que dans le film, on comprend mieux sa douleur et sa tristesse. D'ailleurs j'ai été étonnée de la fin lorsqu'on le voit tenir un enfant [Attention spoil] celui de Naho et Kakeru (c'est le même que celui de Naho et Suwa mais en brun x) [Fin du spoil]. On ne peut s'empêcher d'éprouver de l’empathie pour ce dernier (surtout parce que c'est un personnage populaire et charismatique). Maintenant, le seule chose qui manque, c'est de développer un peu plus les trois autres personnages qui restent tout de même dans l'ombre malgré leur importance.

    Et enfin pour finir, graphiquement, je trouve que ce n'est pas trop mal mais pour moi c'est évidemment la version papier forever !! Je trouve qu'il y a plus de classe dans un dessin noir et blanc que dans un dessin couleur.

    Avis Positif 18/20


    7 commentaires
  • Synopsis

    Tatsumi Oga, dit "le Fou Furieux", est la terreur d'un des lycées les plus craignos du Japon ! Un jour, alors qu'il donnait une leçon de politesse à une bande de racailles imprudentes, il repêche un géant moustachu dénommé Alindolon, qui aussitôt se fend en deux pour laisser entrevoir un nouveau-né. Ce bébé, qui se prend immédiatement d'affection pour le jeune voyou, n'est autre que... le fils du Diable ! Tatsumi va alors vite comprendre qu’il a été choisi pour l'éduquer et en faire le destructeur de l’humanité...
    Informations
    Studio d'animation : Pierrot
    Saison : 2011
    Licencié en France : Oui                                 Éditeur VOD : ADN                                                        Éditeur : Kazé
    Nombre d'épisodes : 60                                             
     
    Titre Original : べるぜバブ
    Titre : Beelzebub
    Auteur : Tamura Ryûhei
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Kazé                                                                                                                            Nombre de tomes : 28 (VF) / 28 (VO)                                                                                                   Extraitwww                                                                                                                                    Disponible en version numérique                                                                                                                                                   

     
     
     
     
     

     

    Review de la série

    Alors je vais surtout vous parler de la version animée parce que je n'ai lu que les premiers tomes de la version papier, ensuite je suis directement passée à l’anime. C'est l'un des shonens que j'ai le plus apprécié !! Pour ce qui est de l'histoire c'est vraiment du n'importe quoi mais c'est ça qui rend le manga bien.Au menu, on a des combats, des running gags ridicules mais irrésistiblement drôles, des interactions entre personnages avec l'apparition de sentiments, et là, je parle notamment des relations amicales et de l'affection qui se crée entre le bébé et son "père humain". En effet, tout ce qui concerne la romance et histoires d'amour, vous pouvez vite oublier. Pour ce que j'en ai lu, j'ai trouvé que l'anime suivait bien le manga et sans hors-sujet, ce qui est très appréciable.

    Ce qui est super dans ce manga, c'est que rien n'est à prendre vraiment au sérieux c'est du loufoque du début à la fin et cela change beaucoup des shonens qu'on a l'habitude de voir avec le pouvoir de l'amitié qui va vaincre les vilains méchants comme c'est le cas dans Fairy Tail par exemple. En faisant des recherches, j'ai lu quelque part que c'était une sorte de parodie de shonen, c'était un peu le One Punch Man de l'époque. Pour ma part, je pense également que c'est une parodie du genre, c'est vrai  le manga reprend tous les codes du shonen classique et les utilisent pour donner au final un épisode qui ressemble presque à un sketch, c'est impossible que ce soit le simple hasard. Cependant, j'aime beaucoup la morale de l'histoire, enfin celle que j'ai pu trouver : la difficulté d'être père... (faites un bisou à votre père pour lui dire que vous l'aimez, ça lui fera plaisir).

    C'est très divertissant et amusant, j'ai passé un très bon moment devant les épisodes. Pour ce qui est du scénario, il est plutôt original dans le sens où je n'ai jamais vu une autre histoire avec un bébé qui se promène tout nu, et qui est également le fils de Satan... C'est tellement tordu que personne n'y avait pensé avant Tamamura. Malheureusement, les combats ne sont pas aussi bons qu'ils le devraient, et cet humour ne suffit pas à faire de ce manga, un manga légendaire et incontournable comme Naruto, Hunter x Hunter ou encore One Piece. En effet, dans ces incontournables, il y a aussi bien de l'humour que des batailles spectaculaires tandis que dans Beelzebub, les affrontements sont rarement épiques.

    En ce qui concerne les personnages, ils sont assez amusants et uniques en leur genre. Déjà, ils sont tous différents les uns des autres et puis ils apportent tous une touche humoristique au manga. Oga Tatsumi, le protagoniste principal, contrairement aux autres héros de shonen, comme Son Gohan ou Gon par Beelzebubexemple, adore se battre et tout ce qui concerne la violence. Il passe le plus clair de son temps à essayer "d'emmerder" son seul et meilleur ami,Takayuki. Ce dernier, quant à lui, souhaite entretenir des rapports plus intimes avec Hilda, la gardienne démone de Beelzebub. Cependant, cette "nounou" pas comme les autres n'en a rien à faire de lui, son job c'est de s'occuper du bébé. J'ai beaucoup apprécié le fait de montrer des personnages féminins qui savent se battre comme Hilda mais aussi Aoi Kunieda, lycéenne et membre d'un gang, ce qui impose le respect vis-à-vis des personnages masculins, cela change du fan service... 

    Pour ce qui est des graphismes, ils sont basiques pour un shonen rien d'excellent mais rien de moche non plus, ils sont simples c'est tout. J'adore leur design quand ils sont en mode pas content, on sent clairement l'envie de meurtre →

    Conclusion 13/20

     


    10 commentaires
  • Vous vous demandez sans doute pourquoi je dis que ce chapitre est "limite insultant" ? La réponse est simple : Hiro a fait exactement ce que je craignais. Avant de commencer, assurez-vous d'avoir lu le  chapitre 543 "Cœur connectés" , disponible ici : www, pour éviter que je vous spoil, ça serait dommage au vu de l'excellence du manga LOL. Je suis de plus en plus déçue du choix de Mashima à utiliser des facilités scénaristique alors qu'il y a de bonnes idées qu'on pourrait exploiter mais qui, au final bah devient un truc totalement bateau...

    Analyse #10 -Fairy Tail scan 543- Analyse #10 -Fairy Tail scan 543-

    On commence avec un bref petit résumé. Alors Acnologia a détruit les bateaux qui auraient servi à le rendre malade, heureusement Grey, Léon et Juvia sont là pour en construire un de glace et ainsi tout va mieux. Pendant ce temps, les dragons slayers sont presque tous K.O et Happy met 10 jours pour amener Lucy au point de RDV. Ah oui j'allais oublié le petit passage avec un rapide flash back sur le premier chapitre de Fairy Tail et le moment émotion avec le "passé" du roi des dragons. Autant j'avais trouvé le chapitre précédant plutôt intéressant autant là j'ai l'impression de m'être fait carotte d'avoir suivie depuis le début, la série.

    Ce que je reproche :

    Analyse #10 -Fairy Tail scan 543-

    1. Comme prévu Natsu va être CELUI qui va tuer le BOSS FINAL. Comme c'est original... mais bon on peut dire qu'il le bat pas tout seul grâce au pouvoir de l'amitié...
    2. Pourquoi faire de Lucy, quelqu'un d'important alors que pendant tout le reste du manga, elle n'a servi à rien...

     

    Donc voilà mes quelques hypothèses pour le scan suivant : Bon dans le prochain chapitre Acnologia va sûrement rendre l'âme que ce soit avec Fairy Tail ou les dragons slayers grâce au pouvoir de l'amitié tout ça tout ça.... On est bientôt à la fin, et on va pouvoir enfin admirer les couples x)

     

    Voilà, que dire de plus.... N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !!

    Rioko :')


    8 commentaires
  • Cet article "Découverte" va traiter d'un anime que je viens de découvrir (logique) et je voulais vous donner mon avis par rapport au premier épisode. En effet, seul le premier épisode est disponible pour le moment. Alors je suis tombée dessus totalement par hasard puisque, en fait je pensais cliquer sur le lien "Katsugeki/Touken Ranbu" (les couleurs étaient similaires...).

    Tout d'abord le synopsis et un petit trailer (Nautiljon) : L'Académie privée de Hyakkaou est un établissement pour les personnes privilégiées un peu particulier. Quand vous êtes les enfants des plus riches des riches, ce n'est pas votre prouesse athlétique ou la sagesse des livres qui vous maintient tout en haut. C'est savoir lire votre adversaire lors de duels.  Quelle meilleure façon de perfectionner ses compétences qu'avec un programme rigoureux de jeu ?  Dans l'Académie privée de Hyakkaou, les gagnants vivent comme des rois et les perdants sont condamnés à devenir les esclaves et à souffrir.  L'histoire se centre sur Yumeko Jabami une mystérieuse étudiante récemment transférée qui a plus d'un tour dans son sac et de Suzui, un élève persécuté par Mary Saotome, une élève sadique qui prend un malin plaisir à détruire tout ses adversaires.

    La musique du trailer est celle de l'opening. Alors personnellement je n'aime pas du tout la musique. De plus c'est le pire trailer du monde puisqu'il nous montre même pas à quoi on va avoir droit avec cet anime. On ne peut voir que les graphisme et encore les couleurs style négatif n'aide pas beaucoup. Je reconnais que les dessins sont pas mal, en tout cas ceux qui sont normaux parce que ça : www, pour moi ce n'est ni beau ni normal.

    Adapté du manga "Gambling School", licencié en France : www, les dessins sont encore mieux dans la version papier : www. Ce n'est pas ironique, je trouve que la version animé fait réellement froid dans le dos surtout lorsqu'on passe d'une tête normale à une tête de monstre, mmm... ça donne envie, non ? Bon après c'est un seinen donc comme dans King's Game, il faut qu'il est des scènes comme ça mais par contre c'est moi où le scénario est aussi profond que qu'une casquette.

    Découverte #1

    Découverte #1J'admets que dans le premier épisode d'une série c'est dur de juger l'histoire mais là, hormis le fait que j'ai trouvé ça malsain et inintéressant, l'auteur aurait pu choisir autre chose que des jeux pour combattre surtout dans le premier épisode le "combat" est un duel de Shifumi (pierre-feuille-ciseaux) mais avec des cartes... alors ça m'a fait penser à un duel de Yu-gi-oh mais en beaucoup moins mignon...

    Pour ce qui est des personnages, j'ai remarqué que les deux filles sont complétement folles et ont des caractères assez similaires pendant les jeux mais que le garçon lui semble plutôt sympa. Mais sinon, je pense que Jabami c'est elle →        est un personnage intéressant qui semble être "gentille" mais pendant un duel faut pas la chercher...

    L'épisode 1 "Une fille nommée Jabami Yumeko" est disponible ici : www, grâce à l'excellent travail de la team de fansub, Despair Paradise. Le prochain épisode sort normalement le 8 juillet et j'ai vraiment hâte de le regarder pour voir si mon avis à changer depuis. Pendant que j'y pense, chose qui m'énerve c'est que l'anime ne comptera que 12 épisodes alors que le manga compte déjà 7 tomes au Japon et puisque l'épisode 1 correspond au chapitre 1 comme j'ai pu le voir ici : www, cela signifie qu'on a le droit encore à une série faite pour promouvoir le manga...

     

    Je ne sais pas si je vais créer une rubrique "découverte" pour les animes et mangas que je viens de découvrir et dont j'aimerais vous parler. Si cela vous plaît peut-être sinon je posterais occasionnellement des articles comme ça dans l'accueil. Dans tout les cas j'aimerais avoir votre avis sur la série et sur l'article, merci !!

    Rioko ;)

     

    EDIT : finalement j'ai créé une rubrique x)


    9 commentaires
  •  

    Synopsis

    Ren, 9 ans, s’enfuit de chez lui. Il vient de perdre sa mère, ne connaît pas son père et refuse l’accueil de ses nouveaux tuteurs. Alors qu’il erre seul dans l’anonymat de Tokyo, il tombe nez à truffe avec Kumatetsu, une créature venue de Jutengai, le royaume des bêtes. Kumatetsu cherche un disciple pour lui succéder et perçoit en Ren un potentiel inexploité. Leurs forts caractères respectifs ne rend pas la tâche aisée, mais peu à peu se tissent des liens plus forts que ceux du sang...

     

    Manga News

    Informations
    Studio d'animation : Shizu Film
    Saison : 2015
    Licencié en France : Oui                                        Éditeur : Pathé                     
    Bande annoncewww
     
    Titre Original : バケモノの子 / Bakemono no Ko
    Titre : Garçon et la bête (le)
    Auteur : Hosoda Mamoru 
    Type : Shonen
    Éditeur vf : Kazé                                                                                                                            Nombre de tomes : 4 (VF) / 4 (VO)                                                                                                                                                             

                                                            

     
     
     
     
     

     

    Review du FILM

    Je ne regarde pas souvent de films d'animation japonais, alors pour moi ce film était vraiment excellent. En fait, je pense que c'était mon réel premier film de japanimation, du coup mon avis sera sûrement plus laxiste que d'habitude.

    J'ai trouvé l''histoire vraiment super et très originale. Encore un scénario à base d'amitié, de complicité, d'humour, de fantasy et bien évidemment rempli d'émotions. On est très vite pris dans l'élan du film et le duo des protagonistes m'a complètement charmée. En effet, l'évolution de leur relation donne une réelle profondeur à l'histoire et cela offre plus d'impact aux scènes les plus riches en émotions. Il y a un bon équilibre entre les scènes drôles et les scènes touchantes, mais je vous préviens : sortez les mouchoirs pour la fin du film.

    Les protagonistes sont vraiment attachants et les voir se disputer sans cesse montre leur attachement l'un envers l'autre quoi qu'on en dise. Vous avez déjà vu un couple de mariés ne jamais se disputer et être heureux, moi non. Ce n'est pas la meilleure image, mais vous avez compris. Les personnages en général sont très intéressants que ce soit les principaux ou les secondaires même si ces derniers sont vraiment trop peu exploités.

    Il y a une réelle leçon à tirer de ce film, je dois dire que l'histoire fait réfléchir, ce n'est pas un film sans morale ou sans aucun sens comme on en voit de plus en plus de nos jours. En effet, on voit deux êtres totalement opposés physiquement mais partageant le même ressentit du monde. La bête a eu besoin de l'enfant pour devenir un "homme" autant que le garçon a eu besoin de la bête pour devenir un bon adulte.

    Graphiquement, j'aime beaucoup, mais ce n'est pas mon style graphique préféré. De ce côté-là, les films Orange, Your Name et A Silent Voice ont fait bien mieux, mais ce n'est que mon avis. De toute manière ce n'est pas le chara-design des personnages qui vont vraiment retenir votre attention je pense.

    Le Garçon et La Bête a été réalisé par Mamoru Hosoda, une grande figure du cinéma d'animation japonais avec des films comme La Traversée du temps, Summer Wars ou encore Les Enfants loups : Ame et Yuki. Le film a connu pas mal de succès et c'est ce qui a conduit à une adapation manga de l'histoire.

    Avis Positif 16/20


    21 commentaires
  • Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vous achetiez un manga mais surtout comment ce manga vous a attiré ? J'étais en train de chercher une nouvelle série à lire quand je suis posée la question donc je me suis dit que ça serait sympa de faire un article sur le raisonnement de mon cerveau.

    • La première étape est la pochette / jaquette. Cela dépend des couleurs que l'on utilise mais aussi des personnages que l'on retrouve. Donc là notre œil est attiré par les "belles couleurs" et les dessins que l'on trouve beau. Pour les shojo, on a tendance à regarder des manga avec des couleurs pâles ou toutes les teintes de roses avec le couple ou la fille sur la couverture. C'est d'ailleurs l'une des plus grosses arnaques des éditeurs alors faites attention, parce que sinon je n'aurais jamais acheté "Shojo Relook". Évidemment, il y a toujours quelques exceptions mais dans ce cas là, l'amour n'est pas le principal sujet du manga comme "Love so Life".

    Analyse #12 -Acheter un mangas-Analyse #12 -Acheter un mangas-Analyse #12 -Acheter un mangas-Analyse #12 -Acheter un mangas-

    • Ensuite lorsque le rôle de la jaquette a été rempli, on peut commencer à lire le résumé au dos. Mais parfois tu as de bonnes surprise quand il y a un énorme décalage entre ce que tu lis sur la couverture et ce que tu lis dans le manga. C'est très rare, je le reconnais, mais c'est comme ça que j'achète des manga qui ne me plaise pas forcément alors je les revends (clique sur l'image pour la voir en taille réelle). C'est d'ailleurs en me fiant uniquement au dos et à la pochette que j'ai acheté "Dangerous Love".

    Analyse #12 -Acheter un mangas-Analyse #12 -Acheter un mangas-Analyse #12 -Acheter un mangas-

    • La troisième étape consiste à lire le premier chapitre, de feuilleter un peu le manga et de voir si vous voulez connaître l'histoire. Personnellement à chaque fois que l'on me donne le premier chapitre, je suis au final, toujours intéressée par la suite parce que je ne peux pas commencer quelque chose sans le finir c'est comme un pot de nutella (sauf si l'histoire est vraiment nulle).

    Analyse #12 -Comment acheter un manga-Analyse #12 -Comment acheter un manga-Analyse #12 -Comment acheter un manga-

    • Dernière étape, celle que tout le monde connaît mais que pas tout le monde utilise (souvent par simple flemme) : allez sur internet et regarder les avis sur divers sites comme manga news, nautiljon, le site de l'éditeur ou site qui commente et critique les mangas.

    Analyse #12 -Comment acheter un manga-


    votre commentaire
  • Rockin' Heaven

    The gentlemen's alliance crossRockin' Heaven

    Petite anecdote : en écrivant cet critique j'ai supprimé par inadvertance la critique sur Sugar Soldier alors je suis un peu énervée là... j'ai clairement failli ragequit. Voilà, donc je vais adorer faire cette critique et refaire l'autre.

    Parmi tous les mangas de l'auteur, je crois que ça doit être mon préféré même si, en y réfléchissant bien, je trouve que ses shojo se ressemblent un peu tous. On retrouve un fille qui entre au lycée, le gars qui cache un lourd passé et POUF, c'est bien un manga de Sakai Mayu. C'est d'ailleurs la même recette pour son nouveau shojo "Toi et moi, jamais".

    Je trouve que l'histoire est originale sans l'être vraiment. En effet, une fille qui peut paraître superficielle au premier abord (vu qu'elle a choisi son lycée en fonction de l'uniforme qui lui allait le mieux) est quelqu'un de "bien" et qui n'est trop niaise. Elle est authentique et à la tête sur les épaules, elle sait ce qu'elle veut et elle compte bien "dresser" les garçon pour passer une bonne année. De l'autre côté, nous avons Ran, un gars que tout le monde suit et qui ne semble pas vouloir facilité la mission que s'est donnée Sawa. Alors évidemment, c'est facile de deviner l'un des couples potentiels du manga dès le premier tome.

    Rockin' Heaven 

    L'amour est bien présent mais l'amitié a une place importante dans le manga puisqu'on voit une évolution des personnages durant trois années, avec les mêmes personnages et ainsi le même groupe d'amis. D'ailleurs les protagonistes sont bien travaillés, les caractères bien propres à chacun d'eux et sont attachants (peut-être certains plus que d'autres). Sawa est un personnages intéressant qui a plusieurs facettes. J'ai dit qu'elle n'était pas trop niaise mais cela dépend des situations parce que c'est vraiment le personnages parfait dans le genre shojo (belle, fleur bleu, charismatique, pleine de vie et d'énergie...). Pour Ran c'est la même chose, c'est le gars typique que l'on retrouve dans les romances.

    Pour finir, côté graphisme, je vais reprendre ce que j'ai dit pour la critique de Sugar Soldier :  je suis une grande fan de Sakai Mayu. Je trouve ses dessins très légers et mignons qui montrent bien les émotions, dans le sens où les dessins transmettent bien les sentiments. Bon le style fait évidemment très shojo avec des fille avec de très grands yeux mais je trouve que ça rend le manga encore plus mignon.

    Rockin' Heaven

     

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 13/20.

    Lecture en ligne (tous les tomes en vf)

     Nombre de volumes : 8 

     


    5 commentaires
  • Hunter x Hunter

    The gentlemen's alliance crossHunter x Hunter

    J'ai connu Hunter x Hunter lorsque l'anime passait sur NT1 le samedi ou dimanche matin et j'avais beaucoup aimé ce shonen. Alors j'ai voulu reprendre mais en voyant l'anime de 2011, j'ai pensé recommencer depuis le début avec l'épisode 1, en plus cet version reprenait réellement le manga sans HS... Et là j'ai remarqué pas mal de différence avec l'ancienne version animée mais ce n'est pas le sujet du jour. Je n'en suis qu'à l'épisode 30 pour le moment mais je voulais faire cette critique quand même. Je n'ai jamais lu le manga mais quand l'envie me prendra de lire plus de 300 scans, je commencerai.

    Tout d'abord je trouve l'histoire originale, c'est pas souvent que le héro est un enfant de 12 ans, en général ils ont autour de 18 ans. Hunter x Hunter est un manga complexe et où l'on retrouve des combats violents et des morts (pas comme dans un certain autre manga dont je ne dévoilerai pas le nom). Il est donc conseillé à un public plus mature que des enfants même si je n'avais pas été choqué avec l'anime de 1999 (mais je crois qu'il était moins violent). Au fur et à mesure que les épisodes passent, on est de plus en plus absorbé par l'histoire qui s'enrichit. Les combats ne sont pas en mode tête baissée, il y a une réelle stratégie derrière par exemple dans les épisodes 14 et 15, Gon s'entraîne et cherche un moyen de battre un adversaire nettement plus fort que lui. Je trouve que l'auteur maîtrise parfaitement le style afin d'éviter au maximum tout cliché, les autres mangas dont il est l'auteur sont également des œuvres intéressantes. Hunter x Hunter est un manga également très psychologique dans le sens où beaucoup de choses sont implicites ce qui renforce la cruauté d'un personnages par exemple ou justement, tout le contraire. Le manga ne contient pas de romance comme il en existe dans Naruto et même Fairy Tail, c'est vraiment une histoire basée uniquement sur l'amitié, les combats et l'objectif du héros, devenir hunter et retrouver son père.

    Hunter x Hunter a de nombreux personnages déjà au début de l'examen même si à la fin ils ne seront plus qu'une poignée. Ils ont tous un certain charisme et sont plutôt bien travaillés dans le fond. Il n'y a pas de personnages inutiles qui est là juste pour faire jolie comme il y a souvent dans les shonen (une fille à forte poitrine par exemple). Bon alors évidemment le personnages principal a les caractéristiques d'un héro de shonen, il est pas très malin, il est charismatique, il a un fort potentiel et tout cela, mais contrairement à d'autres shonen, ici le héro avance avec ses amis, c'est-à-dire qu'il ne serait pas où il est sans eux (il fait pas tout le boulot tout seul). D'ailleurs son groupe est très attachant. Leorio donne un côté amusant au manga parfois grâce à Kurapika avec lequel il se chamaille sans cesse. Kirua donne un côté mystérieux et super badass. Kurapika est mystérieux et peut représenter un image peut-être fraternelle. On peut remarquer que chaque personnage porte un lourd fardeau (on en apprend plus sur Leorio et Kurapika lors de l'examen et pour Kirua juste après l'examen) et c'est cela qui les poussent, la plupart du temps, à devenir hunter.

    Graphiquement, les dessins sont beaucoup mieux qu'avant, les détails sont plus travaillés et les expressions des personnages aussi. Quand on prend le manga, on remarque bien l'évolution des graphismes des personnages un peu comme Détective Conan en même temps cela fait 19 ans que la série existe, les techniques ont beaucoup changé, en un peu moins de 20 ans.

    L'auteur étant malade, le manga est actuellement en pause, mais j'espère de tout coeur qu'il aura une fin parce que je ne supporterais pas qu'un manga avec un potentiel et une histoire comme ça, n'ai pas de fin. Alors je souhaite un bon rétablissement à Yoshihiro Togashi.

     Nombre de volumes : 33 + 

     Nombre d'épisodes : 148 

    Opening 1 de l'ancienne version

    Opening 1 de l'anime 2011

    Lecture en ligne (tous les scan en vf)

    Si je devais noter le manga sur 20, je pense que je mettrais un petit 16/20.


    16 commentaires
  • Je ne sais pas si c'est vrai, mais je trouve que le genre shojo domine le marché du manga par rapport au nombre de séries qu'il existe. C'est d'ailleurs pour cela que les histoires sont souvent les mêmes et que l'originalité est de moins en moins présente. Après avoir eu cette réflexion, je me suis demandée lesquelles j'aurais lu en premier puis l'idée de faire un top m'est venue. Voici mon classement (je précise "mon" parce que ce n'est que mon avis, vous pouvais en avoir un différent) :

    Tout d'abord  Fruit Basket . L'histoire est originale et utilise une vieille légende chinoise à propos des animaux du zodiaque, ce qui est assez intéressant. Les personnages sont attachants même si la bêtise de certains est affligeante. Les émotions sont très bien transmises, que ce soit la tristesse, la joie ou les rires. La romance est présente mais ne monopolise pas toute l'histoire puisque c'est surtout une histoire de relations familiales et amicales et également une histoire de malédiction. L’ambiguïté des sentiments de certains personnages envers d'autres, laisse planer le doute sur la romance qu'il peut exister entre les personnages. NE REGARDEZ PAS L'ANIME, IL N'A RIEN A VOIR AVEC LE MANGA.

    On continue avec  Orange . L'une des plus belles histoires que j'ai lu de ma vie. Les émotions sont au rendez-vous. L'histoire est tellement bien travaillée que j'en ai pleuré à chaque fin de chapitre. Ici encore, nous retrouvons surtout une histoire d'amitié avec une romance peu présente. Les personnages sont bien développés et pas uniquement l'héroïne et son "amoureux". Pour plus de détails voici le lien vers ma critique : www.

    Ensuite on a  Paradise Kiss . J'avoue ne pas avoir été emballé par les graphismes au début, mais l'histoire est tellement prenante qu'on y fait plus attention après. Elle peut paraître banale au premier abord, mais en fait, ce manga te fait faire une réflexion très poussé sur les relations amoureuse et amicales mais aussi sur soi. On voit un réel développement de l'histoire, des personnages notamment avec la maturité grandissante du personnages principale et des relations des uns avec les autres. Il a été écrit par le même auteur que Nana qui lui ressemble beaucoup dans la profondeur de l'histoire et dans ce qu'il peut apporter au lecteur. Considéré comme un shojo, je pense qu'il serait mieux en tant que josei.

    Poursuivons avec  Global Garden . Histoire originale et intéressante. Personnages attachants et parfois troublants, ils sont développés mais même lorsque l'on pense avoir cerné le personnages, il se trouve être totalement différent de ce que l'on pensait. L'amour est présent mais ce n'est pas l'essentiel de l'histoire. J'ai adoré ce manga même si j'étais trop jeune pour tout comprendre (à l'époque) et étrangement à chaque relecture je me rends compte que je n'avais pas compris certains points (bon plus maintenant vu le nombre incalculable de fois que j'ai lu le manga) montrant que ce manga est très bien travaillé et complexe.

    Ensuite  Switch Girl . Nous avons là une véritable leçon de vie par rapport à notre société actuelle. Comment ne pas s'identifier aux personnages qui sont aussi humain que nous. L'histoire est assez originale les personnages auront à faire à des problèmes courants mais aussi peu banals. La romance est très présente avec une belle complicité, mais nous trouverons aussi des relations amicales. Ce manga aussi nous apporte beaucoup de chose et nous fait réfléchir (en dehors de la romance bien sûr). Pour plus de détails voici ma critique : www.

    Et enfin,  La Rose de Versailles  aussi connu sous le nom de Lady Oscar. C'est à la base un manga avec une trame reprenant l'histoire de la France, mais c'est également un très beau shojo. Il y a une morale à retenir du manga, ce n'est pas simplement un manga reprenant une histoire puisqu'en plus Lady Oscar n'a pas réellement existé. Ce qui domine dans ce manga c'est la vie d'Oscar en tant que soldats, en tant que femme mais aussi en tant qu'amie.

    Contrairement aux autres mangas dont j'ai parlé avant, ici je parle uniquement de l'anime parce que je n'ai pas eu la chance de découvrir l’œuvre papier. Si un bon samaritain a un lien vers les scans je suis preneuse x)


    26 commentaires
  • Tout d'abord, le chapitre  542 "Instinct"  est plutôt intéressant. En effet, même si le combat n'est pas fini, même si l'histoire n'avance pas vraiment, j'ai bien aimé le fait que tout le monde se batte, essaie de trouver un moyen de battre le Boss Final. En fait, j'ai l'impression que ce chapitre met en place les rouages qui dévoileront la fin. Bref passons à un bref résumé :

    Bon évidemment, tout le monde essaie de tuer Acnologia que ça soit dans le monde réel ou non. Mais faut-il d'abord réussir à le toucher. Dans le chapitre précédant, Lucy s'est avérée utile (enfin !!) en trouvant peut-être un moyen de le battre mais en attendant, tout le monde met du sien pour gagner du tout ou essayer de le vaincre. Alors qu'elle tombe enfin sur ce qu'elle cherchait (Hro ne sait plus quoi inventait pour la rendre un tant soit peu utile) et que le plan se déroule comme il se doit, Acnologia "guidé" par son instinct anéantit leur plan en détruisant tous les bateaux.

    Analyse #10 -Fairy Tail scan 542-

    Donc voilà mes quelques hypothèses pour le scan suivant : Bon alors au vu du titre du prochain chapitre "Cœurs connectés"... je pense que Acnologia s'approche dangereusement de l'heure de sa mort dans le monde réel parce que je dois avouer que dans le monde où se trouve les dragons slayers rien n'avancent et ça en est décevant mais en même temps non parce que si c'était trop facile cela aurait été pire pour nous. Mais bon quand je vois Luxus, un des personnages que je trouve les plus badass dire "Je déteste l'idée de ne pas retourner à la guilde" bah ça casse vraiment l'image du gars donc bon mon enfance est à demi brisé x) Même Cobra s'y met alors que lui, ce n'est pas le genre à montrer ses sentiments...

    Analyse #10 -Fairy Tail scan 542-Analyse #10 -Fairy Tail scan 542-

    Quelque chose que je n'apprécie pas non plus, c'est de faire passer Lucy pour quelqu'un d'utile que lorsque Natsu n'est pas là... Bref je n'en dirais pas plus sur ce point là. J'aurais préféré que ce rôle revienne à Erza, une fille qui a beaucoup plus de charisme et "d'importance" au combat (elle est beaucoup plus forte). En tout cas on peut oublier les morts de personnages, cela n'a pas l'air d'arriver... donc bon comme je m'y attendais pas de déception de ce côté là.

     

    Voilà, j'espère que cette analyse vous aura plus. C'était court mais je ne voyais pas quoi ajouter de plus. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !!

    Rioko :')


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires